Partagez | 
 

 POPPY + Just hold my hand while I save myself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mar 22 Juil - 4:42



poppy eden margaret teegarden

candice accola



Nom + Teegarden Prénom(s) + Poppy, Eden, Margaret. Date de naissance + Il y a 26 ans, un 11 novembre Lieu de Naissance + Un petit village en Lettonie, dont elle a oublié le nom. Métier + Institutrice. Statut Civil + Les choses sont compliquées. Elle vient de se rendre compte qu'elle a des sentiments pour son meilleur ami après une nuit passée ensemble. Pour ne rien arranger, un séduisant jeune homme la courtise et elle n'est pas indifférente à son charme. Caractère + Impulsive + Drôle + Impatiente + Spontanée + Têtue + Jalouse + Bavarde + Fofolle + Intelligente + Ambitieuse + Entière + Passionnée + Romantique + Rêveuse + Créative.  Ta plus grande peur + Perdre les gens qu'elle aime. Elle est très proche de sa famille et de ses ami(e)s et elle est très protectrice envers les gens qu'elle aime. Elle ne supporterait pas qu'il leur arrive quelque chose. ton plus grand désir + Avoir des enfants. C'est cliché, mais la jeune femme a toujours voulu être maman, elle n'attend que l'homme pour commencer. Groupe + You Can Do Anything As Long As You Can Dream It

Poppy est une grande liseuse, elle lit de tout, beaucoup, tout le temps. Dans le bus, dans son bain, le dimanche quand elle s'ennuie. Elle adore ça et dépense des fortunes en bouquin. + Elle change souvent de couleur de cheveux, le brun, le roux, le blond, mais ce qu'elle préfère, c'est le blond clair. Sa couleur presque naturelle finalement. Par contre, elle ne supporte pas d'avoir les cheveux courts, elle les laisse toujours au niveau des épaules. + Elle a un tatouage qu'elle a fait à ses 21 ans, tatouage plutôt discret situé sur son aine, et représentant un attrape cauchemars. Elle l'a fait car depuis toute petite, elle a tendance à faire le même cauchemar. + Elle a toujours voulu faire un métier au contact des enfants. Elle a longtemps hésité entre pédiatre et institutrice, mais les maths n'étant pas son fort, elle n'a pas osé les études de médecine. + C'est une romantique, même si elle ne l'assume pas entièrement. Elle adore les films à l'eau de rose, se fait toujours des films pour rien et elle rêve de vivre une grande histoire d'amour. + Elle rêve d'avoir un chien, mais pour l'instant avec la coloc, c'est un peu compliqué. + Elle a toujours eu du mal à vivre le fait d'avoir été abandonnée, elle ne comprend pas comment les parents peuvent abandonner leur enfant, et elle est donc bénévole depuis un an dans un orphelinat. + Elle est championne de natation, elle pratique la danse classique et indienne depuis ses 8 ans et elle a toujours été douée pour l'équitation. C'est une sportive, elle aime ça et se dépense beaucoup. + Elle est gourmande, mais heureusement pour elle, ses vrais péchés mignons sont les fruits : framboises, mûres, fraises. Elle pourrait en manger des tonnes. + Elle boit au moins 2L d'eau par jour, sans compter les cafés, les jus de fruits et autres. + Elle est allergique aux noix et à tous les fruits secs, au pollen et aux acariens. + C'est une maniaque, elle fait le ménage à fond, tout le temps. Elle déteste que l'appartement qu'elle partage avec ses amies soit sale. + Elle raffole du chocolat chaud à la cannelle, c'est Minah qui lui fait découvrir et depuis, elles se font souvent des moments cooconing avec un petit chocolat.


derrière l'écran



Pseudo/Prénom + Luxette Fréquence de connexion + 5/7 Comment tu es arrivé ici + A cause d'une folle qu'on aime  15  17  Scénario ou PI + PI

Code pour bottin +
Code:
Candice Accola [color=firebrick]➸[/color] Poppy Teegarden



_________________
Never let me go

«You're on my mind every night and iin the morning when I wake don't leave me lonely can you just hold me together before I break there is something I see in your eyes oh and it gives me butterflies I just cant stop thinking you make me weaken don't you know I will be true» © belzébuth


Dernière édition par Poppy Teegarden le Mer 13 Aoû - 13:13, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mar 22 Juil - 4:42


Il était une fois



« Margaret ? » La blondinette, âgée de 3 ans, leva les yeux vers la dame au fort accent américain qui s’adressait à elle et elle esquissa un petit sourire sans répondre. « Je vais la ramener, d’accord ? Il faudra lui faire faire des papiers. Euh … Un nom typique américaine, classique … Poppy. Teegarden, pour le nom de famille. Ça sonne plutôt bien.» La femme s’adressait à la responsable de l’orphelinat, dans ce petit village de Lettonie. Cette dernière hocha la tête et caressa distraitement les cheveux de la fillette. « Personne ne doit savoir qui elle est, surtout pas elle. Sa famille … Celle qui l’adoptera sera éventuellement mise au courant, mais … Partiellement. Vous comprenez, on ne peut pas prendre de risques. » L’américaine mit un petit temps à comprendre l’anglais approximatif de la responsable et elle finit par hocher doucement la tête. « J’y veillerais, ne vous en faîtes pas. Poppy sera protégée et elle ne saura jamais rien de sa vie d’avant. » Poppy poussa un petit soupir, elle sentait qu’on parlait d’elle et même si elle ne comprenait rien à cette langue bizarre, elle sentait que les choses allaient changer pour elle. « Je vous laisse préparer ses valises ? Je repasse demain à 6h, notre vol est à 9h. » La responsable esquissa un mince sourire, forcé, et elle hocha la tête. Elle serra la main de l’américaine et la regarda partir, pensive. Elle espérait que Maggy … Non, Poppy, soit en sécurité avec elle. A l’autre bout du monde. Elle était bouleversée à l’idée de laisser partir la fillette, mais elle n’avait pas le choix, et elle le savait. Ceux qui avaient abattu une partie de la famille de la fillette risquaient de vouloir finir leur travail. Elle soupira et finit par tendre une petite boîte en velours rouge à l'américaine. « C'est à elle. Une sorte d'héritage familial. Je compte sur vous pour qu'il reste entre ses mains.» L'américaine hocha la tête et attrapa l'écrin, le fourrant dans son sac. Elle jeta un coup d'oeil à la blondinette et lui sourit avant de se retourner vers la responsable. « Parfait. A demain. » Elle quitta le bâtiment et la responsable s’accroupit près de la blondinette. « Tu vas me manquer Maggy. » Elle s’était attachée à cette fillette. Sa candeur, sa douceur, les mots qu’elle ne prononçait pas, elle l’appréciait, et elle aurait aimé la garder ici. Mais, elle savait que ceux qui avaient exécuté sa famille risquaient de se mettre à sa recherche s’ils apprenaient qu’elle avait survécu à l’explosion de leur demeure. La famille de Margaret était une famille de nobles, très nobles. La jeune fille était membre de la famille royale de Lettonie, celle-là même qui venait d’être exécutée. Et la responsable de l’orphelinat savait que la fillette serait plus en sécurité en Amérique, loin d’ici, loin de tout. Elle lui caressa les cheveux et déposa un baiser sur son front. « Je suis sûre que tu seras heureuse là-bas.» Elle l’espérait. De tout cœur. [...] « Poppy ? » La petite blonde âgée de 7 ans leva les yeux vers sa mère adoptive et esquissa un sourire. Après avoir cumulé quatre familles d’accueil depuis son arrivée sur le sol américain, elle avait enfin été adoptée par un couple aisé qui ne parvenait pas à avoir d’enfants. Elle vivait chez eux depuis plus d’un mois maintenant et la petite avait enfin trouvé son équilibre. « Tu veux qu’on aille au cinéma ? Il y a le nouveau Disney qui est sorti. On pourrait aller manger une glace après.» Poppy hocha doucement la tête, abandonnant sa poupée. « Oui, je veux bien.» La fillette n’était pas difficile, et surtout elle savait que sa nouvelle mère faisait tout pour lui faire plaisir. Elle lui sourit et alla attraper son manteau rose pour l’enfiler. « On pourra aller chez Daisy ensuite ? » Daisy était sa cousine, la fille de la sœur de son père adoptif, et les deux jeunes filles s’entendaient plutôt bien. Sa mère hocha la tête en souriant : « Bien sûr, Daisy sera contente de te voir.» Elle enfila à son tour une veste et attrapa son sac avant de donner sa main à la fillette. Elles sortirent de la maison toutes les deux. Sa mère ne bossait pas ou du moins, elle bossait de chez elle si Poppy avait tout compris. Son père était un homme d’affaires, et elle le voyait beaucoup moins. Mais ça ne la dérangeait pas, la fillette avait l’habitude de la solitude, et elle était bien mieux dans cette jolie maison que dans le foyer, triste, froid. « Super, merci ! » Elles pénétrèrent dans la voiture de la famille Hawkins. Poppy avait gardé son nom d’emprunt, Teegarden, et elle pensait réellement que c’était son nom de famille à elle, quelque chose qui la rattachait à une famille, à une personne. Elle ignorait que c’était un nom qui lui avait été attribué au hasard, tout comme son prénom.

*  *  *  *

" Poppy, tu sais quoi ? " Poppy se tourna vers Nora, sa meilleure amie. Les deux étaient totalement opposées, l'une blonde, l'autre brune, l'une plutôt sage et sérieuse, l'autre complètement fofolle et délurée. Et pourtant, elles s'adoraient et ne se quittaient jamais. Et ça depuis qu'elles avaient 9 ans. " Non, mais je sens que je vais bientôt le savoir." Elle esquissa un petit sourire malicieux, elle adorait Nora même si elle avait parfois du mal à la suivre. " Je crois que je suis amoureuse." " Amoureuse ? Toi ? " Nora lâcha un petit rire et secoua la tête : " Bon peut-être pas amoureuse, mais ... Il pourrait durer un peu plus longtemps que les autres celui-là." Poppy rit et une petite moue malicieuse se dessina sur son visage. " Et bah ça alors ... Tu me le présenteras hein ? Un homme qui réussit à te faire tourner la tête, c'est pas souvent." Nora haussa les épaules : " Je suis une femme difficile." Les deux amies rirent ensemble. " Bon allez, je dois me préparer. N'oublie pas qu'on sort ce soir ma belle." Elle lui fit un petit clin d'oeil et Poppy hocha la tête. [...]  " Pop’, ramène ta fraise." Poppy soupira en entendant la voix de son meilleur ami l'appeler par la fenêtre. Elle était installée confortablement sur son lit, en train de réviser ses examens pour l'obtention de son diplôme. Le lycée, c'était bientôt terminé et elle avait hâte. " Je bosse, face de gorille." Elle se replongea dans la lecture de son manuel de littérature anglaise, mais rapidement elle fut dérangée par le brun qui pénétra dans sa chambre, sourire aux lèvres. " Grayson ! " Il se laissa choir sur le lit de la blonde qui soupira et il se pencha derrière son épaule : " Shakespeare ? Bon courage, Poppy." Elle sourit et hocha la tête: " Mais tu devrais pas m'imiter, toi ? " Il détourna le regard et sourit : " Oui, je sais ... Mais bon, tu me connais. Je fais tout au dernier moment. En plus de ça, j'ai Chelsea à gérer." Il roula des yeux et Poppy secoua la tête en poussant un petit cri : " Tu es pas possible Grayson .Tu penses qu'aux nanas, c'est incroyable. En plus, sans vouloir te vexer, Chelsea est pas terrible." " Tu es jalouse parce qu'elle a des atouts que tu n'as pas." lâcha-t-il d'un ton moqueur en louchant sur la poitrine de la blonde qui lui donna un coup. " Pas du tout, j'ai autre chose à faire qu'à être jalouse d'une garce comme elle. Bon, Grayson, puisque tu es là, tu vas m'aider à réviser. D'accord ? " " Ok, mais après, je t'emmène faire de la moto." Elle soupira et haussa les épaules : " Ok mais pas trop vite, hein ? Jessie déteste ça." En plus de ça, sa mère n'aurait jamais laissé sa fille monter sur une moto avec un autre homme que Grayson. Elle adorait Grayson, elle ne voyait que par lui. " Tu me connais, je suis jamais imprudent moi." Il sourit, arquant les sourcils avant de rajouter : " Bon alors, cite-moi les pièces les plus connues de l'autre abruti. Et les moins connues aussi. On va parfaire ta culture de blonde." Les révisions avec son meilleur ami, ça promettait. Elle rit avant de répondre. Elle connaissait Grayson depuis quelques années maintenant. Elle avait 14 ans, quelque chose comme ça et ils étaient tombés dans la même salle de classe pour une heure de colle. Lui parce qu'il avait insulté un de ses profs et battu avec un de ses camarades, elle parce qu'elle s'était dévouée et pris la place d'une amie qui avait triché. Ils n'avaient rien en commun et pourtant ils avaient discuté et ri ensemble pendant toute l'heure. Si bien qu'ils avaient continué en rentrant, et le lendemain. Et les jours qui suivirent. Depuis, ils étaient inséparables. On aimait bien les charrier, les "marier" par avance mais ils s'en fichaient, ils s'entendaient bien, ils parlaient de tout ensemble et ils se complétaient. A leur façon. " Roméo et Juliette, c'était de la merde, franchement, tu trouves pas ? " Elle ouvrit de grands yeux et secoua la tête avant de répliquer : " Tu es fou ou quoi ? C'est un chef d'oeuvre. C'est tellement beau, tellement romantique. Ahhhh, Roméo est l'homme dont on rêve toutes." " Tu rêves trop ma Poppy. Tu es une romantique finie, mais j'aime bien ça chez toi." Il caressa distraitement la main de la jeune fille en posant sur elle un regard étrange. " Quoi ? J'ai un truc sur le visage ou quoi ? " Il rit avant de se reculer et de se relever du lit : " Non, tu as toujours la même tête de cruche, bêta." Elle lui lança un coussin avant de se remettre dans son bouquin.


*  *  *  *

" Tu me plais beaucoup Poppy, tu le sais ça ? " Elle sourit à Matthew et haussa les épaules, détournant le regard, rougissante. Du haut de ses 19 ans, elle était sensible au charme de cet étudiant de quelques années son aîné. Ils suivaient tous les deux des études de littérature, lui était en 4ème année, elle en première année. Il avait été charger de s'occuper des premières années et il avait rapidement sympathisé avec la blondinette. " Que dirais-tu qu'on sorte un de ces soirs ? " Elle posa son regard sur lui et hocha doucement la tête : " Oui pourquoi pas ? Ça serait sympa." Il hocha la tête et lui prit la main : " Super, je t'appelle alors. Et réserve moi ton vendredi." Elle sourit et le regarda partir, rêveuse. Il était vraiment trop canon. Lorsqu'elle quitta les cours et retrouva Grayson, elle avait encore un sourire sur le visage. " Et bah Poppy, il t'arrive quoi ? On dirait que tu viens d'apprendre que tu as gagné le jackpot." Elle haussa les épaules et répondit : " Je crois que j'ai rencontré un mec génial, Grayson. Il est juste parfait." Grayson grimaça : " Parfait ? Ça m'étonnerait. Tu sais bien que ça n'existe pas un mec parfait ? " " Bah lui, si. Il est drôle, intelligent plus âgé, intéressant et hyper mignon. Je sors avec lui vendredi." Elle poussa un petit cri de joie et Grayson laissa échapper un rire sonore avant d'ébouriffer ses cheveux blonds. " Poppy, tu me feras toujours marrer. Tu es naïve mais c'est mignon. Tu me raconteras ton rendez-vous, hein ? " Elle lui tira la langue et haussa les épaules : " Bien sûr, tu me racontes toutes tes histoires foireuses, alors je ne vais pas manquer de te raconter un rendez-vous parfait." Elle sourit avant de rajouter : " Bon, allez viens, on va rejoindre les autres. Je dois pas rentrer trop tard, j'ai une dissertation à finir." Il sourit et hocha la tête avant de lui prendre la main pour l'entraîner à sa suite. Ils avaient une petite bande de potes et ils traînaient souvent ensemble. Même si Poppy avait moins de temps avec ses études, elle essayait de toujours passer du temps avec Grayson et ses ami(e)s. Ils arrivèrent et rejoignirent leurs potes et Poppy fila près de sa meilleure amie : " J'ai rencontré un mec, chérie." " Il est parfait, beau, drôle, blabla." Poppy donna une tape à son meilleur ami tandis que Nora éclatait de rire : " Sois pas jaloux, Gray." " Je suis pas jaloux moi, je me moque c'est tout." Nora haussa les épaules : " Mouais, mouais." Les autres les rejoignirent : " Alors, on va se faire un ciné ce soir ? " " Oh oui, un ciné, ça fait longtemps." [...]  " Poppy ? Qu'est-ce que tu fais-là ? " Elle était en piteux état, les larmes dégoulinant sur les joues, sa robe blanche déchirée, tâchée. Il ouvrit sa porte et elle pénétra à l'intérieur en demandant à voix basse : " Je te dérange pas, Gray ? " Il grimaça et secoua la tête : " Tu me déranges jamais, Poppy Jolie. Viens, va dans le salon." Il la laissa là avant de repartir vers sa chambre. Il en ressortit avec une fille, une bombe brune à la peau mate, à peine vêtue. Elle lança un regard agacé à la blonde sur le canapé avant de quitter l'appartement. Grayson la rejoignit sur le canapé, la main derrière la tête, une moue gênée sur le visage : " Désolé bichette, tu étais pas prévue au programme ce soir. Bon maintenant, tu me racontes tout. Qu'est ce qui t'arrive ? Tu veux que je t'apporte un pull ? Tu as l'air frigorifiée..." Elle hocha doucement la tête et il repartit rapidement avant de revenir, posant un gilet sur ses épaules. " Merci Gray." Il se rassit et lui prit la main, caressant distraitement ses doigts. " C'est Matthew ... Il a ... Il a changé ces derniers temps." Elle soupira doucement tandis que son meilleur ami roulait des yeux. Il n'avait jamais apprécié Matthew, et même si Poppy était avec depuis plus de deux ans, ça ne passait pas. Il avait toujours quelque chose à dire, à redire sur son petit ami. Nora ne pouvait s'empêcher de lui dire que Gray était juste jaloux. " Je l'ai jamais senti celui-là, ce fils à papa. J'ai toujours vu que sous ses airs parfaits, il cachait quelque chose." Poppy haussa les épaules et baissa doucement le regard avant de se confier à son meilleur ami : " Ces derniers mois, on ne fait que de se disputer et ... j'ai voulu le quitter. Je n'en pouvais plus et je pensais que faire un break serait ... nécessaire. Mais lui ... " " Il t'a frappé cette enflure ? " Elle hocha doucement la tête et il se leva : " Je vais le tuer, je vais le tuer." Elle se leva à son tour et attrapa le bras de Grayson. " Gray, stop. S'il te plaît. Pas ça. J'ai juste ... besoin de toi. Je peux dormir avec toi ce soir ? " Il se retourna vers elle et la regarda un instant avant de se figer. " Oui, bien sûr, Poppy. Tu es toujours la bienvenue, tu le sais ? " Il l'attrapa pour la serrer contre lui et elle se laissa aller contre le torse du jeune homme. Heureusement, Gray était toujours là pour elle.Lorsqu'elle se réveilla le lendemain, le bras du jeune homme était posé sur elle, l'entourant de sa protection et elle sourit en se dégageant. Elle l'observa un instant dormir avant de se lever. Elle lui laissa un petit mot pour lui dire qu'elle filait en cours. Gray dormait toujours profondément et il était impossible à réveiller avant une bonne dizaine de tentatives, et elle allait être en retard.


*  *  *  *

" Mais non maman, ne t'en fais pas. Les filles sont hyper gentilles, et je serais juste à côté de l'université. Ca va être parfait. Puis, tu sais, c'est pas parce que j'habite plus ici que je ne vous aime plus." Elle sourit à sa mère adoptive, elle savait que son départ lui faisait de la peine, et pourtant Poppy ne serait qu'à quelques rues, un quart d'heure en voiture tout au plus. La ville n'était pas immense. " Je sais ma puce, c'est juste que ... Tu vas me manquer." " J'aimais bien t'avoir à la maison, tu sais bien." Elle passa affectueusement sa main dans les cheveux de sa fille qui lui sourit : " Je sais maman, mais je viendrais manger souvent chez vous. Tu sais que tes plats me manqueront." Elle rit et sa mère hocha la tête. " Gray aussi va être triste. Il avait l'habitude d'avoir sa voisine préférée à disposition." " Gray va partir vivre à l'autre bout du pays dans quelques mois maman." Elle grimaça, ce petit détail l'effrayait un peu, c'est vrai, mais elle essayait de s'y faire. Nora habitait loin aussi depuis deux ans, elle avait choisi de faire ses études à NYC, et la colocation lui paraissait être une bonne idée. " Tu as raison ma puce. Puis, les filles m'ont paru gentilles. Toutes douces." Elle sourit à sa fille qui hocha la tête. Effectivement, ses futures colocs semblaient toutes être adorables. " Gray va t'aider pour le déménagement ? " Poppy hocha la tête : " Oui, demain, on attaque de bonne heure." Elle souffla doucement : " D'ailleurs, faudrait peut-être que je me remette à mes cartons. C'est fou le bordel que je peux avoir." Elle rit doucement et sa mère hocha la tête : " Depuis le temps que je te le répète. Avec Nora, vous passiez votre temps à vous acheter de nouvelles fringues." Elle secoua la tête, un sourire affectueux sur son visage. " Allez, file." [...] " Bon bah ça y est, cette fois je crois que tout y est." Elle sourit à Grayson qui hocha la tête et elle se laissa choir sur le sofa du salon. " Me voici dans mon nouveau chez-moi. Enfin, notre chez-nous." lança-t-elle en jetant un coup d'oeil aux filles. Minah, Pepper et Shena. Ses nouvelles colocs. Des filles aux personnalités différentes, aux looks différents, et pourtant elle sentait qu'elle allait se plaire parmi le trio. Elles étaient sensiblement du même âge, à quelques années près, ça pourrait les aider. " On va former une équipe du tonnerre." " Oh oui. D'ailleurs, je vais aller commander des pizzas pour fêter notre nouvelle coloc ! Grayson, tu restes ? " Minah était la plus douce et une des plus jeunes, et pourtant elle semblait être plus que mature. Son côté maternel, attentionné faisait déjà fondre Poppy. " Ca marche." Il s'installa à côté de Poppy et Shena les rejoignit sur le sofa tandis que Pepper prenait place sur le pouf juste à côté. L'ambiance était détendue et Poppy se sentait déjà à sa place. [...] " Tu n'es pas trop triste de voir partir Grayson ? " Poppy se tourna vers Minah et haussa les épaules en secouant doucement la tête : " Non. Enfin ... Si, un peu. Mais c'est la vie. Je sais que ce stage compte pour lui. Il finira par revenir." Elle esquissa un sourire et Minah s'installa sur son lit : " Il ne s'est jamais rien passé entre vous ? " Poppy secoua la tête en riant : " Nan, nan. Tu es folle. Je le connais depuis trop longtemps, presque 10 ans. C'est ... " Elle haussa les épaules en riant. Elle ne voulait pas l'avouer mais parfois, elle se posait des questions sur leur relation. " C'est juste que vous êtes tellement proches, des fois, je me dis que vous seriez un couple au top." Poppy se contenta de sourire et de hausser les épaules. [...] " Tu vas me manquer Poppy Jolie." Gray ébouriffa les cheveux de la blondinette qui soupira en secouant la tête : " Toi par contre, pas du tout. Tu es insupportable quand tu t'y mets. Je m'étais bien coiffée exprès pour toi." Elle rit et il secoua la tête à son tour : " J'avais pas remarqué." Il posa sa valise avant de reposer son regard sur la blonde : " Bon bah... " " Tais-toi, je déteste ça, les au revoir, les halls d'aéroports. Ca me rappelle Nora. Maintenant, c'est toi." Elle grimaça et il attrapa sa main, jouant distraitement avec : " Tu as ta bande de copines, tes parents et ton diplôme à décrocher. Quand je reviendrai, je veux que tu sois la plus gentille des maîtresses." " Je le serais, t'en fais pas." Ils restèrent un instant silencieux à se regarder et Poppy baissa un instant le regard. " Je devrais te laisser y aller maintenant." Elle releva doucement la tête et son regard accrocha celui de Grayson. Elle sentit un instant son coeur s'accélérer et lorsque soudain les lèvres du jeune homme se posèrent sur les siennes, son coeur rata un battement. Elle le laissa faire, n'opposant aucune résistance à ce baiser sorti de nul part mais qui prenait sens tandis que leurs langues se trouvaient, jouaient l'une avec l'autre. Elle finit par y mettre fin, se reculant brusquement et elle se mordit la lèvre, gênée. " Désolé, je ... " " Non, c'est moi ... Je ... " Elle n'aurait su dire à qui appartenait la faute. Tout ce qu'elle savait, c'est que ce baiser l'avait bouleversée, troublée. " Au revoir Poppy. Je t'appellerais en arrivant." Il passa rapidement sa main sur le visage de la blonde avant de disparaître par la porte d'embarquement. Elle le regarda un instant, encore sous le choc de ce qu'il venait de se passer.


*  *  *  *

" Allez, les enfants. C'est fini pour aujourd'hui." Poppy effaça le tableau et se retourna vers sa classe. Les petits piaillaient déjà, impatients de rentrer chez eux. Elle laissa la maîtresse chargée de la garderie du soir prendre le relais et sortit dans la cour, contente d'avoir terminé sa journée. " Alors, tu te plais ici ? " Charleen s'était approchée de la blondinette et Poppy se tourna vers elle, un sourire aux lèvres. " Oui, beaucoup. Merci pour tout, hein ? " La blonde était enfin institutrice, et elle était ravie. Et grâce à la brune, de presque vingt ans son aîné, elle apprenait bien et elle se débrouillait plutôt bien. " C'est normal, je suis contente si mes petits conseils de vieilles ont pu t'aider." Poppy sourit et haussa les épaules : " Arrête, tu es loin d'être vieille." " Margaret ? " La blonde se retourna brusquement, interpellée par l'utilisation de son troisième prénom que personne mis à part ses parents adoptifs connaissaient. Elle aperçut un jeune homme qui se tenait près d'elle et de Char. " C'est bien vous, Margaret ? "  Char observait le duo qui se formait, le jeune homme blond le regard fixé sur sa collègue qui semblait troublée. " Non, moi c'est ... Poppy." " Poppy .. C'est bien vous que je cherche." Un sourire se dessina sur son visage. Il était charmant, elle ne pouvait le nier. Un côté ténébreux, un sourire dangereux, et des yeux pour lesquels elle aurait pu se damner. Elle tenta de garder son calme et de paraître indifférente aux flots d'émotions qui la traversait. " Je vais vous laisser." Char posa la main sur son épaule avant de s'éloigner et la blonde se retourna vers le jeune homme. " Que me voulez-vous ? " Il sourit et elle sentit de nouveau son coeur rater un battement. " Qui êtes-vous ? " " Doucement princesse. " Il rit avant de reprendre : " Moi c'est Dimitri. Je peux t'offrir un café ? On a beaucoup de choses à se dire toi et moi." La blonde esquissa une moue peu convaincue et haussa les épaules : " Je ne vous connais pas, vous débarquez comme ça et .. D'où connaissez-vous mon troisième prénom ? Personne ne le connaît." " Parce que Margaret, c'est le prénom que t'ont donné tes parents, chérie. Tes vrais parents." Elle crut qu'elle allait défaillir. Ses vrais parents ? Les connaissaient-ils ? Elle avait toujours tenté d'en savoir plus sur eux, sans succès. Elle n'avait qu'un bijou de famille, une vieillerie qu'elle avait planqué dans un tiroir. " Ok pour un café." C'était le seul moyen d'apprendre ce que le jeune homme savait d'elle et de son passé. [...] " Il est plutôt mystérieux, bizarre." grimaça Poppy. Assise par terre, ses colocs et Grayson autour d'elle, la blonde narrait sa journée et surtout sa rencontre avec Dimitri. Il n'avait finalement que peu parlé, lui apprenant seulement qu'il était venu avec une dame qui la connaissait et qui voulait lui parler, une femme qui l'avait connu petite. Il savait apparemment tout d"elle, du moins de son passé, mais s'était montré plutôt secret. " Fais attention Poppy, j'aime pas tellement cette histoire. Ce mec a l'air louche ... " La blondinette se tourna vers lui et haussa les épaules : " Je sais mais il a l'air d'en connaître un bout sur mon passé et ... J'aimerais en savoir plus sur ma famille biologique." Gray soupira : " Je sais, mais sois prudente." " Il a pas tort, Poppy, on sait jamais. Fais attention." Poppy hocha doucement la tête, elle savait qu'ils avaient raison mais une partie d'elle souhaitait encore parler au mystérieux inconnu.


*  *  *  *

" Attends Poppy." Le brun lui attrapa le bras, la forçant à se retourner. Elle était furieuse, blessée et les larmes coulaient silencieusement sur son visage de poupée. " Quoi ? " " Je suis désolé, je voulais pas te blesser, je ... J'ai dit n'importe quoi, je pensais pas un mot, je te jure Pop'." Elle secoua la tête, tentant d'échapper à son étreinte. " Laisse-moi" Elle s'écarta de lui, la moue boudeuse et il l'attrapa de nouveau, la forçant à lui faire face. " S'il te plaît, je t'ai dit des bêtises, c'est juste que parfois tu me rends fou, d'accord ? Je pensais pas tout ça." Grayson était impulsif, parfois méchant, elle le savait, mais il était rare qu'elle fasse les frais de sa méchanceté. Il lui avait parlé comme jamais il ne l'avait fait, et la blondinette était blessée. Elle voulait juste quitter son appartement et rentrer se terrer dans son lit, oublier. " Je veux rentrer." Elle savait qu'elle agissait comme une môme capricieuse mais elle s'en fichait. Il soupira et secoua la tête. Il passa doucement la main sur son visage et elle le regarda, les yeux encore humides. " Rentre pas, reste avec moi, s'il te plaît." Elle haussa les épaules et soudain le jeune homme l'attira contre lui, attrapant ses lèvres au passage. Surprise, elle ne bougea pas, recevant le baiser avec un plaisir qu'elle ne chercha pas à dissimuler. Depuis le retour de Grayson il y a un an, les choses avaient recommencé comme avant entre eux, comme si le baiser de l'aéroport n'avait jamais eu lieu. Et pourtant, la blonde y pensait souvent, c'est vrai. Elle passa ses bras autour de son cou, son corps se collant à celui du jeune homme. Elle sentit un désir nouveau l'envahir. Jamais, elle n'avait eu autant envie d'un homme comme maintenant. Leur baiser s'intensifia et bientôt, le jeune homme l'entraîna à sa suite dans sa chambre. [...] " Gray ... " La blonde regardait son meilleur ami, allongé, nu, à ses côtés. Ils avaient un peu trop bu hier et la dispute suivie du baiser les avaient fait déraper. Elle soupira, il dormait toujours. Elle se leva doucement du lit et retourna dans le salon pour y récupérer ses vêtements éparpillés sur le sol. Leur nuit avait fiévreuse, brûlante. Elle s'habilla à la hâte et quitta l'appartement du jeune homme rapidement. Elle ne savait pas ce que cette nuit signifiait mais elle était troublée et elle avait besoin de se retrouver seule. Elle retrouva avec plaisir son appartement, et heureusement les filles étaient déjà parties. Sauf Minah. Elle ne dit rien devant la mine troublée de Poppy, à croire qu'elle savait déjà. " Je te prépare un chocolat chaud ? " " Oui, je veux bien Minah." Elle sourit à sa coloc et amie avant d'aller se poser dans le canapé, les jambes repliées contre sa poitrine. Lorsque la brunette revint avec deux tasses fumantes, elle lui sourit et la laissa la rejoindre. " Gray et moi, on a dérapé ... " " Je m'en doutais quand j'ai vu que ton lit n'avait pas été défait. Tu regrettes ? " " Je sais pas trop, je suis un peu perdue je t'avoue."


*  *  *  *

" Dimitri, tu m'as fait peur." La blonde avait posé sa main sur sa poitrine, troublée par la présence soudaine du jeune homme dans la cour d'école. C'était devenu une habitude ces derniers jours et la jeune femme ne parvenait pourtant pas à se faire à sa présence. Surtout qu'elle avait d'autres soucis en tête depuis sa nuit avec Gray. " On va finir par te prendre par un pédophile, tu sais ? " Elle arqua les sourcils et esquissa un sourire malicieux à destination du blond. " Aucun risque, je ne regarde que toi. Viens, je t'emmène quelque part." " Tu dois arrêter de débarquer comme ça, ma vie est suffisamment compliquée comme ça." " Je croyais que tu voulais en savoir plus sur tes parents biologiques, ta famille ... " " Oui, mais tu ferais tout aussi bien de tout me dire maintenant et on arrête là, non ? Pourquoi toujours revenir, me donner quelques infos et partir ? Tu es bien mystérieux Dimitri." Il éclata de rire et haussa les épaules avant de lui attraper la main. Elle ne s'opposa pas et se laisse porter à la suite du jeune homme. Dimitri lui plaisait, c'était indéniable. Les filles lui avaient dit de s'éloigner de lui, elle savait qu'elles avaient raison mais elle était attirée par lui et surtout il savait tout de sa vie passée. " Promis, un jour tu sauras tout, blondie." Il lui sourit et lorsqu'ils furent sortis de l'école, il la plaqua doucement contre le mur avant de poser ses lèvres sur les siennes. Elle reçut son baiser avant de le repousser doucement : " Je dois y aller, on ... on m'attend." Elle parvint à échapper à son étreinte et prit la fuite, incapable de faire face au jeune homme. Elle était troublée par ce baiser et surtout elle était perdue. Entre sa nuit avec Grayson et l'arrivée soudaine de Dimitri dans sa vie, les choses se compliquaient pour elle. [...] " Tu sais qu'il est pas pour toi, hein ? Je te dis ça parce que je tiens à toi bichette, on tient toutes à toi et on sait que Dimitri est ... Dangereux ? Ou en tout cas pas fait pour toi." Shena se tenait devant elle, une moue sur son visage pâle. Poppy hocha doucement la tête. Elle avait tout avoué à sa coloc et bien entendu, celle lui lui disait ce qu'elle savait pertinemment qu'elle allait lui dire. Dimitri n'était pas pour elle. " Je sais, Nana. Je sais bien."

_________________
Never let me go

«You're on my mind every night and iin the morning when I wake don't leave me lonely can you just hold me together before I break there is something I see in your eyes oh and it gives me butterflies I just cant stop thinking you make me weaken don't you know I will be true» © belzébuth


Dernière édition par Poppy Teegarden le Jeu 14 Aoû - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mar 22 Juil - 7:19

14 15 6 

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mer 13 Aoû - 13:42

C'est de moi que tu parles en parlant de folle ?  9 

_________________

    Whisper in the ways watching days and moving on. You wake up every monday then suddenly it’s sunday and the week is gone. So till the morning breaks, go and make your mistakes. Don’t be surprised at the sunrise, life is for the living, the forgiven and for leaving town alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mer 13 Aoû - 14:33

De qui d'autre chérie ?!  9 17 

_________________
lost at sea

   
Parfois, certains amis, certaines personnes te déçoivent, c'est la vie et je suis prête à l'accepter. Par contre, je trouve ça affreux de me dire que c'est moi qui risque un jour de décevoir tout le monde. © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mer 13 Aoû - 14:48

T'as de la chance que j'assume totalement ma folie, sweetie  9 

_________________

    Whisper in the ways watching days and moving on. You wake up every monday then suddenly it’s sunday and the week is gone. So till the morning breaks, go and make your mistakes. Don’t be surprised at the sunrise, life is for the living, the forgiven and for leaving town alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mer 13 Aoû - 15:27

C'est comme ça qu'on t'aime, tu le sais  22 

_________________
lost at sea

   
Parfois, certains amis, certaines personnes te déçoivent, c'est la vie et je suis prête à l'accepter. Par contre, je trouve ça affreux de me dire que c'est moi qui risque un jour de décevoir tout le monde. © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Mer 13 Aoû - 15:30

Trop d'amour en floodant en ta fiche  14 14 

_________________

    Whisper in the ways watching days and moving on. You wake up every monday then suddenly it’s sunday and the week is gone. So till the morning breaks, go and make your mistakes. Don’t be surprised at the sunrise, life is for the living, the forgiven and for leaving town alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   Jeu 14 Aoû - 8:33

17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 

On s'aime au max  15 

_________________
Never let me go

«You're on my mind every night and iin the morning when I wake don't leave me lonely can you just hold me together before I break there is something I see in your eyes oh and it gives me butterflies I just cant stop thinking you make me weaken don't you know I will be true» © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: POPPY + Just hold my hand while I save myself   

Revenir en haut Aller en bas
 

POPPY + Just hold my hand while I save myself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jung So Hee ♚ Brother hold my hand
» hold my hand as i'm lowered • lula
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Villains don't get happy endings :: Le début du conte :: Les pages blanches :: Happy Ending-