Partagez | 
 

 Can't remember to forget you ~ Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Can't remember to forget you ~ Nolan   Ven 19 Sep - 16:54


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
J’avais dis à Kath, mon binôme pour l’atelier couture, que je pouvais fermer le stand et qu’elle pouvait rentrer. C’était ce que j’allais d’ailleurs faire lorsqu’un jeune était venu soit disant prendre des cours. J’avais hésité un instant à lui dire que nous ne prenions plus personne, que nous étions fermés – ce qui n’aurait été que la stricte vérité – mais nous n’avions pas récolté beaucoup de dons et j’étais déçue pour les pompiers. Aussi m’étais-je résignée à l’accepter même si je savais d’avance ce qui m’attendait, en effet j’avais eu le droit à toute sa bande d’amis au cours de la journée…

Comme je m’y attendais mon « étudiant » était tout sauf appliqué, cela faisait quatre fois que je lui expliquais la même chose sans qu’il ne la comprenne. Le fait qu’il regarde mes seins plutôt que mon aiguille devait y être pour beaucoup. Je retins un soupire, j’espérais que son don allait être généreux parce qu’il m’épuisait sincèrement… D’autant plus que je n’avais pas que ça à faire, je comptais bien aller déposer nos gains chez les pompiers avant d’aller rejoindre Nolan pour voir le bateau bruler. Nous n’avions pas convenus d’un rendez vous alors j’en avais déduit que nous nous retrouverions là bas. J’espérais que j’arriverais à le voir malgré la foule…

L’avantage d’avoir été occupée toute la journée était que je ne m’étais pas prise la tête concernant ma tenue, au moins ce soir je ne serait pas trop habillée. Je portais ma petite robe que j’avais cousue dans la semaine spécialement pour le festival. Marine – comme je l’avais baptisée – était une petite robe avec un col marin, d’où son nom, le bas était long et de forme crayon. La robe avait des petits bateaux en guise de motif et était de couleur beige. J’étais assez fière de ma création que j’avais accessoirisée avec des petits talons, pas trop haut pour être à l’aise en passant une bonne partie de la journée, mais élégants. Mes cheveux étaient pour l’instant remontés en une queue de cheval haute pour ne pas me gêner à l’ouvrage mais je comptais bien les détacher sitôt le stand fermé. Ils avaient tendance à onduler avec l’air marin, il m’arrivait de les lisser de temps en temps mais ce soir j’avais décidé de laisser mes grosses boucles au naturel. Mon maquillage était lui aussi nature et mes bijoux discrets. Bref on était loin de ma tenue très sophistiquée de lundi, mais cela me rassurait. Au moins Nolan n’allait pas encore penser que j’essayais de le séduire… J’avais passée ma semaine à me répéter que ce second rendez vous était décidemment une mauvaise idée, je devais l’oublier et non succomber encore plus à son charme.

Le jeune homme était encore à mon stand en train d’essayer de me draguer. Je savais bien qu’avec ses amis ils s’étaient lancés le défi d’essayer de me séduire, tous avaient tentés leurs tours sans succès, je n’étais pas convaincue que c’était parce que je leur plaisais spécialement, à mon avis s’était plus quelque chose pour tromper l’ennui… J’allais lui dire qu’il était temps pour moi de partir lorsque j’aperçus Nolan qui approchait du stand. Bon il allait certainement m’en vouloir de ce que j’allais faire mais toutes mes tentatives pour faire partir le dragueur en herbe avaient été sans succès, aussi je m’exclamais à haute voix « Ah voilà mon petit ami qui arrive ! » Je lançais un muet « Joue le jeu, pitié. » à Nolan en priant pour qu’il comprenne…
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Sam 20 Sep - 9:27

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...

Le bateau était fin prêt. Toute la journée, les habitants et lui s’était battus comme des beaux diables pour le rendre plus beau que jamais. De l’huile de coude, un peu de sang pour certains et beaucoup de volonté. Et si la recette semblait simple, voir chaque bénévole s’exécuter avec cœur était un réel bonheur. Tout le monde y mettait du sien, les plus vieux dispensait leur savoir aux plus jeunes tandis que ces derniers offraient leur force physique à leurs anciens. Oui, il y avait une communauté à Elie Donham et c’était lors de ces journées qu’on pouvait s’en rendre compte. Bien évidemment, le reste du temps cette petite ville avait déjà ce petit quelque chose de chaleureux malgré toutes les rumeurs propres aux communautés si étroites.

Caressant la coque rêveusement, Nolan s’emplit les poumons du parfum du bois. Il n’avait rien d’un homme de la forêt mais il savait reconnaître un travail bien fait. Poncé, les planches exultaient la résine dans un parfum embaumant l’air entier. Et alors qu’il faisait une dernière vérification de l’œuvre, il  su exactement ce qu’il allait brûler. Chaque année, cette idée lui avait traversé l’esprit et chaque année, il l’avait repoussée, préférant brûler les objets de moindre valeur. Pourquoi ces objets plutôt que celui qu’il avait vraiment de l’importance ? Par facilité, manque de conviction et peut-être aussi par lâcheté… Ça ne changeait rien à son ressenti, quelque soit son passé, les décisions qu’il avait prises, il les assumait pleinement. Voilà pourquoi, ce soir, lorsqu’il verrait le bateau brûler avec son objet, il pourrait clore une bonne fois pour toute, ce chapitre de sa vie. Il était grand temps qu’il se lance dans des nouvelles pages ! Et ça allait commencer tout de suite. S’il se souvenait bien, il avait remarqué une jolie rousse dans le stand couture. Un regard sur sa montre et il sut que s’il voulait encore la voir, c’était maintenant ou jamais. Les stands fermaient tous très bientôt pour laisser à chacun le temps de se préparer pour la suite de la soirée.

Très vite, il récupéra ses affaires et salua  les derniers bénévoles encore présents. Il avait passé la journée en leur compagnie et les reverrait plus tard. Pour l’instant, il avait quelqu’un d’autre à aller saluer… Cela faisait une semaine qu’ils avaient passé une soirée sur le Nautiluus. Une semaine qu’il essayait de mettre des mots sur ce qu’il ressentait à la moindre évocation de la jeune femme. Pepper avait été la personne parfaite dans le rôle de miroir. Elle l’avait renvoyé à ce qu’il étouffait par peur et lui avait permis de se poser les bonnes questions. Malheureusement si le jeune homme avait fait un pas en avant avec elle, il en avait fait un en arrière dés qu’il s’était retrouvé seul. La peur le tiraillait, éveillait en lui des souvenirs trop douloureux. Il avait mis du temps à se remettre de ce qu’il avait vu le fameux soir où il avait compris qu’une femme pouvait piétiner même les sentiments les plus sincères. La question était de savoir jusqu’à quel point les femmes se ressemblaient… Shena lui semblait si différente. Elle était unique. Si bien qu’il avait été bien incapable de parler à Thibaut et Lucas de ce qu’elle représentait à ses yeux.

Tiré de ses pensées tortueuses au son de la voix de Shena, il leva les yeux dans sa direction et resta bouche bée devant la jeune femme. Pour plusieurs raisons. Les premières, les plus agréables, furent tout simplement l’ahurissement devant une telle beauté. Mon dieu, entre cette robe… À n’en pas douter, une création signée Eloa. Moulant parfaitement ses formes, il était agrémenté d’un col en rapport avec les costumes des marins. Le tout agrémenté de bateaux sur fond beige. Quant à elle, elle semblait radieuse. Naturelle, comme il la préférait, la seule chose qui aurait pu encore plus le séduire aurait été qu’elle laisse ses cheveux libres. Que dire, voir le vent s’engouffrer dans sa chevelure flamboyante… Il adorait. Malheureusement, à côté de tout ce ravissement, les raisons moins agréables qui le laissait bête, c’étaient ce garçon qui se trouvait à ses côté. Le regard fixé sur sa poitrine, il ne semblait pas le moins du monde gêné d’être surpris en plein flagrant délit. Mais pire encore, elle venait de parler de son petit ami ? Il ne lui avait jamais posé la question, se fiant à son instinct, il avait toujours pensé qu’elle était célibataire. Même s’il n’en comprenait pas la raison, il y avait vraiment cru. Et à présent, tout était remis en question… Elle n’était pas seule… À moins que…

Avant qu’il ne cherche le petit ami en question, il perçu des paroles bien plus surprenantes encore. Jouer le jeu. Elle voulait qu’il joue le jeu… C’était donc de lui qu’elle avait parlé plus tôt. Il était le petit ami en question…
Cette fois, un sourire épanouis prit naissance sur son visage tandis qu’il relevait un sourcil en signe qu’il acceptait le challenge mais qu’il n’était pas certain qu’elle ait bien prit la mesure de ses paroles… Tant pis, il était tellement soulagé qu’il soit le gars en questions qu’il parcourut les derniers mètres sans la quitter du regard.

« Ma chérie, tu es une véritable merveille… »

Quand il fut enfin à sa hauteur, il posa la main délicatement sur sa joue et laissa glisser les doigts le long de sa mâchoire jusqu’à son cou avant de la ramener sur sa nuque. Et d’un geste rapide, il l’attira vers lui et posa les lèvres sur les siennes. Le temps sembla s’arrêter tandis que son cœur tambourinait dans sa cage thoracique avec une indignation affolante. Un courant électrique sembla le parcourir dés l’instant où il toucha les lèvres soyeuses de la jeune femme. Surpris autant par son geste que parce qu’il avait ressenti, il s’écarta à contre cœur de quelques centimètres et plongea son regard dans l’océan bleu des prunelles de demoiselle.

« Salut Milady… » Il sourit, son murmure était si bas qu’il comprit immédiatement qu’elle venait de lui couper le souffle. A moins que ce soit lui, le réel fautif puisqu’il venait de lui voler le baiser dont il rêvait depuis longtemps. « Je t’ai toujours préférée les cheveux libres… » Comment était-il parvenu à ne pas lui sauter dessus là tout de suite ? Sans doute parce qu’il devait jouer un jeu. Or, avec elle, ce n’était pas ce qu’il voulait… Avec douceur, il attrapa l’élastique qui lui liait les cheveux en une queue et le fit glisser jusqu’aux pointes et passa les doigts tendrement dans sa crinière soyeuse. « Beaucoup mieux pour une tigresse comme toi… »

Et puis tout à coup, il entendit un mouvement dans son dos. Le gamin. Il l’avait complètement oublié celui là… Bien, il était grand temps qu’il l’éjecte.  Joignant le geste à la pensée, il se tourna vers lui sans pour autant manquer de passer un bras possessif autour de la taille de Shena.

« Merci de lui avoir tenu compagnie, je vais prendre le relais… » Son regard dur était en totale opposition avec ses paroles affables. Mais qu’importe, le seul but était de le faire déguerpir rapidement.


made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Sam 20 Sep - 13:52


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
Lorsque Nolan était apparu j’étais en train d’hésiter entre me planter mon aiguille dans la gorge ou crever les yeux du jeune homme qui se trouvait avec moi. Ce n’était vraiment pas possible de faire aussi peu d’efforts, le point que je lui expliquais était plus que simple. A tout les coups c’était le genre de type qui allait vivre chez sa mère jusqu’à trouver une copine pour s’occuper de lui. Dégourdit comme il l’était je n’étais pas sûre qu’il sache faire tourner une machine sans avoir besoin de quelqu’un sur son dos pour tout lui expliquer. Il avait donc été logique que je demande de l’aide à Nolan, non ? Pourtant en voyant son sourcil se lever comme pour me dire qu’il était prêt à jouer le jeu je n’étais plus très sûre que mon idée soit des plus lumineuse.

Je me levais pour l’accueillir et aussi pour signifier à mon apprenti couturier que j’arrêtais là la leçon. Le regard de Nolan ne me quitta pas tandis qu’il s’approchait, j’espérais qu’il n’allait pas en faire trop. « Ma chérie, tu es une véritable merveille… » Oui bon, c’était loupé mais je n’étais pas contre un compliment de temps en temps même si je n’étais pas sûre qu’il soit totalement sincère, c’était peut être l’acteur en lui qui parlait. Je lui retournais un sourire en le dévisageait à mon tour. « Tu n’es pas mal non plus. » C’était un euphémisme. Avec son jean déchiré et son tee-shirt tout simple il avait l’air d’une gravure de mode.  C’était un poil frustrant quand même, je me demandais si même vêtu d’un sac poubelle il ne serait pas canon…

Lorsqu’il posa sa main sur ma joue j’étais convaincue que mon idée était mauvaise. Il allait jouer à fond le jeu du petit ami visiblement… En même temps ça devait être amusant pour lui qui fuyait les relations sérieuses de pouvoir le devenir l’espace d’un instant. Pourquoi est-ce que je n’avais pas eu plutôt une idée lumineuse pour faire fuir le jeune homme plutôt ? Je le savais pourtant que ce n’était pas une bonne idée de compter sur quelqu’un d’autre, j’étais plutôt habituée à faire les choses par moi même en général.
Sa main atteignit ma nuque tandis que je n’étais plus en état de réfléchir. J’avais l’impression d’être un lapin pris dans les phares d’une voiture, je me demandais ce qu’il allait faire. Mon cœur battait la chamade…

Ses lèvres se posèrent sur les miennes et je du m’accrocher à son tee-shirt pour m’empêcher de tomber. Je ne m’attendais définitivement pas à ça. Je dus me retenir pour ne pas chercher à approfondir le baiser, mais jambes étant subitement devenues molles. Heureusement – ou peut être malheureusement, je n’étais pas vraiment sûre de pouvoir me réjouir de ça – il s’arrêta de façon aussi soudaine qu’il avait commencer. Le regard de Nolan semblait un peu perdu, peut être regrettait-il son geste. Là encore je n’étais pas sûre de vouloir que ce soit ce qu’il ressente, en fait j’étais presque sûre de vouloir le contraire. J’avais envie qu’il veuille autant que moi recommencer, je ne voulais pas être la seule qui se trouvait sur des charbons ardents. C’était beaucoup plus facile de prétendre que je n’étais que sur le point de tomber amoureuse de lui avant ce baiser. Seulement voilà, un simple petit effleurement de lèvre n’avait jamais remué autant de chose en moi. Je regrettais que ma robe n’ai pas de poche, ma main avait envie de toucher mes lèvres comme pour faire passer leurs sensibilités extrême. Ce geste aurait paru bien trop niais pour moi aussi me contentais-je de mordiller ma lèvre inférieur, comme je le faisais toujours lorsque j’étais mal à l’aise.

Je ne répondis pas à son salut, j’étais bien trop perturbée pour pouvoir parler. Et ce qu’il fit ensuite n’arrangea rien à mon trouble. « Je t’ai toujours préférée les cheveux libres… » Dit-il en détachant mes cheveux, avant de passer ses mains dedans. Ce type cherchait ma mort ou quoi ? « Beaucoup mieux pour une tigresse comme toi… » Encore cette histoire de tigresse, au moins je n’étais à paillettes ce soir. Je ne vois pas pourquoi il me comparait à un prédateur, en sa compagnie j’avais surtout l’impression d’être une proie tandis qu’il était le chasseur.

Lorsqu’il passa un bras autour de moi avant de parler au jeune homme je me rappelais subitement qu’il y avait du monde autour de nous. De fait je pouvais voir que plusieurs personnes nous regardaient curieusement. À tous les coups ça allait jaser, pas que cela me dérange réellement, il y avait pire comme rumeur que celle qui dirait que j’avais succomber aux charmes de Nolan – d’autant plus quelle serait loin d’être fausse, j’avais succomber à son charme, même si nous n’irions pas plus loin que le petit baiser qu’ils avaient pu apercevoir…

Le garçon fila sans demander son reste, visiblement impressionné par mon rendez vous. « Bordel de merde, il est parti sans faire un don. » M’exclamais-je en réalisant qu’il n’avait pas payé avant. J’avais recommencé un milliard de fois les mêmes explications pour rien. J’y avais certes gagner un baiser – et quel baiser – mais cela ne servirait à rien aux pompiers…
Je m’éloignais de Nolan et m’approchais de la table. « Laisse moi ranger mes affaires et je suis à toi… » J’étais déçue pour Stefan, la cagnotte que j’allais lui remettre était décidément bien légère.
« C’est la dernière fois que je tiens ce stand, les gens d’ici se moquent complètement de la couture… » J’espérais que l’année prochaine je serais ma propre patronne, ainsi je pourrais ne pas ouvrir de la journée et participer à l’atelier de construction du bateau. Cela faisait des années que je rêvais de pouvoir coudre la voile…
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Dim 21 Sep - 23:29

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...


Nolan n’avait plus rien entendu à partir du moment où il avait pris Shena pour cible. Elle aurait tout aussi bien pu lui dire que son pantalon était à l’envers qu’il n’aurait pas plus réagit. Il avait bien vu ses lèvres se mouvoir mais le sourire qu’elle lui offrait l’empêchait de se poser trop de question. Après tout, c’était elle qui lui avait demandé de l’aide. Certes, probablement pas autant que ce qu’il comptait lui fournir…
Il avait beaucoup réfléchit depuis leur premier rendez vous. Certains diraient même qu’il avait trop réfléchit. Sans jamais directement la nommer, il avait demandé des conseils à ses amis, à certaines personnes qu’il livrait depuis si longtemps qu’à ses yeux, ils étaient comme des grands-parents, des tantes,… Et tous étaient du même avis. S’il était enfin intéressé par une femme, s’il ressentait quelque chose pour elle, il devait foncer. Se prouver à lui-même qu’il en possédait une paire et lui dire simplement ce qu’il voulait. Et s’il était prêt à essayer de lui faire comprendre, utiliser les mots pour décrire ses sentiments, il n se sentait pas encore capable de le faire…

C’était sans doute la raison qui l’avait poussé à l’embrasser aussi soudainement. Cet acte n’avait pas été prémédité. Que du contraire, sinon il se serait appliqué à rendre son baiser bien plus inoubliable. Après tout, ne disait-on pas que pour une femme le premier baiser donnait toutes les informations nécessaires pour deviner la suite d’une relation ? Si c’était le cas, Shena ne risquait pas de le prendre au sérieux… Bon d’un autre côté, elle ne s’était pas débattue non plus…

Que du contraire, elle s’était raccrochée à son t-shirt tandis qu’il sentait déjà chaque fibre de son corps s’éveiller au simple contact de ses lèvres. C’était comme si elle avait été la clé qui ouvrait la serrure de son monde. Tandis que son cœur battait comme un fou furieux dans sa poitrine, chaque cellule constituant son torse s’étaient mise à vibrer en sentant la chaleur de ses mains si proche et pourtant si loin à cause de la barrière que formait le tissu de son t-shirt. Son cerveau, qui était complètement grillé par le courant électrique qui l’avait parcouru au moment même où enfin il avait touché ses lèvres, semblait aux abonnés absents. Pourtant, loin derrière la brume qui l’empêchait de réellement réfléchir, une petite voix lui hurlait de s’arrêter là. Ne pas la soutenir malgré l’impression de la sentir faiblir, ne pas toucher ses mains qui s’étaient accrochées à son vêtement, ne pas l’enlacer… surtout ne pas l’enlacer !
Il cru bien défaillir en la voyant se mordiller la lèvre. Ce qu’elle pouvait être sexy… Elle l’était déjà en temps normal, mais là, à ce moment précis, elle débordait de sex appeal. À moins que ce soit les hormones du jeune homme qui le rendait extrêmement sensible à l’aura de la demoiselle.

Heureusement, il pouvait compter sur son égo pour le maintenir à flot. La voir  non seulement troublée par son attitude mais surtout de se souvenir de tout ce qu’elle lui avait dit par téléphone… Voilà de quoi le maintenir plus ou moins vif d’esprit. Si bien qu’il fut capable de la saluer de manière intelligible. Bien évidemment sa voix et son souffle devait le trahir, peut-être même son regard en disait plus que les mots utilisés. Mais qu’importe, il acceptait de laisser son corps le dénoncer. Déjà parce que rien ne disait qu’elle le remarquerait  mais en aussi parce qu’il voulait lui faire entrevoir la vérité.

Malheureusement le charme fut rompu au moment même ou l’élève quitta le stand sans un regard en arrière. Bon débarras, Nolan n’avait pas apprécié le regard concupiscent que le garçon avait porté sur Shena. Et à la manière dont il avait fuit le stand, le regard du facteur avait été tout aussi clair, ne supportant aucune guerre de territoire. Non pas qu’il voit la rousse de cette manière, mais le faire croire à un autre spécimen mâle ne serait pas du luxe.

Visiblement, il n’avait pas donné un quelconque don pour la peine de Shena. Ce n’était pas réellement surprenant étant donné qu’il n’était là que pour la brancher. Mais Nolan s’abstint de le lui dire. Et ce ne fut que lorsqu’elle s’éloigna ranger qu’il sorti son portefeuille de sa poche arrière. Il prit un chèque et sans y mettre son nom ou son prénom, il y indiqua la somme de son don et le signa rapidement.  Heureusement, sa signature avait toujours été illisible et il était tout bonnement impossible de deviner son nom. Parfait, pas la peine d’en faire des caisses. Au contraire, il le posa sur une table de libre et le coinça sous du matériel qui attendait sagement d’être rangé.

« J’avoue ne pas être un grand passionné de couture non plus… Mais par contre, j’adorerais connaître le nom de ta nouvelle création… »

Il s’était écarté de la table avant de commencer à parler, histoire qu’elle ne puisse faire aucun lien avec lui. Et à présent, il s’était mis à ranger le reste du matériel. Ce que Shena n’avait pas encore commencé à ranger. Puisque visiblement elle préférait faire comme si de rien n’était, il pouvait faire pareil. Du moins pour le moment. Mais seulement parce qu’il fallait qu’il retrouve son aplomb. Après ça, il n’hésiterait pas à la taquiner, c’était le meilleur moyen d’observer ses réactions…


made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Dim 21 Sep - 23:36

deuxième indice

Shena Eloa


C'était un peu en grinçant des dents que les leprechauns étaient venus jusque là, leurs sacoches pleines de poudres magiques. Le roi n'avait pas vraiment été satisfait du résultat qu'offrait les objets. La plupart des gens les avaient vu comme d'étranges objets sans aucun sens. Le Roi n'était donc pas satisfait et avait jugé qu'il fallait passé à la vitesse supérieur. Ils avaient alors mis au point une petite poudre magique, comme ils le faisaient chez eux avant. Mais dans cette terre étrange, la magie était bien trop différente, trop imprévisible, et sincèrement, ils s'inquiétaient tous des éventuels répercussions de cette poudre sur les gens. Et cela, que ce soit à court ou à long terme. Mais le Roi avait ordonné, alors, ils se dirigèrent vers la première personne qui allait avoir le plaisir de subir cette poudre : Shena Eloa. Ils y avaient foule au port, pour le festival, ils la trouvèrent néanmoins. Ils étaient trois et l'encerclèrent, au moins leurs petites tailles leurs permettaient de passer inaperçus. Ils prirent chacun une poignée de poudre et la soufflèrent vers le haut, en direction de sa tête. La poudre vola vers le visage de Shena. Les leprechauns savaient qu'elle -comme tout les autres- ne verrait la poudre. Il fallait y croire pour voir ce léger scintillement. Elle inhala finalement la poudre, et les leprechauns virent ses yeux papilloter. Si elle n'allait pas se souvenir de tout, elle aurait au moins un souvenir.

Elle était dans une chambre, serrant un objet dans sa main. Elle ouvrit finalement la main, pour le regarder, encore une fois. C'était un simple collier, qui à la place d'un pendentif tout simple, avait une jolie montre. Un angelot la décorait. Elle aimait cette objet, elle l'avait si souvent vu au cou de sa mère. Son père lui avait donné à la mort de celle-ci. Il lui avait même raconter que c'était lui qui lui avait offert à l'époque. Sa mère était une future duchesse quand lui n'était qu'un petit nobliau de province, pourtant, elle l'avait aimé comme jamais. Ce collier, c'était le plus beau cadeau qu'il n'avait jamais pu lui offrir. Et maintenant, c'était elle qui l'avait. Elle était fière de le porter. Mais maintenant, elle devait le cacher, comme un secret honteux. Tout simplement parce qu'elle savait que sa belle-mère ne supporterait pas sa vue. Elle ne supportait pas tout ce qui pouvait avoir un rapport avec la défunte femme de son époux. Elle, elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour l'aider pourtant, elle l'avait accepté, tentait d'être la belle-fille parfaite. Sans véritable succès... La porte d'entrée claqua alors. Elle se leva précipitamment et rangea le collier dans sa poche. Puis d'un pas précipité, elle sortit de la chambre et descendit l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Lun 22 Sep - 11:44


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
Ranger mes affaires me permettait de mettre un peu d’ordre dans mes idées. Je ne savais pas comment me sentir par rapport à ce baiser, il ne représentait rien n’est ce pas ? Il avait été donné alors que Nolan jouait unrôle, seulement voilà il me plaisait vraiment et c’était sûrement moins anodin pour moi que pour lui...
Je pliais soigneusement les tissus que j’avais amenés, rangeait mes épingles ma par couleur, bref je laissais toute ma maniaquerie s’exprimée pour ne plus penser à ce baiser. Nolan ne remit pas le sujet sur le tapis ce qui m’arrangea fortement, je préférais laisser ça enfermé dans une boîte qui contenait déjà ce que je ressentais pour lui. J’allais finir par passer maitre dans l’art d’ignorer les choses qui me dérangeaient si cela continuait.

« J’avoue ne pas être un grand passionné de couture non plus… Mais par contre, j’adorerais connaître le nom de ta nouvelle création… » Je lui lançais un sourire depuis mon coin de la table. « Je me doutais que ça ne marcherait pas de toute façon. C’est juste que j’ai dû me dire que l’idée de pouvoir parler avec un autre passionné de couture serait sympa… Et puis peut être que j’ai cédée à l’appel des pompiers… » Dis-je en haussant les épaules. C’était le fantasme de toutes filles, les pompiers non ? Travailler pour les aider était une idée plus que sympa, d’autant plus que ces hommes risquaient leur vie pour en sauver d’autre, en tant que fille de policier c’était forcément quelque chose qui me tenait à cœur. « L’année prochaine si je suis enfin à mon compte j’espère que je pourrais enfin coudre la grande voile du bateau. Ça fait plusieurs années que j’en ai envie mais Richard râle déjà de fermer le samedi soir alors me donner des jours en semaine c’est tout bonnement hors de question. » Ajoutais-je toujours concentrer sur mon rangement. « Quant à ma robe elle s’appelle tout simplement Marine, j’avoue ne pas avoir réfléchit bien longtemps à son nom. » Contrairement à Asma, ajoutais-je mentalement, ainsi que le reste de ma collection que j’étais en train de renommer complètement…

Le stand était presque entièrement rangé lorsque je tombais sur un chèque sans nom j’haussais un sourcil perplexe. « Et bien on a visiblement un donateur inconnu qui s’intéresse à la cause des pompiers. » Dis-je en souriant. Je doutais que ce soit le jeune, à mon avis il n’avait jamais eu de chéquier de sa vie… Ses amis avaient tous payés en liquide, glissants un billet dans la boite à don. Leurs donations n’étaient jamais très grosses mais c’était toujours ça de pris. Je glissais le chèque dans la boite, heureuse d’avoir un peu plus à pouvoir remettre aux pompiers. Mon nez me piqua subitement et ce fut le trou noir.

Lorsque je repris conscience quelques instants plus tard j’avais l’impression d’avoir rêvé… Ce ne pouvait pas être un souvenir que je venais de revivre, n’est-ce pas ? C’était tout bonnement impossible je n’étais que Shena petite serveuse dans une toute petite ville d’Irlande et pas… Non je devais mettre cognée la tête voilà tout, je pouvais sentir le sol froid dans mon dos, je devais m’être évanouie et cognée très fort. Cela expliquais pourquoi j’avais maintenant l’impression d’avoir vécue deux vies. C’était assez perturbant puisque j’avais maintenant une autre vision de toutes les personnes qui m’entouraient. Mes colocataires m’apparaissaient sous un jour nouveau, Kathlyn également, et Nolan… Non je ne préférais même pas penser à ça. J’étais bonne à être internée voilà tout. Comme si je n’avais pas assez de problèmes en tant normal je pouvais rajouter que ma santé mentale n’était maintenant plus très nette… Il allait falloir que j’essaye de mettre tout ça au clair plus tard, en attendant j’allais faire comme si de rien n’était.
Je pris une grande inspiration avant d’ouvrir les yeux, honnêtement je crois que j’aurais préféré les garder clos encore quelques instants histoire de pouvoir faire le point un peu plus longtemps. Seulement on avait vu plus hygiénique comme endroit pour réfléchir. Je me redressais et lançait un petit « J’ai déjà dormi dans des endroits plus cool… » tout en regardant mes pieds. Je n’étais pas encore tout à fait prête à regarder Nolan, j’étais un peu trop perturbée par ce dont je croyais me souvenir. C’était marrant de constater à quel point la perturbation qu’avait causé le baiser se retrouvait au second plan maintenant…

code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Lun 22 Sep - 19:55

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...


Les pompiers. Évidemment. Qu’ils soient grands, petits, beau, laids, intelligents ou même stupides, ces hommes devenaient des vrais James Bond en force dés qu’ils enfilaient leur tenue de soldat du feu. Dés lors, ils dépassaient le commun du mortel de leur aura sulfureuse. Si bien que Nolan se demandait encore comment des clubs de fans hystériques n’avaient pas encore vu le jour pour venir les applaudir au pied des brasiers. Il les imaginait déjà toutes ces midinettes au t-shirt trempé de sueur et transparent, voilant à peine leur poitrine de silicone en train de fondre sous le coup de la chaleur… Jaloux ? Lui ?! Un froncement de sourcil à cette pensée avant qu’un sourire froid ne relève le coin de ses lèvres. Oui, il était jaloux. Oh bien sûr, pas de ces hommes courageux, ni même de leur fan club imaginaire. Non, ce qui lui déplaisait c’était la manière dont Shena venait d’avouer qu’elle avait céder à l’appel des hommes du feu. C’était donc ça qui la faisait rêver ? L’archétype du héro ? L’homme parfait qui n’hésitait pas à faire passer la vie des autres avant la sienne ? L’homme qui pouvait mourir chaque jour en abandonnant femme et enfants derrière lui ? Heureusement qu’elle lui tournait le dos sinon elle aurait remarqué la grimace qui déformait le visage du facteur. Lui, il faisait partie de ces gens dont le métier n’avait rien de sexy. Jamais un fan club ne viendrait l’acclamer après une livraison. Il rentrerait chaque soir à la même heure et n’aurait jamais d’uniforme digne d’un chippendale. Pourtant, même après tout ces constats, Nolan était persuadé qu’il était celui dont Shena avait besoin. Pour elle, il braverait les flammes. Pour ses amis, sa famille, il entrerait dans une maison en feu et n’en ressortirait que lorsqu’ils seraient tous sains et saufs. Il devrait peut-être le lui dire…N’était ce pas ce que faisait les héros des films romantiques qu’elle semblait tant apprécier ?  Il n’avait qu’à lui attraper le bras, la retourner et lorsque leurs yeux se croiseraient… A cette pensée, il haussa un sourcil et se retint de rire. Non, décidément, les films à l’eau de rose ne pouvaient pas l’inspirer. Il ne pouvait pas faire de déclaration enflammée à Shena. Il n’était pas Cyrano, pas plus qu’un William Thacket, Jack Dawson ou encore Noah Calhoun. Il n’était qu’un Nolan Kennedy. Un gars qui ne manillait pas facilement les mots dés lors qu’il s’agissait d’exprimer ses sentiments. Mais un homme prêt à la soutenir dans ses rêves quels qu’ils soient, qu’il en fasse partie ou non…

« J’aime beaucoup Marine… » Il sourit en s’asseyant sur le bord d’une table qui avait servit à accueillir les couturiers en herbes et croisa les bras. Il n’y avait là aucune moquerie, juste un constat. Peu importe que le nom soit recherché ou non. Elle était réellement superbe. « Quant à ce rêve, je crois connaître les personnes idéales pour appuyer ta candidature… »

Si elle désirait coudre la voile, autant qu’elle sache que ce rôle était très prisé par toutes les couturières de la ville. Ce rôle était considéré comme un honneur à la hauteur de celui de la personne qui mettait le feu au bateau. Pourquoi ? Et bien, parce que la personne à qui on offrait les pleins pouvoirs en matière de création de voile, pouvait choisir la forme, l’amplitude, les couleurs et même la texture de la voile. C’était l’occasion pour certain de faire passer un message, de montrer son talent et de créer la surprise. C’était ainsi que quelques années au par avant, James Jefferson avait demandé à sa sœur de l’aider en inscrivant une demande en mariage sur la voile. Imaginez la tête de sa promise lorsque la voile s’était déroulée sous les acclamations de la foule… Même Nolan en avait eu des frissons !

Perdu dans ce souvenir, il sursauta en l’entendant parler d’un donateur inconnu. Il espérait que son visage ne l’avait pas trahi car il n’avait pas tout entendu et ne voulait pas qu’elle fasse le lien entre ce don et lui. Il avait beau reconnaître que les pompiers étaient des héros dont la ville avait bien besoin, il ne l’avait pas fait pour eux. Non, sa récompense était juste là. Le sourire qui venait de naître sur le visage de la jeune femme tandis qu’elle le rangeait dans la boite à dons, voilà ce qu’il avait voulu. Il ne voulait pas qu’elle pense que ce qu’elle faisait n’avait aucune importance. Au contraire.

Mais alors qu’il s’apprêtait à détourner son attention sur autre chose, il la vit tanguer. Elle ne fit aucun geste pour se rattraper alors qu’inconsciente, elle s’écroulait à même le sol. Tout avait été si inattendu, Nolan n’avait même pas eu le temps de comprendre ce qui se produisait que déjà, elle était étendue au sol. Tout aussi vite, le jeune homme s’était levé et avait parcouru la maigre distance qui les séparait.

« Shena ! » Son cœur n’avait fait qu’un tour tandis qu’il prenait son pouls et vérifiait sa respiration. Normale. Elle était inconsciente mais vivante. « Shena, tu m’entends ? » Perdu, Nolan serra sa main tandis qu’il cherchait de l’aide du regard. Il était incapable de l’abandonner là et pourtant, il fallait qu’un médecin s’occupe d’elle.

« J’ai déjà dormi dans des endroits plus cool… »

Aussi livide qu’un cadavre, Nolan se laissa retomber lourdement au sol tout en la regardant sans rien comprendre. L’instant d’avant, elle était inconsciente, ne réagissant pas une seconde à sa voix et maintenant… Elle lui parlait de sommeil ?

« Mon dieu Shena… Tu vas bien ? »

Il serra un peu plus fort sa main pour lui faire prendre conscience de la situation tout autant que pour se rassurer. Elle avait l’air bien, mais dés qu’elle serait capable de bouger, il l’emmènerait à l’hôpital. Il lui faudrait un scanner et des examens.


made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Lun 22 Sep - 21:10


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
J’allais demander plus d’informations à Nolan concernant l’aide qu’il pouvait m’apporter pour que je puisse coudre la voile – comme est-ce que c’était vraiment si compliquer que ça de pouvoir le faire, j’étais prête à n’être qu’un grouillot et pas la personne qui gérait tout – lorsque ce fut le noir total. À mon réveil bien évidemment mes questions étaient reléguées aux seconds plans.

« Mon dieu Shena… Tu vas bien ? » La voix de Nolan pleine de sollicitude m’incita à poser mes yeux sur lui. Le pauvre avait l’air vraiment inquiet. « Ça va. » Répondis-je en me frottant la tête. « Elle a cognée fort ? Elle me fait un peu mal. » Enfin j’avais surtout des idées vraiment bizarre, le mal de crâne me semblait secondaire. J’espérais quand même que j’allais bientôt redevenir normal parce que j’avais du mal avec cette sensation d’avoir vécue deux vies. En repensant à ça mon regard se posa de nouveau sur Nolan et je tournais vivement la tête avant de me mettre à hurler de rire. L’accoutrement dans lequel je le revoyais était plus que risible et je sentais le fou rire me gagner. J’allais vraiment passer pour une folle si je ne me calmais pas tout de suite. Je mordis violement ma joue et essayais de prendre des grandes bouffées d’air. Il me fallut bien deux bonnes minutes pour réussir à me calmer, j’espérais que Nolan ne remarquerait rien, mais des que mes yeux se posaient de nouveau sur lui je sentais le rire monter dans ma gorge…

Il allait vraiment falloir que je parle pour me changer les idées. « C’est surement une petite crise d’hypoglycémie rien de plus. » Déclarais-je avant d’essayer de me relever. Le monde sembla aussi tôt se mettre à tourner beaucoup trop vite pour moi, je me rassis dans la seconde sans demander mon reste. « Heureusement que j’ai de quoi nourrir un régiment dans ma voiture ça devrait aller mieux une fois que j’aurais mangée quelque chose... »

Je commençais à arriver à laisser ses espèces de faux souvenirs dans un coin de ma tête et à me concentrer sur Shena, la vraie, celle que j’avais toujours été. J’essayais de m’intéresser à des choses réellement importantes, comme ce baiser que nous avions échangé par exemple. Enfin pas que j’y sois réellement pour quelque chose, mais si le coup j’avais été trop occupée à le savourer – depuis le temps que j’en avais envie – qu’il ne m’était même pas venu à l’idée de le repousser. Bref je n’avais absolument pas suivi la ligne de conduite que je m’étais fixée, à savoir n’agir comme une amie et rien de plus. Ah et puis l’oubliée, éventuellement… Enfin si c’était possible, ce qui ne me paraissait pas vraiment imaginable à l’heure actuelle. D’autant plus avec ces souvenirs bizarre qui… Non, j’avais dit que je laissais ça de côté ! « Et ben les rumeurs ne mentaient visiblement pas. Un baiser de toi et on tombe raide dingue… Enfin pour le dingue de toi je ne suis pas encore sûre, mais pour le côté tomber raide, j’approuve. » Voilà, c’était bien ça. Paraître totalement détachée. Ça m’arrive tous les jours de me faire embrasser par des mecs canons et de m’évanouir cinq minutes après. Tout à fait, mon quotidien était loin d’être banal monsieur ! Le truc c’est que je n’étais pas tout à fait sûre de qui je cherchais à convaincre que tout allait bien. Est-ce que c’était Nolan ou moi ?
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mar 23 Sep - 11:09

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...


Il l’avait vue tomber. Perdre conscience et s’écraser sur le sol telle une poupée de chiffon. Il l’avait appelée, sans résultat. Il lui avait pris la main et avait eu peur de ne pas pouvoir la retenir. Et pour un peu, il avait cru que le Karma se jouait de lui. Et si, Shena était elle aussi tombée dans un coma profond sans espoir de réveil ? La vengeance du ciel contre l’homme qu’il était, serait cher payée pour la belle rousse. Son frère payait déjà très cher la vengeance du karma de Gemma, il n’avait pas l’intention de faire vivre la situation inverse à Shena. Surtout si c’était elle qui était prisonnière d’un sommeil de plomb  par sa faute, à lui.

Heureusement, avant qu’il ne perde pieds et ameute la ville entière, elle ouvrit les yeux et se redressa à demi. Étrangement, elle avait l’air plus fraiche que lui à cet instant précis. Lui, dont le regard était encore voilé d’angoisse et elle qui ne semblait vouloir qu’une chose, c’est oublier ce qui venait de se produire. Relâchant enfin la main de la demoiselle, il se la passa dans les cheveux en soupirant. Elle finirait par le tuer, il en était certain…

« Laisse-moi regarder… »

Au moment même où il lui disait ça, elle se retourna vivement. D’un froncement de sourcil, il l’observa un court moment. Il ne savait pas trop quoi penser de ses réactions plus qu’étranges, mais peu importe, pour le moment ce n’était pas le plus important. Posant les mains de chaque côté de sa tête pour la maintenir en place. Il fallait vraiment qu’il regarde si elle n’avait pas de plaie ouverte. « Ne bouge pas. » Son ton autoritaire l’avait surpris, il n’avait pas prévu de lui donner d’ordre, il faut croire qu’il était plus inquiet que ce qu’il n’avait imaginé. Qu’importe, il fallait qu’il sache et avec douceur, il la relâcha et glissa les doigts dans ses cheveux. Bien qu’il ait peur de lui faire mal, avec beaucoup de douceur, il souleva ses cheveux. Visiblement, elle ne saignait pas. « Ça à l’air d’aller… » Et voilà, encore une fois, il était en train de se brûler les ailes. Embaumé dans le parfum de ses cheveux, ses doigts s’étaient réchauffés sous la douceur de ses mèches brillantes. Se rendait-elle seulement compte de l’effet qu’elle avait sur lui ?

S’écartant finalement d’elle, il inspira profondément. Il devait reprendre ses esprits, ce n’était pas le moment de se laisser aller à ses sentiments. Shena n’était clairement pas consciente de la gravité de la situation. Elle avait même essayé de se relever comme si de rien n’était. Or, personne ne perdait conscience aussi abruptement sans aucune raison. Si c’était une simple crise d’hypoglycémie, elle l’aurait sentie arriver.

« Et bien puisque tu ne sais pas te lever pour aller jusqu’à ta voiture… » Sans lui demander son avis, il l’attrapa et la souleva. « Je t’y emmène, mais je te préviens, si après ça, je ne suis pas rassuré, je t’emmène à l’hôpital. »

Son regard se fixa sur celui de Shena pour lui laisser voir qu’il n’admettrait aucune excuse. Quitte à la trimballer sur son épaule, si elle essayait de se débattre. Ça ne le gênait pas de traverser la ville avec elle sur son épaule, il lui suffirait de dire qu’il avait toujours eu le fantasme d’exercer un droit de cuissage. De toute façon, la plupart des gens le prenaient déjà pour un homme amoral. Qu’il veuille séduire Shena, une demoiselle au dessus de tous soupçons, serait prit pour un défi pour lui. Et puis, même si elle se débattait, le fait qu’on les ai vus s’embrasser un peu plus tôt alors qu’elle l’avait appelé son petit ami, ne ferait que donner du crédit à son histoire.

Enfin, avant d’en arriver là, il préférait la porter d’une manière plus élégante. Il lui aurait bien laissé le choix quant à la position dans laquelle il allait la transporter. Mais déjà, il était certain que s’il lui laissait le choix, elle préférerait encore se trainer jusque là plutôt que de le laisser la porter. Ensuite, vu sa robe crayon, elle ne pourrait pas grimper sur son dos.

Bref, il la tenait assez fermement pour ne pas la laisser fuir. Il s’approcha de la boite à dons et d’un geste du menton, l’invita à la récupérer avant qu’ils ne partent. Pas la peine de tenter les passants avec tout cet argent sans surveillance.  Elle avait déjà eu bien assez de mal pour récupérer son pactole, autant ne pas le perdre pour des bêtises. Les pompiers comptaient sur elle après tout… Un claquement de langue lui échappa tandis qu’il y repnsait, le regarda porté au loin.

« Et ben les rumeurs ne mentaient visiblement pas. Un baiser de toi et on tombe raide dingue… Enfin pour le dingue de toi je ne suis pas encore sûre, mais pour le côté tomber raide, j’approuve. »

À ces mots, Nolan éclata de rire. Il ne s’était absolument pas attendu à ça. Il n’avait jamais entendu cette rumeur, elle était sans doute trop charmante pour être vraie. Ou alors, ça  expliquait pourquoi elle ne voyageait pas aussi rapidement que la rumeur qui annonçait qu’il avait passé la nuit avec la fille du pasteur.
Il baissa les yeux sur elle quand enfin il se reprit et haussa un sourcil tandis qu’il s’arrêtait. Il ne s’était même pas rendu compte qu’il s’était mis en route avant ça.

«Je t’aurais bien dis qu’il ne faut pas croire ce qu’on dit… » Il sourit avec malice tandis qu’il la serrait un peu plus. « Mais tu m’as prouvé que certaines rumeurs peuvent parfois s’approcher de la vérité… » Il rit avant de redevenir plus sérieux malgré le sourire malicieux qui ne le quittait pas. « Je vais devoir recommencer pour vérifier si tu ne deviens réellement pas dingue… » Approchant légèrement son visage du sien, il la fixa avec intérêt.

made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mar 23 Sep - 14:16


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
Visiblement Nolan était vraiment inquiet, ce qui ne l'empêcha pas de ne pas répondre à ma question... N’empêche que si ma tête avait cognée fort cela expliquait mon étrange vision et le sentiment d’avoir deux vies. Pendant que j’essayais d’enrayer la crise de fou rire qui menaçait d’exploser Nolan décida d’examiner mon crâne. Cela s’avéra être une bonne diversion puisque je me trouvait bizarrement consciente de ses doigts sur ma tête. D’abord le baiser, puis le détachage de cheveux et maintenant ça ? Il n’allait définitivement pas me simplifier la tâche en ce qui concernait le fait de me le sortir de la tête. « Ça à l’air d’aller… » me lança-t-il une son inspection terminée. Je roulais des yeux. « Il me semble que c’est ce que je t’ai dit, non ? » Je ne savais pas pourquoi il ne me croyait pas. Je savais encore comment je me sentais… Ok peut être que j’étais un peu désagréable mais c’était juste que je n’aimais pas me sentir faible.

J’essayais en vain de me relever ce qui ne sembla pas vraiment amuser Nolan. « Et bien puisque tu ne sais pas te lever pour aller jusqu’à ta voiture…  Je t’y emmène, mais je te préviens, si après ça, je ne suis pas rassuré, je t’emmène à l’hôpital. » Dit-il tout en me prenant dans ses bras, en d’autres circonstances j’aurais pu trouver la situation amusante, mais pas aujourd’hui… Je lui lançais mon plus beau regard noir. « Je sais encore me lever ou marcher, j’y suis juste allée un peu trop vite c’est tout. » Franchement j’étais à peu près convaincue que si il me laissait deux minutes de plus tout irait beaucoup mieux. Il fallait juste un peu de temps à mon corps pour s’en remettre, je ne me sentais pas affaiblie ou quoi que ce soit. « Sérieusement Nolan, je te jure que ça va ! » Dis-je plus gentiment, je trouvais ça sollicitude touchante et sûrement que j’aurais agit de la même façon si les rôles avaient été inversés. Enfin je n’étais pas tout à fait sûre de pouvoir le porter dans mes bras… « Reposes moi par terre s’il te plait. » J’attrapais quand même la boîte à dons au passage, des fois que cette tête de mule ne veuille pas entendre raison. « Et je t’assure qu’il n’y a pas besoin de m’emmener à l’hôpital. D’ailleurs je t’en voudrais vraiment beaucoup si j’étais obligée de manger tout ce que j’ai cuisiné dans cet endroit infect. » Ajoutais-je en grimaçant. Je n’étais vraiment pas une grande fan des hôpitaux – comme tout le monde en somme – surtout que j’avais du y aller plus de fois que nécessaire pour rendre visite à mon père lorsqu’il se blessait dans le cadre de son travail… Comme il ne m’avait toujours pas reposé, j’essayais une fois de plus de l’amadouer. « Je te promets de te le dire si je sens la moindre faiblesse, d’accord ? » J’assortissais ma tirade d’une moue de chat potté. J’étais assez au point à ce sujet, j’avais eu largement le temps de m’entrainer sur mon père. Je l’utilisais quasiment tout le temps sur lui, ado pour sortir, et maintenant pour le convaincre de ne pas se mêler de mes affaires.

J’étais assez mal à l’aise dans le bras de Nolan, c’était encore quelque chose de trop intime. J’avais envie de me blottir contre lui ce qui aurait été totalement, mais alors totalement déplacé. Ça expliquais peut être mon besoin de plaisanter… Je souris en voyant Nolan rire, je préférais ça à la mine sérieuse et contrariée qu’il avait auparavant. Il paraissait toujours nettement plus jeune quand il était heureux. J’aurais voulu qu’il puisse l’être beaucoup plus souvent mais il avait quasiment tout le temps cette petite lueur triste dans les yeux. «Je t’aurais bien dis qu’il ne faut pas croire ce qu’on dit… Mais tu m’as prouvé que certaines rumeurs peuvent parfois s’approcher de la vérité… » Je lui souriais en retour, ravie de revoir ses yeux pétiller de malice. « Et c’est en m’évanouissant que je t’ai prouvée ça ou tu parle d’autre chose ? » Demandais-je un peu perplexe.
« Je vais devoir recommencer pour vérifier si tu ne deviens réellement pas dingue… » Lança-t-il en approchant son visage du mien. Alerte, il était beaucoup trop proche. Je pouvais sentir son souffle sur ma peau. Je luttais contre l’envie de l’embrasser qui s’empara de moi. J’avais l’impression qu’elle était encore plus forte qu’auparavant, ce qui ne m’avait pas semblé possible jusque là. Je mordillais ma lèvre essayant de chasser ces idées avant de reprendre la parole. « Je t’assure que je ne suis pas plus dingue que d’habitude. Mais je risque de le devenir si tu ne me reposes pas très vite. Et là tu pourras vraiment dire que je ressemble à une tigresse… » Ajoutais-je en lui tirant la langue de façon tout à fait mature. « En plus tu avance mais est-ce que tu sais au moins ou je suis garée ? »
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mar 23 Sep - 21:53

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...


Dans un grognement Nolan signifia que non, ce n’était pas ce qu’elle lui avait dit. Elle lui avait demandé si son crâne avait frappé fort contre le sol. C’était loin d’être la même chose ! D’ailleurs, il n’avait fait que vérifier l’état de l’arrière de sa tête. Elle ne saignait pas, ça ne voulait pas dire qu’elle n’avait aucun hématome sous la peau. Pour en être certaine, elle devrait faire attention à ses maux de tête, vérifier qu’elle n’en aurait pas plus que d’habitude. Quant à lui, il allait la surveiller dans les prochaines heures. Vérifier qu’elle ne faisait pas de nouvelle chut ou même qu’elle ne serait pas plus fatiguée que la normale. Même si pour cela, il devait continuer à se coltiner sa mauvaise humeur. Dans le genre buté, il était pas mal non plus.

Même le regard noir qu’elle venait de lui lancer ne le dissuaderait pas. Si elle voulait qu’il la dépose rapidement, elle ferait mieux d’arrêter de se débattre. De toutes les filles qu’il aurait pu porter comme une princesse, il avait choisis la seule qui le refuse ! Si ça ce n’était pas l’esprit de contradiction, il ne voyait pas ce que ça pouvait être…

« Je préfère que tu m’en veuille plutôt que de laisser un doute planer sur ta santé. » Sa voix était ferme et sans espoir de conciliation. « À moins d’être certain que tu n’aies rien, ce dont je serai seul juge, je t’emmènerai consulter ! » Il ponctua ses paroles d’un sourire amusé tandis qu’il continuait à marcher vers… En faite, il n’en avait aucune idée, il s’éloignait simplement du stand de couture. Et visiblement, Shena voulait lui faire payer son comportement puisqu’elle ne le guidait absolumment pas.

Et pourtant, même si elle cherchait à lui faire savoir son mécontentement, c’était peut-être aussi pour ça qu’elle lui plaisait tant. Cette femme au caractère de feu qui malgré toutes ses approches, le repoussait encore et toujours. Heureusement pour lui, il avait eu un coup de téléphone charmant qui lui avait offert un point de vue bien différent. Il faudrait d’ailleurs qu’il remercie Selene. Rien qu’à la manière dont elle avait parlé, il savait que c’était elle et non Pepper. D’ailleurs, si ça avait été cette dernière, en voyant son nom sur le téléphone, elle aurait certainement raccroché pour protéger Shena.

Et en parlant d’elle, il la sentait raide comme jamais dans ses bras. Lui qui se comportait en gentleman, allant même jusqu’à lui rendre service sans même attendre de merci de sa part. (Bon il est vrai que des services comme ceux là, il lui en offrirait autant qu’elle en voudrait, mais c’est un autre sujet.) Et lorsqu’elle se mit à plaisanter, il espéra qu’à son tour il pourrait un peu la faire rire ou au moins la détendre mais visiblement la seule chose à laquelle il était parvenu c’était à la rendre perplexe. Une fois encore, elle le désorientait avec ce genre de question. Ils venaient de parler de tomber raide, rien de plus. Et pourtant cette question lui prouvait qu’elle était sur la défensive, comme s’il aurait pu jouer avec elle.

« Pourquoi j’ai l’impression d’être sur le grill quand tu me pose ce genre de question ? » Haussant un sourcil plus par habitude que par envie, il la fixa intensément. Elle avait l’air de vouloir lui faire avouer quelque chose sans qu’il ne sache quoi exactement. Si elle était au courant de quelque chose, elle ferait mieux de lui poser directement la question car il n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait avoir en tête. Et si ça concernait l’un de ses amis ou même Neill, il ne dirait rien qu’il ne puisse lui dire sans trahir leurs secrets. Même si c’était pour elle, il avait cette loyauté qui le poussait à protéger tout le monde. « Je devrais penser à quelque chose en particulier ? »

Effectivement, il pensait à cet appel. Il se souvenait de chaque mot qu’elle avait prononcé. Il les avait même enregistrés pour tout dire. Dés qu’il avait comprit que c’était elle qui parlait dans le téléphone de Pep’s, il avait comprit qu’il fallait qu’il enregistre la conversation. Sauf que ça avait été un monologue. Il n’avait rien dit. Il avait juste écouté. Une première fois en direct et un grand nombre de fois après avoir raccroché. Désorienté, à la fois frustré et heureux mais surtout effrayé. Effrayé de ce qu’il avait ressenti en l’entendant et en comprenant ce qu’elle ne lui avait jamais dit en face.
Pourtant, il n’était pas fou et s’il avait bien l’intention de lui en parler, il était très clair que ce n’était pas le moment.

Au lieu de ça, il avait eu envie de le vérifier. En s’approchant de son visage, il avait analyser chaque attitudes qu’elle avait eue, allant de son regard à ses lèvres, la couleur de ses joues et la manière dont son corps avait réagit entre ses bras. Sans doute était-ce pour se rassurer autant que pour éviter de l’embrasser une nouvelle fois. Tant qu’il se concentrait sur tous ces petits détails, il refoulait la furieuse envie de capturer ses lèvres dans un baiser qu’il imaginait hors de contrôle.
Une nouvelle fois, Nolan sourit en la voyant lui tirer la langue. Cette fille était incroyable. La laissant glisser entre ses bras, il ne la lâcha pas pour autant quand ses pieds touchèrent le sol.

« Shena… j’ai une question à te poser… » La tête penchée sur le côté, il la regarda tendrement tandis qu’il la gardait serrée contre lui. Sa voix s’était faite plus douce tandis qu’il ne savait pas trop comment poser sa question. Pourtant, il ne lui laissa pas le temps de répondre, posant la question comme elle lui venait pour éviter qu’elle ne lui coupe la parole avec cette histoire de voiture ou d’hôpital dont il se foutait éperdument. « C’est parce que c’est moi ou bien tu refuse systématiquement le soutien des gens qui t’aiment ? »

made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mar 23 Sep - 23:24


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
Bien de toute évidence faire comprendre à Nolan que j’allais bien n’allait pas être une chose aisée. Je me demandais honnêtement lequel des deux allaient être le plus têtue sur ce coup. Je pariais quand même sur moi, je refusais d’aller à l’hôpital et il allait finir par entendre raison. Sinon, j’avais toujours le choix de lui faire une prise de karaté et de le maitriser si il commençait à être trop insistant. Ok, c’était vraiment une solution débile mais elle me plaisait bien.
« Je préfère que tu m’en veuille plutôt que de laisser un doute planer sur ta santé. » J’avais très envie de lui hurler que j’allais bien mais pour le coup je n’étais pas sûre que ça change grand chose. Aussi j’optais pour un soupir contrariée assortit d’un roulement des yeux, histoire qu’il comprenne bien mon point de vue. « À moins d’être certain que tu n’aies rien, ce dont je serai seul juge, je t’emmènerai consulter ! » Cette fois il était vraiment trop difficile de ne rien dire. « Et comment tu peux savoir mieux que moi comment je me sens ? C’est foutrement ridicule ! » Franchement, j’étais une grande fille au moindre signe de commotion je me porterais volontaire pour aller à l’hôpital mais j’allais bien – si on ne tenait pas compte des souvenirs bizarre, évidemment.

Je le laissais avancer où il voulait les bras croisés sous ma poitrine, il ne pouvait évidemment pas compter sur ma coopération tant que je serais dans ses bras. J’étais une grande fille que la nature avait dotée de jambes en état de fonctionner et je comptais bien m’en servir pour marcher. Ok peut être que j’aurais pu apprécier le moment et je l’aurais surement fait si le garçon qui me plaisait était quelqu’un d’autre que Nolan… Seulement voilà il me plaisait déjà beaucoup trop et je refusais de m’attacher encore plus aussi tous les moyens étaient bons pour essayer de garder mes distances avec lui.

« Pourquoi j’ai l’impression d’être sur le grill quand tu me pose ce genre de question ? » Me demanda-t-il avant d’ajouter « Je devrais penser à quelque chose en particulier ? » J’haussais les épaules. « Je sais pas pourquoi tu as l’impression d’être sur le grill, mais moi j’ai surtout l’impression que tu te prends trop la tête. » Je marquais une pause. « Tu sais ce qu’on dit à la télé sur les filles c’est pas forcément la vérité hein. Il n’y a pas forcément un double sens derrière tout ce qu’on dit. Il nous arrive de poser une question juste connaître la réponse. » Je soupirais, j’avais la sensation que nous étions tous les deux sur une corde raide à guetter la réponse de l’autre et a essayer de la comprendre sous tous les angles. C’était foutrement idiot.

Il recommença à m’analyser sous toutes les coutures et je poussais un soupir encore plus sonore que les fois précédentes.  Si il continuait à jouer les mères poules j’allais finir par l’assommer. Je n’étais pas en sucre bordel. En plus il voyait bien que mon élocution était plus que correcte et que je n’avais pas l’air étourdie, c’était bien la preuve que je n’avais aucune commotion. Cependant il devait être satisfait de cette nouvelle analyse puisqu’il me reposa enfin sur le sol. Est-ce que je devais mettre ça sur le compte de mes yeux doux ou était-ce parce que je commencer à peser lourd ?

Il m’avait certes laissée me tenir debout comme une grande mais ne me lâchait pas pour autant. J’étais incroyablement consciente de ses mains dans mon dos. Une fois de plus il était proche, beaucoup trop proche. Tellement proche que mon cerveau déconnecta quelques secondes pendant que mes yeux n’arrivaient plus à se détacher de ses lèvres. Il me fallut quelques instants pour réaliser qu’il avait parlé, et quelques secondes de plus pour me souvenir de ce qu’il avait dit. Il me demandait si il pouvait me poser une question. Sa voix était tellement douce que je ne voyais pas comment je pouvais refuser. « Tu peux toujours, c’est pas dit que j’y réponde. » J’assortissais ma réponse d’un clin d’œil. J’avais décidée de le taquiner, après tout de nous deux c’était moi qui avais trois jokers pour obtenir des réponses franches et sincères. « C’est parce que c’est moi ou bien tu refuse systématiquement le soutien des gens qui t’aiment ? » Je restais muette avec les yeux ronds comme des billes. Il avait dit quoi là ?  Des gens qui t’aiment ? Bon voilà que c’était moi qui commençait à chercher des double sens là où il n’y en avait pas, il avait dit ça comme il aurait pu dire qui t’apprécient voilà tout. « Et bien… » Dis-je en penchant la tête tout en réfléchissant à sa question. « Je ne refuse pas tout soutien de ta part, seulement quand il est inutile. C’est le cas avec tout le monde… Par exemple je dois répéter quinze fois par semaine à mon père que non je n’ai pas besoin de ses sous pour ouvrir ma boutique… » Je n’avais pas pu m’empêcher de sourire en disant ça. « Mais il est vrai que tu es plutôt pas mal fort non plus pour me donner l’impression que je ne suis qu’une petite chose fragile et je t’assure que ce n’est pas le cas. » Bon ok, je n’étais tout à fait honnête, il y avait bien un sujet sur lequel je refusais tout soutien – à part celui de Max bien évidemment – et c’était Richard. Je refusais de voir le regard de mes proches changer, je refusais de paraître faible ou d’inspirer la pitié. Comme je venais de le dire à Nolan je n’étais pas une petite chose fragile.
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mar 23 Sep - 23:42

deuxième indice

Nolan Kennedy

Les leprechauns n'avaient pas eu le cœur de s'éloigner, trop inquiet des répercussions de leur poudre magique. Ils furent surpris de voir subitement Shena tomber au sol. C'était efficace leur truc, plus qu'ils ne le pensaient. Elle se souvenait, ils le sentaient. Pourtant, elle ne les voyaient toujours pas. Niait-elle l'évidence ? Peu importe, tant pis pour elle. Ils prirent tout de même le temps de la suivre un peu, alors qu'elle quittait son stand. Quand ils furent bien sur qu'elle se sentait bien -du moins pour le moment, qui sais ce qui pourrait se passer par la suite- ils s’entre regardèrent en tapotant leur bourses presque pleines de poudres. Autant tenter sur quelqu'un d'autres... Ils encerclèrent alors Nolan et soufflèrent chacun une poignée sur le visage du jeune homme. Ils virent ses yeux cligner plusieurs fois de suite tandis que dans l'esprit du facteur, le visage de Shena restait ancrée quand le décor changeait autour d'elle.

« Tu devrais arrêté de regarder ce truc... » Il poussa un soupir en passant un doigt sur la couronne de verre. Il avait bien du mal à supporter ce truc dans sa chambre. Et dire que son frère supportait le même genre de truc. Il détourna finalement le regard de la couronne pour regarder la femme assise en face. « Dur d'ignorer la farce idiote de mon père. » Il n'avait pas vraiment approuvée le choix de ses fils en matière de femmes, il n'avait acceptés leurs mariages respectifs parce qu'il n'avait plus eu le choix, mais maintenant, il trouvait tout les moyens pour leur montrer ce qu'il en pensait. En leur offrant par exemple ce genre de chose, pour leur rappeler les choix désastreux qu'ils faisaient. « Laisses le faire comme il veut. » Reprit sa femme en se levant. « De toute façon, il ne pourra plus rien y changer maintenant... » Elle déposa un rapide baiser sur la joue du jeune homme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mer 24 Sep - 18:19

Avec grand plaisir...

Certaines suppliques sont faciles à satisfaire...


Elle avait raison, il n’en avait aucune idée. Il ne savait pas si elle allait bien ou non. Enfin, plus le temps passait plus il était clair qu’elle était en pleine possession de ses moyens. Oui, elle était certainement capable de marcher aussi bien que parler. Seulement voilà, il la trouvait bien dans ses bras. Ou plutôt, il aimait qu’elle s’y trouve. Même si elle croisait les bras en arborant cette moue butée. Même ses paroles laissaient transpercer son agacement.  Là tout de suite, il était loin de marquer des points. Dommage mais tant pis, il allait assumer.

Pourtant, lorsqu’il lui demanda si elle repoussait toujours l’aide des gens qui l’aiment, sa réaction fut totalement différente. Il lui avait coupé la chique. Elle qui d’habitude trouvait toujours quelque chose à répondre du tac au tac, voilà qu’elle en restait muette. Un silence s’installa entre eux tandis qu’il attendait sa réponse. Ce moment de calme, ne dérangea pas Nolan le moins du monde. Il savait quel mot il avait choisi d’utiliser cependant, il ne s’était pas attendu à ce que ça la mette dans un état de confusion pareil. Un doux sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu’il ne la quittait pas du regard.  

« Ce n’est pas parce que j’ai envie de prendre soin de toi que ça veut dire que je t’imagine comme un petit flocon de neige prêt à fondre… » Il leva les yeux au ciel en souriant puis se rendant compte de qu’il venait de dire, il ajouta brusquement : « Si c’était le cas, je ne te comparerais pas à une tigresse ! » Bon, ce n’était pas qu’il ne voulait pas qu’elle sache ce qu’il pensait. Mais étant donné qu’elle le prenait pour un gros dragueur, ce n’était pas le moment de vouloir lui prouver le contraire. Ou en tout cas pas comme ça, sinon elle ne le croirait jamais !

Tournant la tête sr le côté, Nolan éternua sans comprendre ce qui venait de lui chatouiller le nez. Pourtant quand il regarda à nouveau en direction de Shena, il eut l’impression de voir des flashs verts mais ce fut si rapide qu’il remit ça sur le compte des étoiles qui dansaient devant ses yeux.
Pourquoi le monde se mettait-il à se voiler de cette manière ? Nolan en avait la tête qui tournait et pourtant face à lui, le visage de Shena restait net, comme si elle l’accompagnait dans ce tourbillon complètement fou. Pourtant au fur et à mesure que le monde changeait autour d’eux, il avait l’impression qu’elle n’était pas juste Shena. Elle était quelqu’un d’encore plus important pour lui. Comment était ce possible ? Et pourquoi cette couronne de verre refaisait-elle son apparition ?

Nolan avait perdu conscience au moment même où sa vision du monde se troublait. Il n’en avait pas conscience puisque pour lui une vie entière se déroulait sous ses paupières closes. Pourtant, au même moment, ses mains s’étaient détachées mollement de la belle rousse et son corps s’était écroulé comme s’il était vide de toute âme. C’était beaucoup trop d’un coup pour son esprit. La surchauffe avait été immédiate et son cerveau avait tout simplement pris le pli de se déconnecter. Du moins, c’était l’impression que le jeune homme donnait car en réalité son cerveau carburait avec force.

Elle était là avec lui, dans sa chambre. À son annulaire trônait une bague en signe de leur amour indéfectible. Il n’avait aucun doute, elle était la femme qu’il avait toujours cherchée et attendue. Bien sûr, il avait été ébloui au premier regard après tout elle était magnifique, pourtant c’était sa beauté intérieure qui l’avait subjugué. Il l’avait vue en action, sa bonté n’avait aucune limite et sa douceur le faisait tout simplement fondre.
Alors même si son père continuait à refuser leur mariage, lui, vivait un rêve éveillé. Elle avait accepté d’être sa femme…

Valentin…

Nolan ouvrit tout grand les yeux vers le ciel, une sueur froide coulait entre ses omoplates tandis qu’il refoulait ce rêve au fond de son esprit. Qu’avait-il bien pu manger pour se créer un monde et une vie comme un fou furieux ?!  Non mais, vous imaginez, il venait de se voir marié à Shena. Il n’était quand même pas marié avec elle, si ? Se redressant vivement, il la chercha du regard. S’il se trompait, il avait du oublier une part de sa vie à moins qu’il soit en fait complètement fou…

« Shena !? »

Sa voix lui apparaissait comme étrangère, angoissée. Son cœur battait comme un fou furieux à ses tempes et son souffle était court comme si on lui balancé un hypercut en plein estomac. Quand enfin ses yeux se réhabituèrent à son environnement, il la vit et d’un geste, il lui prit les mains pour observer ses doigts en silence. Y avait-il oui ou non cette étrange bague ?


made by LUMOS MAXIMA

_________________

Heads or tails? ★
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
(c) dusty scarecrow.


>> Recherche colocataire de toute urgence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Libre comme le vent
LIENS:

MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   Mer 24 Sep - 20:23


Nolan ∞ Shena
Can't remember to forget you
C’était visiblement la saint "pertubons Shena". Ça avait commencé avec cette bande de jeunes qui essayait de me draguer. Le dernier avait été le pire, impossible de m’en débarrasser… J’avais donc dû demander à Nolan, bon sur ce coup j’avais peut être tenté le diable. Bref, il avait décidé de m’embrasser et de jouer avec mes cheveux, rajoutant à ma confusion. Et puis comme si ça ne suffisait pas il avait fallu que je m’évanouisse sans raison et me réveille avec le souvenir d’une autre vie… Nolan avait décidé de jouer à la mère poule, m’avais porté dans ses bras et maintenant me tenait collée contre lui. La cerise sur le cupcake avait été quand il s’était inclus dans la liste des gens qui m’aimaient. Confuse était mon second prénom…

« Ce n’est pas parce que j’ai envie de prendre soin de toi que ça veut dire que je t’imagine comme un petit flocon de neige prêt à fondre… » Et bien oui, remettons y une couche, je n’étais pas assez perturbée comme ça tiens. Surtout n’essaye pas de savoir pourquoi il a envie de prendre soin de toi. Tu lui as reproché de se prendre la tête en cherchant des doubles sens quand il n’y en avait pas, il ne fallait pas que je fasse la même chose. Il fallait que je me contente de prendre les choses comme elle venait voilà tout… Il avait envie de prendre soin de moi, très bien mais je n’allais pas passer ma journée à me demander pourquoi. C’était la meilleure façon d’espérer pour finir déçue… « Si c’était le cas, je ne te comparerais pas à une tigresse ! » Je levais les yeux aux ciels. Je n’avais jamais compris pourquoi il le faisait. À une chieuse je voulais bien, mais une tigresse ? Si j’en étais vraiment une il y a longtemps que j’aurais réglée cette situation avec Richard…

Je vis Nolan éternuer avant de tomber comme une masse… J’essayais de le retenir sans succès, je pus au moins rendre sa chute plus violente. Bon sang mais qu’est ce qu’il y avait dans l’air pour que les gens s’évanouisse comme ça. J’espérais que comme moi il se réveillerait en forme en attendant je commençais à me rendre compte de ce qu’il avait du ressentir. « Nolan ? » Appelais-je en me penchant sur lui. Je grinçais des dents en ne le voyant pas réagir et m’agenouillais à côté de lui puis me penchait vers sa bouche afin d’essayer d’entendre sa respiration. Tout paraissait normal de ce côté ce qui me rassurait. « Nolan, youhou. » J’essayais une nouvelle fois de le réveiller en le secouant un peu, toujours sans succès. Je me demandais un instant si je devais essayer de faire comme pour la belle au bois dormant en déposant un baiser sur ses lèvres avant de secouer la tête. Ce n’était pas vraiment le moment de faire de l’humour, j’étais complètement morte de trouille qu’il ne se réveille pas…

Je le vis se redresser à toute vitesse, il avait l’air complètement perdu. Je posais aussitôt une main sur son torse pour l’empêcher de se lever. Il m’appela l’air hagard. « Je suis là, ne bouge pas. » Dis-je doucement, ma voix était rassurante alors que j’étais complètement paniquée. Il attrapa mes mains et les regarda longuement, je n’étais pas sûre de comprendre pourquoi mais soit, je les lui laissait quelques instant avant de récupérer ma main droite. Je lui caressais doucement la joue, comme pour m’assurer qu’il était toujours là. Sentir sa barbe rugueuse sur ma paume me rassura. « Bon sang tu m’as fichue une de ces trouilles… Ne me refais plus jamais ça ! » Je le regardais fixement essayant d’évaluer si il allait bien. « Tu as mal quelque part ? » Demandais-je. Oui moi je posais la question, je ne m’estimais pas capable de savoir mieux que lui comment il se sentait.
« Dis moi, tu as éternué avant de t’évanouir. Toi aussi tu as eu quelque chose dans l’air qui t’a dérangé ? Je me souviens d’avoir eu envie de me gratter le nez avant de me réveiller par terre. » Dis-je. J’avais envie de lui demander si lui aussi avait eu le droit à des souvenirs bizarre ou si ce n’était que moi mais je préférais éviter de passer pour une folle. Après tout on ne vivait qu’une seule vie à la fois, non ?
code by Silver Lungs

_________________
 
But are we all lost stars,
trying to light
up the dark?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Can't remember to forget you ~ Nolan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can't remember to forget you ~ Nolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» Samuel Nolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Villains don't get happy endings :: Eile Domhan :: Iasc Bay-