Partagez | 
 

 I follow you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: I follow you   Mer 22 Oct - 10:54


I follow you
Pepper, maybe Sélène & Darren
voilà une semaine qu'il a parié avec son meilleur ami qu'il récupérerait le bateau du paternel pour une super soirée. Une semaine qu'il a échoué et qu'il a dû appeler le téléphone rose. Une semaine qu'il ne pense plus qu'à cette voix qui le fait se sentir vivant comme jamais auparavant. Aussi forts soient les efforts de Grace de le sortir de son monde imaginaire, de le reconnecter à la folie du monde, il n'y a qu'elle qui – en quelques heures – lui a donner l'envie puissante de se dépasser. Il ne comprend pas ce qui arrive. Il a vécu un véritable coup de foudre, pire, il est épris d'une voix fascinante qui n'a de cesse de murmurer à son oreille : retrouve moi. Il ne peut pas la lâcher, il ne peut pas abandonner, quand le marin découvre une perle au fond de la mer, il ne faiblit pas face à l'immensité de l'océan, il affronte les profondeurs pour la récupérer. Il doit la retrouver. Une semaine pour la chercher, farfouiller internet sans succès pour décrocher un listing d'employées du téléphone rose. Poser des questions anodines aux terrasses et passer pour un fou. Se faire traiter de dingue part ses potes mais continuer à parler d'elle malgré tout. Observer chaque femme dans la rue, tendre l'oreille, mais ne pas la reconnaître. Imaginer en chaque cliente qu'il s'agit d'elle. Ne plus penser qu'à ça et s'épuiser de ne pas la retrouver.

Face aux échecs cuisants de ses recherches, Darren prit la décision de simplement rappeler le numéro. Il devrait tomber sur elle. S'il tombe sur quelqu'un d'autre ? Il va rester vague, la tester, rappeler leur ancienne conversation pour tester l'autre. Il sait qu'il va reconnaître sa voix et s'il le faut, il sera suppliant pour qu'on la lui passe, s'il le faut il rappellera tous les jours pour tomber sur elle. Il se surprend, s'effraie lui-même. Allez, le discours est rôdé, il s'est entraîné devant le miroir encore et encore, il a même demandé à Grace de lui faire réviser. Il est parfait, tout est absolument parfait. Si ce n'est son cœur qui bat à la chamade, l'air lui manque, faut qu'il se calme à ce rythme il va clamser avant qu'elle est décrochée.

Je téléphone. Je ne téléphone pas. Ses doigts tapotent le numéro. Il appuie sur le bouton rouge. Je laisse tomber. Il lance le téléphone sur lit, il rebondit, tombe au sol. Darren le récupère et d'un geste fébrile il compose le fameux numéro. Ça sonne. Ne pas raccrocher. Ça sonne. Une voix. Sa voix. Elle est là au bout du fil, de l'autre côté, dans une demeure masquée à sa vue, elle est là celle pour qui il ne dort plus. Allô. Il a la voix maladroite, il se sent gauche dans ce simple salut, se maudit d'avoir dit « allô » alors qu'un « salut » aurait été bien mieux. Un « bonjour » aussi, bien que formel mais elle doit croire qu'il n'est qu'un client. Il n'est pas un client, il l'a été, il ne veut plus l'être. Le silence s'éternise alors il se précipite pour le meubler, son rythme cardiaque s'accélère autant que son débit de parole maladroite. Il a l'impression de cumuler les gaffes.

Salut, c'est moi, on s'est déjà eu au téléphone la semaine dernière et heu, tu, enfin, je me demandais si, enfin, on pouvait pas se voir ? Je sais que tu dois pas voir tes clients, ce serait flippant si tu tombais sur un serial killer ou un maniaque mais je te jure que je ne suis pas un maniaque. Ni un serial killer. Juste un mec qui t'as trouvé sympa et oh putain je parle trop, on se retrouve quelque part car par téléphone c'est trop bizarre ?

Silence de mort et chaque seconde avant qu'elle ne réponde lui paraît être des heures. Il n'a pas du tout respecté son discours, il a parlé beaucoup trop vite, il ne ressemblait à rien. Dans sa tête il serait classe, discours rôdé, il serait parfait. Sa timidité, sa précipitation, ont absolument tout gâché. Il ne devait surtout pas demander de rendez-vous avant qu'ils aient plus "accrochés" et il est sur les quais en plus, au boulot, il ne peut pas partir comme ça. Si elle accepte de le voir, moins sûr qu'elle ne le prenne pas pour un dingue de lui demander de la rejoindre ici. Elle va le rembarrer en beauté et il n'aura plus qu'à noyer sa peine... Ou à recommencer à la chercher. Tu es toujours là ?
fiche créée par Rinema


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: I follow you   Jeu 23 Oct - 9:04




Darren & Pepper ❧ He follows me.
Depuis la fois où elle l'avait croisé dans la rue, Pepper ne pensait qu'au rouquin et à son regard ensorcelant. Bon bien sur il ne connaissait absolument pas son existence et de toute façon elle n'avait pas le courage d'aller à sa rencontre. Malgré les encouragements incessants de Nolan et de son entourage, elle ne trouvait pas la force d'aller vers lui. Elle avait bien trop peur qu'il la prenne pour un monstre tout droit sortie d'un "Freak Show". Quelle personne censée d'esprit pourrait aimer une fille qui n'était pas seule ni dans sa tête ni dans son corps. Bref elle était là en train de ressasser ses idées noires, allongée sur le ventre sur son lit et feuilletant un magazine sans vraiment y faire attention. Attention qui se retrouva attirée par la vibration de son téléphone portable.

Elle mit deux bonnes minutes avant de mettre la main sur ce satané mobile qui s'était perdu dans les méandres de ses draps. C'était un numéro non enregistré...encore un client de sa sœur. N'avait-il pas de vie sociale? Quel était leur intérêt à dépenser de l'argent pour entendre les cochonneries qu'une parfaite inconnue lui débiterait? Puis finalement la conscience de Pepper, qui n'avait toujours pas décroché son téléphone, revint à la surface: Et si cette personne était malheureuse? Et si elle n'appelait Sélène que pour le plaisir d'avoir quelqu'un à qui parler? Et si elle ne répondait pas qu'allait faire cette personne seule dans son désespoir... C'en était trop pour Pepper, elle se jeta sur le mobile et décrocha sans dire un mot espérant que la malheureux client était toujours au bout du fil.

Allô Pepper sous le choc de la voix sexy en diable de l'inconnu regarda son téléphone...comme si celui-ci allait lui montrer le visage de son interlocuteur, puis ayant surpassé sa surprise elle remit le téléphone à son oreille se fustigeant mentalement. Non bien sur il ne s'agissait pas d'un être en perdition mais simplement d'un mec seul qui avait envie d'entendre des cochonneries que Sélène s'amusait à proférer avec joie.

Salut, c'est moi, on s'est déjà eu au téléphone la semaine dernière et heu, tu, enfin, je me demandais si, enfin, on pouvait pas se voir ? Je sais que tu dois pas voir tes clients, ce serait flippant si tu tombais sur un serial killer ou un maniaque mais je te jure que je ne suis pas un maniaque. Ni un serial killer. Juste un mec qui t'as trouvé sympa et oh putain je parle trop, on se retrouve quelque part car par téléphone c'est trop bizarre ? Pepper était sous le choc. Elle restait sans voix et n'arrivait pas à déterminer si c'était son envoutante voix qu'il lui coupait les cordes vocales ou sa demande particulièrement bizarre. Dans tous les cas il y eut un silence pesant pendant lequel l'inconnu attendait certainement une réponse de sa part, ce qu'elle ne fit tout simplement pas trop assommé par la situation.

D'un coup elle comprenait Sélène de laisser libre court à ses fantasmes au téléphone, du moins si tous les inconnus avait une voix pareille. Rauque, grave et franchement sexy. En entendant son "Allo" hésitant elle avait eu peur de tomber sur un vieillard pervers mais elle se rendait compte que l'inconnu était bien plus jeune à entendre sa voix, et il était même carrément poli. Comment aurait réagit Sélène? "Tu es toujours là ?", Dans un pur réflexe elle lâcha "Oui oui je suis là" avant de plaquer une main sur sa bouche. Quelle idiote! Maintenant elle allait devoir lui parler! Elle n'allait tout de même pas accepter de rencontrer un parfait inconnu?! Tout au fond de son crâne une petite voix lui dit qu'elle allait peut-être rater l'occasion de rencontrer un beau mâle dont le corps correspondrait parfaitement à sa voix.

Puis Pepper fronçant les sourcils, la main sur la bouche, se demanda si ce n'était pas Sélène qui lui avait soufflé une telle phrase parce que de toute évidence ça ne lui ressemblait pas à elle!


©clever love.

_________________
Because Of You
I Matter. I Matter. I Matter. I MATTER! I MATTER! I MATTER!! I MATTER!!•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: I follow you   Jeu 23 Oct - 12:57


I follow you
Pepper, maybe Sélène & Darren
Le silence devient plus que pesant, il devient angoissant. Il attend, envie de répéter des « tu es là » en boucle jusqu'à ce qu'elle craque. Envie de faire comme dans les séries policières et tracer le signal du téléphone. Oh bon sang il a l'air d'un dingue, il a vraiment des pensées de dingue. C'est là qu'elle répond. Sa voix n'est pas exactement la même. Enfin, c'est la même mais elle n'a pas répondu de la même intonation. Surprise de l'entendre à nouveau ? Elle cherche dans sa mémoire qui il peut être ? Elle cherche comment l'éconduire sans être rude ?? Il pense trop et le silence s'est encore installé. Laisse lui le temps Darren, elle a l'habitude du jeu sensuel or tu viens de sabrer son élan là. Elle ne dit rien de plus ? Pourquoi elle ne dit rien ? Il écoute, rien, il se lance car il ne supporte pas les silences gênants.

Je suis désolé si je te dérange et, oh bon sang, tu dois être en train de te demander comment écourter la conversation sans avoir l'air malpolie hein ? T'en fais pas pour moi je te ferais pas de mauvaise pub. Mais pourquoi il raconte ça ?! Il va lui donner envie de raccrocher ! Et puis pourquoi il irait ne serait-ce que faire de la pub au téléphone rose ?! Mais non, mais non ! On ne fait pas de publicité pour ce téléphone, on en fait jamais, personne en fait ! Elle va vraiment le prendre pour un maniaque. Si t'es toujours là, je suis toujours partant pour une promenade, ou un dessert, ou même juste le café.

Ouf, il se retient à temps de préciser que ce sera promenade au bord de l'eau sur les quais et gâteaux en boite avec café soluble car il n'a que ça sous la main. Il se trouve ridicule, quand il est nerveux, surtout face à une personne qui lui plaît, il raconte absolument n'importe quoi. Tout ce qui lui passe par la tête y passe et il semblerait que ce ne soit pas qu'en face, sa timidité s'étend au téléphone. Elle a de la chance, pour une fois il reste dans le sujet c'est déjà ça, pas comme la fois où à une fille mignonne en soirée il s'était mis à lui parler poissonnerie sans prévenir parce qu'il ne savait plus quoi raconter. Pas glam.

Autrement on peut rester au téléphone si tu préfères. Hm, c'est mieux ça. Tu fais quoi dans la vie, à part le téléphone, qui est peut-être très lucratif enfin j'en sais rien. Mais tais toi, arrêtes de parler, pourquoi d'ailleurs tu parles autant ?! Elle a même pas le temps de répondre, d'en placer une ! Tu l'appelles pour l'entendre ELLE et tu ne fais que parler. Pi-to-ya-ble. Il a envie de rire nerveusement, se passant la main dans sa tignasse qu'il ébouriffe plusieurs fois. Il devrait raccrocher avant de mourir de honte, ça vaudrait mieux pour son égo et puis il lui fait perdre son temps. Pourtant elle est toujours là, à l'autre bout du fil, elle n'a pas craqué et ça lui donne du baume au cœur. Mince espoir qui suffit à l'empêcher, lui, de raccrocher et d'aller se cacher honteux ad vitam eternam dans le bateau familiale. Il fait mieux, se redressant, Darren sort de la cabine pour respirer l'air marin. Accoudé à la rambarde, observant le port dans l'attente de client potentiel, les poissonniers – et habitants – ayant une certaine tendance à juger qu'ils pouvaient passer comme bon leur semble faire leurs commandes, il prit une inspiration avant de parler à nouveau. Sa voix est cette voix plus assurée, grave et profonde elle est assez sensible et net pour qu'aussi éloignée soit-elle, elle sente qu'il sourit en lui parlant. Heureusement qu'avec les portables ont a plus de fil, sinon je suis certain que tu serais en train de te pendre avec. Encore désolé si je te dérange mais... j'ai pas envie de raccrocher, tu devras craquer la première ou accepter de me voir. Sourire amusé, même si son cœur continue de battre des records de vitesse. Il dit n'importe quoi et en plus il a un humour douteux, jackpot.
fiche créée par Rinema


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: I follow you   Jeu 23 Oct - 13:31




Darren & Pepper ❧ He follows me.
Elle avait laissé sa main sur sa bouche pour s'empêcher de dire des bêtises. Déjà qu'elle s'était bêtement trahie en lui répondant, il ne fallait pas qu'en plus elle lui laisse la possibilité de savoir qui elle était. Toute sa carrière d'écrivain serait réduite à néant si son précieux public apprenait qu'elle faisait des heures supp' en étant opératrice de téléphone rose.
Bref elle avait gardé le téléphone à l'oreille pour voir si l'inconnu avait l'intention de laisser tomber et de raccrocher. Mais il n'en fit rien.

Je suis désolé si je te dérange et, oh bon sang, tu dois être en train de te demander comment écourter la conversation sans avoir l'air malpolie hein ? T'en fais pas pour moi je te ferais pas de mauvaise pub. Si t'es toujours là, je suis toujours partant pour une promenade, ou un dessert, ou même juste le café. C'était plus fort qu'elle, Pepper explosa de rire à la fin de sa phrase, c'était surtout la partie sur la mauvaise pub qui l'avait achevée. Il y avait tellement de tension qui sortait du téléphone qu'elle n'avait rien trouvé de mieux que de rire pour la dissiper. Il devait la prendre pour une folle, enfin une folle qu'il voulait inviter à boire un café ou n'importe. Il était presque timide dans ses phrase, hésitant sur les mots, elle l'imaginait très bien rouge écarlate, la main dans les cheveux pour évacué sa gêne... Elle se plut à l'imaginer sous les traits de son rouquin adoré. Si Darren avait une voix comme ça Pepper serait bien incapable de ne pas tomber amoureuse de lui, elle en était certaine!

"Autrement on peut rester au téléphone si tu préfères. Hm, c'est mieux ça. Tu fais quoi dans la vie, à part le téléphone, qui est peut-être très lucratif enfin j'en sais rien." Il était si pressé de la voir qu'il ne lui laissait même pas le temps de répondre. Pepper était complètement sous le charme de cette voix. Vraiment, elle serait presque jalouse qu'il propose à Sélène la même chose plutôt qu'à elle. Les sœurs avaient certes les mêmes voix mais pas du tout la même façon de s'en servir et surtout des caractères complètement différents. Lui plairait-elle? Pepper fut tirée de sa rêverie par un bruit auquel elle ne s'attendait certainement pas. Le bruit d'une mouette, puis celui plus lointain du clapotis de l'eau et du vent. L'inconnu était au port! Pepper en fut encore plus curieuse et avant même d'avoir pu réfléchir deux secondes à ce qu'elle s'apprêtait à faire elle attrapa son manteau et ses clés, enfila ses chaussures et partit en direction du port. Elle avait l'intention d'aller épier discrètement la voix sexy pour mettre un visage dessus.

Le temps qu'elle trouve son chemin il avait finalement repris la parole de sa chaude voix, elle pouvait y entendre un sourire, ce qu'elle trouva charmant et sexy à la fois. "Encore désolé si je te dérange mais... j'ai pas envie de raccrocher, tu devras craquer la première ou accepter de me voir."

"Je ne peux pas te parler de mon travail désolée. Tu peux toi si tu veux.." Elle laissa sa phrase en suspens, l'invitant ainsi à continuer de parler, le cœur dans la gorge devant sa propre audace.
Bref, elle était devenu accroc à la voix d'un parfait inconnu et en plus, comme si cela n'était pas en soi un fait particulièrement alarmant, elle allait à sa rencontre.

©clever love.

_________________
Because Of You
I Matter. I Matter. I Matter. I MATTER! I MATTER! I MATTER!! I MATTER!!•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: I follow you   Mer 12 Nov - 13:47


I follow you
Pepper, maybe Sélène & Darren
Elle a le rire le plus clair, le plus beau, qu'il ait entendu. Elle est charmante et a le rire facile, il l'imaginait souriante et légère, une femme sans prise de tête, une femme qui ne le prend pas pour un fou mais rit, tout simplement. Quelqu'un d'assez simple et tolérant pour ne pas l'éconduire comme l'abruti qu'il est. S'empêcher de lui dire qu'elle a un rire adorable et simplement sourire au vent, l'air heureux, un brin rougissant et baisser ses yeux timidement sur l'eau. Il y eu du bruit, elle ne répondait pas à son flot de parole mais bougeait. Tintement métallique, froissement, porte qui claque : elle se déplace. Où va-t-elle ? Pourquoi ? Peut-il la suivre ? A-t-elle un traceur GPS chez elle qui lui permet de géolocaliser les appels ? Darren, arrête de penser autant. Des pas sur le sol, elle marche et lui, il la cherche du regard. Évidemment il n'y a personne autour de lui, il ne peut même pas imaginer que chaque passante porte sa voix et ça le frustre.

D'accord, un peu déçu il comprend que ce doit être un sujet tabou, qu'elle n'a peut-être même pas d'autres activités. Si ça se trouve elle fait même dans la prostitution. Silence. La culpabilité monte, violente et l’étouffe, mais quel con ! Il lui a posé la question digne d'un vieux pervers en manque d'adrénaline croustillante ! Quelle manque de délicatesse ! Si ça se trouve, elle est meurtrie par sa condition et lui, il fait comme si c'était un boulot tout ce qu'il y a de plus classique ! Egoïste qui ne réfléchit pas, il s'en foutrait des baffes ! A la place, il répond d'un air détaché où sa gêne n'était pas bien masqué. Je suis pêcheur, levé tôt pour aller récupérer le poisson que je vends et là tu vois, j'attends de voir si des gens veulent venir. J'ai quelques restes et y a toujours du monde pour me demander de mettre telle ou telle espèce de côté. Parler poisson le détend, comme à chaque fois qu'il est dans « son » domaine et c'est même avec affection qu'il parle des clients, tu as déjà navigué ? Ca te donne une sensation.... indescriptible. Tu es comme hors du temps, tout devient plus... clair. Sa voix se perd dans ses explications, sa voix se tait pour écouter la sienne, il l’emmènerait bien faire un tour en mer. Dis moi que tu ne connais pas l'étendue bleue que je te la fasse découvrir.

Une mouette chante au loin, le vent souffle et il continue d'observer les alentours à la recherche d'une tête. Comme si elle allait arriver ! Non, elle ne va pas arriver, il n'y aura personne car elle ne peut savoir où il est. Elle est partit avant qu'il est dit où il se situait donc il est probable qu'elle est partit rejoindre quelqu'un d'autre. Qui ? Le poste de police ? Sueur froide, non, elle ne ferait pas ça. Une vague inquiétude le prend, elle est partit où ? Pourquoi maintenant ? Une urgence ou elle a peur de lui ? Dans le doute, Darren retourne en cabine, bien planqué sur la banquette intérieure du bateau il s'enferme pour ne pas être vu. Idiot, y a pas dix milles pêcheurs, si elle l'a dénoncé ils vont vite remonter à lui. Il ne fait rien de mal. Il s'inquiète beaucoup trop de lui faire bon effet. Et c'est donc tout inquiet que Darren laisse un port vide d'apparence, où tangue nonchalamment le bateau de sa famille. Il s'agit d'un petit mais long bateau blanc et rouge, avec une cabine et un nez assez avancé pour que les passagers monte dessus et soit face à la mer. L'ensemble a une allure assez vieillotte, rien à voir avec les luxueux yacht qui peuplent le bord et sur sa coque, c'est peint à la main que le passant peut lire Vivacia.
fiche créée par Rinema


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: I follow you   Mer 12 Nov - 15:29




Darren & Pepper ❧ He follows me.
"D'accord" fut sa réponse. Il paraissait légèrement déçu par sa réponse à elle mais Pepper ne pouvait décidément pas lui parler de son travail et de sa vie. Déjà parce que il n'avait pas appeler Pepper mais Sélène, et ensuite parce que sa carrière était tout simplement en jeu.
Elle devait se l'avouer, il avait été difficile pour Pepper de ne pas tout simplement lui parler d'elle mais elle avait tellement peur qu'il se rende compte qu'il ne parlait pas à Sélène qu'elle avait préféré faire en sorte que lui continue de parler. Qu'elle puisse se délecter de sa voix onctueuse et grave tranquillement.

Je suis pêcheur, levé tôt pour aller récupérer le poisson que je vends et là tu vois, j'attends de voir si des gens veulent venir. J'ai quelques restes et y a toujours du monde pour me demander de mettre telle ou telle espèce de côté. Celle là, elle ne s'y attendait certainement pas. Un pêcheur... donc elle avait bien deviné où il se trouvait actuellement, tout en continuant d'avancer dans la rue elle écouta la suite de son explication: tu as déjà navigué ? Ca te donne une sensation.... indescriptible. Tu es comme hors du temps, tout devient plus... clair. Cette façon de lui décrire son métier... Pepper pouvait sentir à quel point il aimait ce qu'il faisait et aurait bien aimé partager cette délicieuse sensation de paix intérieur qu'il semblait ressentir lors de ces journées. Elle était presque jalouse qu'il se sente si bien alors qu'elle se sentait si déchirée...

Elle entendit encore une mouette et finalement le silence retomba aussi bien de la part de son interlocuteur inconnu que de son environnement extérieur. Il devait être redescendu dans sa cabine. En marchant en direction du port elle se prit à s'imaginer avec l'inconnu en train de faire une virée sur un bateau... l'idée lui plaisait énormément...Elle aperçu enfin au loin le port et s'approcha doucement tout en scrutant les bateau. Il n'y avait semblait-il personne et le port était, mis à part le bruit des mouettes, particulièrement calme.

Elle lui répondit en allant s'asseoir sur un banc un peu à l'écart du port mais d'où elle pouvait voir tous les bateaux. Je ne suis jamais montée dans un bateau...encore moins un bateau de pèche. Et puis soudain, la réalité du moment la frappa de plein fouet. Qu'est ce qu'elle s'imaginait? Que cet inconnu était un homme respectable qui appaelait pour faire la conversation? Et puis de toute façon il ne l'appelait pas elle! Il voulait parler à Sélène! Pepper se sentit soudain rougir. Elle mentait délibérément à cet inconnu dans le but de continuer à discuter avec. Mais c'était mal, ce n'était pas celle qu'il pensait. Elle décida que peu importe qui il était, il méritait au moins de savoir à qui il parlait. En l'occurrence pas à celle qu'il aurait souhaité...

Je dois te dire...C'est ma sœur que tu as essayé de joindre...nous nous partageons le téléphone et nous avons la même voix...enfin bref c'est un peu compliqué, elle ne peut pas te parler là toute suite.... Pepper avait les larmes aux yeux et les joues complètement rouges devant sa bétises et son hypocrisie. Mais elle continua néanmoins dans son élan. Enfin si elle pourrait...euh je veux dire...bon c'est un peu compliqué tu vois... Je suis désolée de t'avoir fais perdre ton temps...mais j'aime bien discuter avec toi...

Bon discuter c'était un bien grand mot, elle avait dit une pauvre phrase depuis que l'inconnu à la voix sexy l'avait appelé. Mais elle buvait chaque mot qu'il disait et le trouvait vraiment touchant dans sa façon hésitante de lui parler et de lui poser des questions. Elle attendit sa réaction la peur au ventre qu'il ne raccroche tout simplement le téléphone pour essayer de joindre Sélène une autre fois.

De toute façon, elle ne méritait pas mieux, elle lui avait menti.

Une mouette se posa pas loin de ses pieds et la regardant bien en face, ouvrit son bec et poussa un cri comme pour la narguer. Pepper se leva d'un coup mais trop tard, il avait sûrement entendu et aurait tôt fait de faire de lien entre le cri de la mouette et l'endroit supposé ou elle se trouvait.

©clever love.

_________________
Because Of You
I Matter. I Matter. I Matter. I MATTER! I MATTER! I MATTER!! I MATTER!!•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: I follow you   Mer 12 Nov - 16:10


I follow you
Pepper, maybe Sélène & Darren
Alors il faut que tu vois le mien, je t’emmènerais faire un tour, à force de le désirer la phrase était sortit spontanément quand elle avoua n'avoir jamais navigué. Je suis malade. Elle va VRAIMENT penser que je veux la kidnapper, que je suis un maniaque ! Et sans le savoir, alors qu'elle rougissait de mentir, lui palissait d'agir comme un parfait sociopathe. Dexter peut aller se rhabiller, même pas besoin de jouer le jeu avec Darren, c'était naturel. Je dois te dire..., il écouta la suite des explications, se sentant de plus en plus idiot et mal à mesure qu'elle continuait. Il ne comprenait pas tout, sa sœur pouvait mais ne pouvait pas ? Était-elle occupée avec... un client... et c'était pour ça qu'elle s'était éclipsée ? Ou plus plausible, elle ne voulait pas lui parler de nouveau. Le silence vient plomber la conversation et si jusqu'ici les blancs n'étaient nés que de leur timidité, là c'était autrement plus désagréable. Ca fait une semaine qu'il dit à ses potes qu'il est amoureux d'une inconnue, qu'il en vante les mérites mais il n'est même pas foutu de la reconnaître ! Il s'est trompé de fille ! Ah il est beau l'amoureux transi ! En faite, n'importe quelle fille sympathique lui convient, y a pas deux minutes il se vantait les qualités de la sœur de l'opératrice du téléphone rose ! Ou alors il craque pour toute la famille ? Pitoyable, il est pitoyable. Pourtant il apprécie aussi de converser avec elle, pourtant il a trouvé sa sœur spéciale, elle aussi, là, elle est spéciale. Les deux le sont et lui, les trouve chacune parfaite, si fascinante, qu'il n'est même pas foutu de les distinguer. Ou d'avoir l’honnêteté de raccrocher pour en privilégier une. Je veux te connaître, je veux réentendre ton rire. Tu ne vas quand même pas courir deux lièvres Darren, non, je suis simplement curieux.

Il allait répondre quand une mouette poussa un cri. Ca c'était pas normal, il sortit du bateau en fronçant les sourcils, le téléphone à la main. Qu'est-ce qu'elle fout là, la mouette ?! Elle a repéré quelque chose ? Et si.. tu es fou de croire qu'elle est là, qu'elle est sortit pour te voir, c'est une bestiole, la mouette a simplement vu une bestiole. Poussé par son instinct, Darren sauta du bateau et courut à grandes enjambées jusqu'à l'animal qui s'envola à son approche. Qu'est-ce que t'as vue, toi ? Son visage se tourne, une présence, ses yeux verts viennent rencontrer ceux marrons d'une jeune femme. Un visage si expressif, des cheveux auburn qui retombent parfaitement, sans en avoir l'air, sur sa nuque, sur ses épaules. Un corps mince, gracile, un corps qui donne envie d'être protégé mais qui lui semble nerveux aussi. Pas si faible. Doucement il pivote complètement pour lui faire face. Elle porte un manteau et tient un téléphone dans sa main.

Voilà donc la sœur. Je n'ai pas fantasmé pour une fois, tu es vraiment venu, t'as fais comment pour me trouver. Il sourit simplement, sans poser ces questions qui le taraude. Un sourire chaleureux, un peu timide aussi, mélange des deux qui lui fait baisser un instant le regard. Je ne suis pas tombé amoureux de toi, j'espère que ta sœur est aussi attirante que toi. Il remonte le téléphone à son oreille, salut... et bug. Il observe la forme de ses yeux, de sa bouche, envie de l'entendre à nouveau et il pense, il pense beaucoup trop à tout ce qu'il a envie de dire. Se présenter, l'emmener en mer, la faire rire encore et encore. Dis quelque chose merde, dis quelque chose. Il raccroche. Hm, t'es pas ta sœur donc. N'enfonce pas le couteau, je dois lui dire que j'ai apprécié notre échange. C'était sympa, il dit ça comme il aurait parlé d'un plat passable, tu diras que j'ai téléphoné, ou pas, si elle veut, sa voix se fait plus précipitée, je vais y aller, j'ai beaucoup de boulot. Tellement de boulot. C'est fou le nombre de boulot que j'ai. Les poissons m'attendent, je peux pas les laisser comme ça et puis tu sais c'est hyper important de pas les laisser seuls car ils vont déprimer et salut ! A la prochaine ! Mais attend ! Tu t'appelles comment, moi c'est Darren ! Il a déjà commencé à partir, reculant de timidité, perturbé, confus, d'avoir apprécié la mauvaise personne, de la trouver à croquer, cette mauvaise personne, d'être devant elle et de penser qu'à mieux la connaître, cette mauvaise personne. Il se perd dans ses sentiments confus et par plus réflexe, il dit n'importe quoi, parle trop et recule, alors qu'il voudrait se rapprocher.

fiche créée par Rinema


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: I follow you   Jeu 13 Nov - 9:32




Darren & Pepper ❧ He follows me.
La main sur le téléphone, les yeux arrondis de frayeur Pepper fixait toujours la fichue mouette, qui la regardait fixement comme pour la narguer d'ailleurs, lorsque quelqu'un avait sauté d'on ne sait ou pour atterrir à quelques mètres d'elle... le téléphone à la main...

Elle avait eu tout le temps de se faire des scénarios dans la tête, elle allait voir apparaître un vieil homme tout rabougri et surement un gros pervers, ou alors un homme marié...bref Pepper avait pensé a pleins de choses particulièrement désagréable au lieu de s'imaginer que le prince charmant allait tout simplement sortir d'un bateau et venir s'agenouiller devant elle pour lui demander sa main. Elle était bêtement en train de rêvasser lorsque son inconnu avait sauté devant elle alerté de toute évidence par le cri de la mouette. Il faut dire que l'inconnu...ce n'était pas du tout du tout du tout! un inconnu. C'était Darren.

Pepper en lâcha son téléphone, la bouche ouverte (ce qui devait lui donner un air parfaitement idiot) et fixait le rouquin de ses rêves sans dire un mot. Pepper avait rarement expérimenté un état de choc aussi profond et elle se demandait quand Est-ce que Sélène allait finalement reprendre le dessus...c'était une réaction parfaitement lâche, et pour une fois Sélène refusa tout simplement de prendre le dessus et la laissa gérer cette situation. Il la regardait, de haut en bas, son téléphone toujours à la main et Pepper ne savait absolument pas quoi dire, elle pensa néanmoins à fermer la bouche. Comment allait-il réagir? Sera-t-il déçu de voir que c'était elle toute simple et pas spécialement jolie, une petite femme plutôt quelconque. Alors que lui rayonnait...

salut...C'était sympa Il lui avait dit ça tellement naturellement, tout en raccrochant il s'était approché puis avait froncé les sourcils et semblait hésiter sur ce qu'il allait faire. Pepper pouvait voir défiler les différentes idées qui lui passèrent par la tête et elle avait envie de crier pour qu'il lui pardonne tout simplement sa bourde. Il ne s'attendait pas à la voir et de toute façon ce n'était pas elle qu'il voulait voir, elle était juste sympa.
Salut...Je suis désolée de ne pas t'avoir dis pour ma sœur avant. Vraiment.

Pepper vit son rouquin finalement prendre une décision, celle de la laisser, il commença à reculer mais à lui parler en même temps, lui donnant l'impression qu'il n'avait pas envie d'y aller mais qu'il n'arrivait pas à se décider sur faire autre chose. L'ensemble donnait un curieux résultat et sa voix s'accéléra pour lui donner des raisons complètement farfelues.
Je vais y aller, j'ai beaucoup de boulot. Tellement de boulot. C'est fou le nombre de boulot que j'ai. Les poissons m'attendent, je peux pas les laisser comme ça et puis tu sais c'est hyper important de pas les laisser seuls car ils vont déprimer et salut ! A la prochaine !

Il s'en allait. Pepper était vraiment triste et honteuse de sa propre lâcheté à ne rien lui dire et à simplement le regarder s'éloigner alors que pour la première fois elle pouvait parler à celui qui hantait ses rêves la nuit. ll fallait se donner une chance! Mais attend ! Tu t'appelles comment, moi c'est Darren ! Il lui demandait d'attendre mais c'est lui qui reculait encore et encore avec son histoire de poisson! Elle aurait bien voulu qu'il l'emmène sur son bateau mais lui c'était forcément à Sélène qu'il avait proposé...Elle prit son courage à deux main, se leva pour faire quelques pas dans sa direction et lui répondre un peu trop rapidement et parfaitement essoufflée. Je..Je m'appelle Pepper! Et euh...j'aimerais bien voir ton bateau...enfin si ça ne t'ennuies pas et que tu n'es pas occupée avec les poissons... Elle termina sa phrase d'une toute petite voix et remarqua qu'elle tortillait ses mains comme une gamine en attendant que son amoureux lui dise ou non s'il voulait bien aller au bal avec elle. Mais elle était plutôt fière d'elle. Nolan pourrait être fière d'elle aussi! Elle avait été capable de faire une phrase, bon certes peu lumineuse la phrase, mais tout de même, Pepper avait parlé avec Darren. Et rien que ça c'était un miracle. Pepper sourit de son audace, elle était vraiment heureuse de pouvoir lui parler en face. Et puis..sa voix...elle était encore plus sexy qu'au téléphone...

A cette pensée elle rougit bêtement en attendant sa réponse...Allait-il l'emmener au bal?

©clever love.

_________________
Because Of You
I Matter. I Matter. I Matter. I MATTER! I MATTER! I MATTER!! I MATTER!!•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: I follow you   Jeu 13 Nov - 19:57


I follow you
Pepper, maybe Sélène & Darren
Qu'elle ait la bouche entrouverte, l'air estomaquée, n'enlevait rien à son charme si ce n'est qu'il lui trouvait un côté décalé qui lui plaisait. Elle est vraiment mignonne. Elle s'excuse à nouveau, ça ne fait rien, je rappellerais. Tu es la mauvaise personne, je téléphonerais une autre fois, ou elle me rappellera. Dis moi qu'elle me rappellera. Il recule, raconte n'importe quoi, prêt à prendre ses jambes à son cou ou à se clouer au sol pour rester avec elle. Doux paradoxe que le mélange de ses émotions. La voilà qui se présente, son ton est similaire au sien, ils vont s'asphyxier s'ils continuent de la sorte ! Le premier réflexe de Darren en l'entendant fut de bêtement sourire, tout simplement, un sourire touché, un peu simple, qu'elle ait envie de monter sur le bateau. Les poissons devront être patients. Ils sont morts, ils ont l'éternité devant eux mais lui, tout ce qu'il fait, au lieu de l'y conduire, c'est de simplement la regarder sans comprendre. Comment elle peut avoir envie de l'y suivre ? Elle apprécie vraiment leur conversation ? Elle veut peut-être le cerner pour juger s'il est digne de sa sœur ? Elle n'a pas l'air plus assurée que lui et ça le fait un peu rire, un rire nerveux mais bref.

C'est le cinquième sur la droite, le Vivacia, je l'ai appelé ainsi car c'est le nom d'un bateau dans un de mes romans préférés. Tu lis ? Il recommence, il parle définitivement trop et se raconte beaucoup, balancer des informations sur lui ne va pas lui donner plus envie de le connaître. Elle est là, elle le suit, n'est-ce pas suffisant ? Pourquoi ce besoin de se vendre sur le même ton qu'il crie à la jeté « j'ai de la truite, chair tendre mais ferme, qui en veut ?! ». Il sent son cœur s'emballer, sa tension joue des tours et il ne comprend pas vraiment pourquoi elle semble vouloir le connaître. Sauf si elle l'espionne. Elle l'espionne. Il a craqué sur l'insouciance, la façon d'être, de sa sœur, pas sur elle. Il joue avec elle, c'est mal, vraiment mal. Ses potes s'en foutent, pas lui, sûrement pour ça qu'il est l'éternel célibataire... Il la trouve aussi attirante que drôle.  Tu devrais pas venir finalement, je sais pas, c'est pas mon bateau et mon père ne voudrait pas qu'on l’abîme. On sait jamais, avec tes talons tu pourrais faire des dégâts, comme érafler la coque. Il continue pourtant de marcher vers le bateau de pêche, reconnaissable à l’attirail pour monter et descendre le large filet. Fatalement ils arrivent au bateau, l'échelle est là, accueillante et il lui fait signe de monter, après toi. Contradictoire, perturbé, il sort le plus spontanément du monde : t'es pas la première fille que je fais monter.

Gros blanc, bug, silence, dans son esprit.
Pourquoi il a dit ça ?

Il sait pourquoi, à force de paniquer, de s'enfoncer dans sa timidité et ses sentiments confus, Darren a bêtement mal dit sa pensée : c'est la première fille que je fais monter en dehors de Grace et Clio. La rougeur lui monte aux joues, il se passe nerveusement la main dans les cheveux tout en grimpant précipitamment à l'échelle. Nez à nez avec elle, il a la pensée fugace que la planter là aurait été préférable que grimper à son tour sur le bateau. Bref, t'as soif ? Phrase lancée pour détourner l'attention, il entend sa réponse qu'il est déjà partit à l'avant du bateau. Les boissons sont en cabine, il a déjà oublié ce qu'il avait demandé, il ne pense pas à ce qu'il dit, ce qu'il fait, il est simplement là, idiot, au bout du navire. L'air lui fait du bien, le chant d'une mouette l'aide, trente seconde où il oublie et quand il l'a voit à ses côtés, il a un léger sursaut. Décidément, il n'y a qu'au contact de l'eau qu'il va mieux. Ca te dis pas qu'on s'éloigne du port ? Ce n'est pas une question, c'est une supplique où il se passe une énième fois la main dans ses cheveux déjà bien ébouriffés. Une fois en mer, au loin, il ira mieux, se sentira plus à son aise, dans son domaine et alors là, il pourra l'interroger sur sa sœur. Oui, c'est ce qu'il faut faire.


fiche créée par Rinema


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: I follow you   Mar 25 Nov - 22:54




Darren & Pepper ❧ He follows me.
Le voilà qu'il recule encore et toujours. Mais il continue à lui parler et à l'écouter. Il n'a pas l'air sur de savoir si devrait suivre son corps qui tente à s'enfuir ou sa tête qui reste là ou elle est, à regarder une Pepper complètement déboussolée et attirée à la fois. ses yeux ne font pas que dévorer du regard le beau rouquin ils savourent chaque seconde ou elle peut l'observer. Son corps réagit instinctivement à son appel silencieux et la force à la suivre, puis s'arrêter, recommencer encore et encore. Les poissons devront être patients. Pepper s'exclaffe devant sa formulation, il est décidé très drôle son rouquin, elle ne l'aime qu'encore plus fort.

Lorsqu'elle se présente il lui sourit avec tellement de franchise qu'elle craque complètement pour lui. Son coeur explose de joie de recevoir pareil sourire qui lui est entièrement destiné. Pepper savoure cette sensation, l'adore même et n'attend qu'une chose, la ressentir de nouveau. C'est le cinquième sur la droite, le Vivacia, je l'ai appelé ainsi car c'est le nom d'un bateau dans un de mes romans préférés. Tu lis ? Il lui parle de son bâteau, puis il lui parle de lecture, Pepper est complètement envoûtée, il recule toujours et elle le suit toujours. Ils continuent d'échanger des banalités, de se chercher comme de se fuir l'un l'autre. Cette situation est complètement étrange et pourtant si agréable pour Pepper. Son coeur est gonflé de bonheur d'avoir plus qu'un simple échange de regards avec son rouquin, il lui parle. Elle est si heureuse.

Tu devrais pas venir finalement, je sais pas, c'est pas mon bateau et mon père ne voudrait pas qu'on l’abîme. On sait jamais, avec tes talons tu pourrais faire des dégâts, comme érafler la coque.Elle fronce les sourcils devant sa phrase. Elle ne comprends pas pourquoi il l'invite à le suivre, lui montre son bâteau et finalement lui dit de ne pas monter à cause de ses talons. La pauvre Pepper est parfaitement incapable de formuler une phrase ne serait-ce qu'intelligente tant elle est emprisonnée par le pouvoir de ses yeux qui lui plaisent tant. Et pourtant finalement, il lui fait signe de monter à l'échelle. après toi.

Alors elle monte. Arrivée en haut, il la suit de près. t'es pas la première fille que je fais monter. Pepper se fige. Elle ne sait pas quoi penser de cette déclaration. Les émotions brutes la heurtent avant même qu'elle ai pu choisir quoi répondre, les larmes mouillent ses yeux et le sang inonde ses joues ce qui la rend écarlarte et muette. Qu'allait-elle penser? Qui lui réservait un traitement de faveur parce qu'elle lui plaisait? Certainement pas! Il voulait savoir qui était Sélène à coup sur. Elle s'était mise en tête qu'elle avait une chance finalement pour se rendre compte que ce n'était pas possible. Elle recule. Bafouille. Elle ignore sa première question, se fige sur la seconde et finalement tout en secouant négativement la tête elle retourne vers l'échelle dans l'idée de fuir et de rentrer chez elle. A sa place.

Je vais m'en aller maintenant. Je suis désolée. Je ne suis pas elle.


©clever love.

_________________
Because Of You
I Matter. I Matter. I Matter. I MATTER! I MATTER! I MATTER!! I MATTER!!•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I follow you   

Revenir en haut Aller en bas
 

I follow you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~
» FOLLOW ME DEEP SEA BABY~ ft. keelan
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.
» I will Follow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Villains don't get happy endings :: Eile Domhan :: Iasc Bay :: Le Port-