Partagez | 
 

 intrigue #1 + premier geste de secours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE: Planning surchargé
LIENS:

MessageSujet: intrigue #1 + premier geste de secours   Mar 2 Sep - 14:47

Premier geste de secours


Les bénévoles inscrits à ce stand sont arrivés aux alentours de 18h30 pour tout installé et être prêt pour accueillir les gens à 19 heures. Toutes la soirée, ils recevront ceux près à apprendre les premiers gestes de secours. Des gestes parfois bien utile.

A côté du mannequin qui va aider à vous apprendre comment faire du bouche à bouche, une boite attend vos dons. Les fonds sont directement reversés aux gardes forestiers, pour aider à la préservation de la foret.



Il n'y a pas vraiment d'ordres établis pour rp. Chacun le fait quand il veut, quand il peut. A noter que l'intervention d'un PNJ n'est pas à exclure. Ne cherchez pas non plus à faire de gros pavés. Pour ce sujet, privilégiez des rp courts qui permettront l'avancée de l'intrigue. Et surtout, amusez-vous.
Participants inscrits :

+ Cillian Wilson
+ Saskia Heckart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mar 2 Sep - 20:15

première intrigue


Chaque année, Saskia passait son tour pour être bénévole pour le festival. Pas vraiment son genre. Et cela malgré les instances de sa mère qui participait chaque année. Cette année avait failli être comme toutes les autres, elle comptait déposé un objet dans le bateau et faire le tour des stands, jusqu'à ce qu'elle tombe sur la liste des stands en rentrant de son footing en foret. Un des stands serait en faveur de la protection de la forêt cette année. En voilà une cause qui l’intéressait. Encore aujourd'hui elle avait grincé des dents en tombant ses des restes d'un camping sauvetage. Les gens ne réfléchissaient pas quand il s'agissait de la nature. Elle avait trouvé des emballages en plastiques, mais également des mégots de cigarettes laissés comme ça dans l'herbe. Une bande d'inconscients. Le petit plus, c'est que la colère qu'elle avait ressentie en tombant sur ça avait effacé son trouble des derniers jours. Un trouble qui avait le don de lui mettre les nerfs en pelotes. Il suffisait que sa mère ou son beau-père prononce le prénom de Cillian pour qu'elle sursaute. Ils ne s'étaient plus vus depuis l'histoire de la bibliothèque et s'était pas plus mal. Il lui avait fallut du temps pour reprendre ses esprits dans cette satané bibliothèque. Surtout après qu'il se soit enfuit en déposant un baiser sur sa joue...

Enfin bref, ce n'était pas le sujet du moment. Elle c'était donc inscrit pour donner des cours de secourisme. A la grande surprise de beaucoup de monde. En même temps, peu savait qu'elle avait passé son brevet. Elle l'avait peu de temps après la crise cardiaque de sa mère. Elle avait voulu être préparé au cas où cela arriverait de nouveau. Connaître les gestes qui pourraient sauvés sa mère. Elle n'aurait jamais cru que vouloir sauver sa mère lui donnerait l'occasion d'aider la forêt. La vie était ainsi faites de surprises. Puis le jour du festival était arrivé. On lui avait demandé de passé au samu, récupéré du matériel pour le stand. Elle serait donc pas la première arrivée sur les lieux. Elle avait du aller jusqu'à la clinique, à la sortie de la ville, avant de retourner sur le port. Elle avait en fait traversé toutes la ville. Que ne ferait-on pas pour la bonne cause. Elle fut soulagée de constater qu'elle était parvenue à arriver peu après 18h30, elle n'était pas totalement en retard. Elle avait pu attraper un des mannequins spéciaux pour les massages cardiaques, mais deux autres encombraient son coffre. Elle n'y arriverait pas toute seule avec ses petits bras. Elle se dirigea donc directement vers le stand pour réclamer de l'aide, avec l'un de ses encombrants trucs. Encombrants et voyant en plus. Pourquoi fallait-il qu'ils soient jaunes. Et puis un jolie jaune moutarde. Ou un jaune poussin. Non un horrible jaune malade, comme un mur d'hôpital. Et ce truc était énorme. Avec sa petite taille -elle n'atteignait même pas le mètre soixante- elle n'y voyait même plus devant elle. Elle gardait la tête sur le côté, pour au moins ne pas trébucher sur une pierre ou n'importe quoi d'autres. Elle atteignit enfin le stand tant espéré. Il lui semblait percevoir un mouvent mais elle ne voyait personne avec le machin jaune. Quelqu'un devait bien être déjà là. « Je peux avoir un coup de main ? Je vois même pas mes pieds avec ce truc. » Elle aurait pu le lâcher comme ça aussi, mais bon, si elle s'était proposé pour cette activité, c’était pour le faire bien. Et pas commencer directement en lâchant un mannequin par terre. Il ne manquerait plus qu'elle en abîme un. On vint finalement à son aide et on la débarrassa du mannequin jaune. Elle put enfin récupérer sa vision en totalité. Un sourire se dessina sur ses lèvres. « Merci ! » Mais finalement, son sourire disparut quand son regard tomba sur son sauveur. « Cillian ?! » Elle eut comme un coup au cœur en le regardant poser le mannequin. C'était trop tôt pour tomber de nouveau sur lui. Elle n'avait pas eu le temps de réfléchir, de penser à ce qu'elle avait découvert. Ou n'avait pas voulu y penser. Dés que quelque chose lui rappelait le jeune homme, elle faisait tout simplement tout pour repousser cette pensée. Et voilà que tout lui revenait d'un coup. Nan, mais qu'est ce que c'était que ce coup du destin qui les faisaient se retrouver dans le même stand ? A croire que tout la poussait vers lui. Ou qu'elle était tout simplement malchanceuse. Elle préférait tapé dans cette réponse d'ailleurs.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mar 2 Sep - 21:53

Certaines causes vous rapprochent...


Cette idée de stand, Cillian l’avait eu après un débat parmi ses collègues et lui. Il s’agissait d’un débat plus que connu mais toujours sans réponse. Les finances. Oui, il fallait des fonds pour mettre tous leurs projets en route. Et malgré toutes leurs tentatives, le conseil municipal leur refusait des nouvelles enveloppes. C’en était même révoltant quand on savait que leur dernier financement avait été octroyé à un artiste du coin pour réaliser une sculpture à l’image des fondateurs de la vie. Pas totalement égoïste, Cillian était heureux pour l’artiste en question qui s’était trouvé des mécènes. Mais franchement, une forêt mise à mal par des inconnus, une faune et une flore en voie d’extinction… Voilà qui méritait un réel intérêt de la part des autorités ! C’est alors qu’une idée de récolter des fonds s’était insinuée dans le groupe. Et parmi toutes les idées plus étranges les unes que les autres, ce fut celle de Sandra, sa plus jeune collègue, qui fut retenue. Profiter du festival du brûle-bateaux pour réaliser une activité bénévolement et lever des fonds. Après de nouvelles discussions infructueuses, c’était Cillian qui avait mis un point final aux disputes de ses collègues en proposant son idée. Quitte à faire un stand, autant apprendre quelque chose aux gens qui y viendraient. Et quoi de mieux que de sauver des vies pour se sentir d’humeur généreuse ?

Voilà pourquoi aujourd’hui, il était le premier sur place. Nommé comme étant le responsable de l’organisation par ses collègues, c’était à lui qu’était revenu la tâche de choisir le lieu du stand, la mise en place du matériel et la décoration qui devrait attirer « le client ». Sandra s’était dévouée pour gérer la liste des bénévoles qui les aiderait et pour apporter de quoi se restaurer. Quant à Josh, il avait réalisé un planning de tournante pour l’équipe et la tenue que tous devrait porter. C’est-à-dire qu’il avait prévu des t-shirt moulant ! Heureusement ils étaient noir et seule la silhouette d’un arbre blanc illustré d’une croix rouge stylisée sur le tronc venait donner un peu d’originalité à la tenue. Enfin, Cillian n’allait pas se plaindre, le jeune homme avait d’abord voulu que tous les hommes soit torse nu avec une simple veste de médecin.

Et à en croire la voix qu’il venait d’entendre, ça valait effectivement mieux qu’il soit habillé s’il ne voulait pas qu’on l’accuse d’avoir tout prémédité. Non, encore une fois, il se faisait surprendre par Sassy dans l’un des lieux qui ne lui était pas familier, ou presque. D’ailleurs que faisait-elle là avec ce mannequin servant aux massages cardiaques ?

« Salut Sassy ! » Il lui sourit joyeusement en posant le mannequin avant de se redresser les mains sur les hanches. Comme toujours, il était heureux de la voir même si pour parvenir à sembler neutre, il devait verrouiller ses émotions au fond de lui. « Tu es venue faire un don pour notre belle forêt ? » Pour quelle autre raison serait-elle là ? Visiblement, elle ne s’était pas attendue à le voir ici, elle n’était donc pas passée lui dire bonjour ou bonne soirée. De même, il ne lui semblait pas avoir déjà entendu sa petite sœur lui dire qu’elle connaissait les bases des premiers secours.

Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mer 3 Sep - 10:12

première intrigue

Elle était de nouveau prise au piège. Elle tombait sur lui sans l'avoir chercher, une nouvelle fois. En même temps, elle aurait du y réfléchir un peu plus. Cillian était garde-forestier, c'était à prévoir qu'il serait là. Mais elle n'avait pas réfléchi plus loin que le bout de son nez. Pour une fois qu'elle avait envie de participer à quelque chose. Ça lui apprendra. L'année prochaine, elle sera de nouveau une visiteuse et se contentera de donner un don si une cause lui fait envie. « Salut Sassy ! » Elle se retint de lui faire avaler son Sassy. Elle s'était promis d'être plus agréable avec lui mais les vieux réflexes avait la vie dure. D'autant plus que le voir comme ça, subitement, ça n'aidait pas beaucoup. Elle avait juste envie de s'énerver. C'était étrange quand même de voir à quel point elle pouvait se montrer méchante avec lui alors qu'avec la plupart des gens, elle avait une certaine patience... Il devait bien y avoir un sens à tout ça, mais elle ne voulait pas vraiment y penser. « Salut. » répondit-elle finalement. Elle ajoute même un petit sourire. Il ne lui paraît même pas forcé. Désamorcé sa colère ce n'était pas si dure finalement. « Tu es venue faire un don pour notre belle forêt ? » Au moins, lui non plus ne savait pas qu'elle participait au stand, il n'avait donc rien prémédité. Elle secoua doucement la tête. « Non, je me suis inscrite pour donner un coup de main. » Elle aurait bien ajouté un petit soupir dépité à sa phrase, mais il lui semblait que ce n'était pas la meilleure façon de paraître agréable. Pas du tout même. Elle n'allait pas commencé la soirée, qui risquait déjà de lui paraître longue, en se plaignant. Et puis, Cillian c'était toujours mieux qu'un type qui croyait à sa réputation de fille facile et qui tenterait toute la soirée de la draguer. « On m'a fit qu'on avait des t-shirts pour la soirée. C'est ce que tu portes ? » Demanda-t-elle finalement en pointant le torse du jeune homme du bout des doigts. Elle ne savait pas qui avait choisis ses trucs, mais vraisemblablement c'était quelqu'un qui voulait montrer le corps des autres. Pouvait-on faire plus moulant ? Elle n'en était pas sure du tout. Elle préféra d'ailleurs détourner le regard. Elle ne voulait pas non plus lui montrer à quel point ce qu'elle voyait lui plaisait. Changer de sujet, c'était peut-être le mieux. Elle releva la tête, le regardant dans les yeux. Il préférait éviter de regarder plus bas. « J'ai encore deux de ses trucs dans mon coffre. Tu me donnes un coup de main ? » Dit-elle en désignant le mannequin au sol.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mer 3 Sep - 19:30

Certaines causes vous rapprochent...


Inscrite ? Sandra ne lui en avait même pas parlé ! C’était pourtant sa frangine, elle aurait pu le prévenir… Heureusement qu’il était content de la voir, imaginez un peu s’il s’était mis à tirer la tête en la voyant ? Au contraire, il profiterait de sa présence sans avoir à inventer une quelconque excuse. Mais ce soir, promis il lui fouterait la paix ! Il lui avait déjà fait comprendre tout ce qu’il aurait pu lui dire, ce n’était donc pas la peine d’enfoncer le clou.

« Avec toi à bord, je suis sûr que la soirée sera réussie ! » Gentiment il lui sourit comme à une amie. C’était faisable après tout ! Au-delà des sentiments qu’il avait pour elle, il avait toujours trouvé que Sassy était une fille géniale. Elle était intelligente et avec une belle âme fougueuse. Le genre de personnes qu’il appréciait même quand elles ne faisaient pas battre son cœur dans un rythme complètement désordonné.

En l’entendant, il baissa les yeux sur le vêtement qu’il portait et grogna. Josh était le genre d’homme a jugé qu’un beau corps devait être vu. Aimant les hommes et les femmes, il avait certainement dû penser que travailler dans ses tenues moulantes serait un bon moyen de se rincer l’œil. Après tout, même Cillian pouvait deviner le dessin de ses muscles sous le tissu. Et pourtant, il n’était pas le plus baraqué du groupe ! « Oui, j’en ai aussi un pour toi, il n’y a pas de raison que je sois le seul à vivre cette torture ! » A ces mots, il leva les yeux au ciel puis attrapa un carton, farfouilla un instant à l’intérieur et trouva le modèle des femmes. Plus cintré avec un décolleté en « v », il n’y avait pas de doute possible. Il releva les yeux en direction de Saskia, la jaugea un court instant puis lui tendit l’un d’entre eux. « Ça doit être ta taille, je pense… »

Il rangea ensuite la boite et l’observa amusé pendant qu’elle parlait des mannequins qui attendaient un peu plus loin. Il avait bien du mal à se concentrer sur ce qu’elle lui disait tant la voir tout à coup si réservée le surprenait. Qu’est ce qui pouvait bien la mettre dans cet état ? Le fait qu’ils soient seuls sur le stand ? Ou alors ce qu’il lui avait dit quelques jours au par avant ? Peut-être devrait-il la laisser se changer en paix et lui laisser un peu de temps, seule… « Si tu veux, je peux m’en charger pendant que tu te change ? » Il n’avait encore personne et ils seraient ensembles pour le reste de la soirée ensemble. Il pouvait bien lui offrir ce petit moment de calme…


Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Sam 6 Sep - 0:14

première intrigue


Saskia avait du être blonde dans une autre vie. C'était l'explication la plus simple qui lui était venue à l'esprit. Franchement, il fallait au moins ça pour s'inscrire à une activité pour la préservation de la foret sans se dire que les gardes forestiers y participaient. Et par gardes forestiers, elle parlait de Cillian bien sur. Elle avait vraiment un problème quand elle était en colère. Dans ses moments là, son cerveau semblait se mettre en veille et passer en mode automatique. Si Cillian était là, c'était pour sa pomme. Sinon, elle faisait n'importe quoi sans réfléchir. Pour l'inscription au festival, ça avait été exactement ça. Elle était rentrée énervée de son footing, la feuille des stands avait été son exutoire. Elle l'avait remplie sans réfléchir, soulagée de faire quelque chose. D'ailleurs, elle n'avait même pas revue cette feuille plus tard. Sa mère l'avait directement postée. A croire que Mila avait peur de la voir changé d'avis. Du coup, elle n'avait pas réfléchie plus loin à tout ça. Et la voilà maintenant embarqué pour une soirée de rêve... Elle ne savait même plus comment lui parler. « Avec toi à bord, je suis sûr que la soirée sera réussie ! » Elle ne mettrait pas sa main au feu pour ça. Elle répondit tout de même à son sourire. Sans doute que le sien était du genre crispée par rapport au sien, mais bon, elle faisait l'effort. Elle ne devait vraiment pas du tout paraître naturelle. D'un geste, elle attrapa une mèche de ses cheveux l'entortillant autour de son doigts. Non, elle n'était pas du tout à l'aise. D'autant plus que son geste lui rappela ce que lui avait dit Cillian, qu'il la préférait les cheveux détachés. Et comma par hasard, elle les avait laissé libre sur ses épaules ce soir. Elle lâcha sa mèche et ramena ses cheveux sur épaule d'un même geste.

Elle ramena ensuite la conversation sur le stand et principalement sur les t-shirts qu'ils devaient portés ce soir. D'ailleurs, elle savait sans aucun doute ce que le styliste d'un soir avait voulu mettre en valeur sur Cillian. C’était limite qu'elle se mette à rougir au vu des images qui défilaient dans sa tête. Pourtant, elle l'avait déjà vu dans des tenues pire. Vivre dans la même maison pendant des années apportaient ce genre de chose. Elle l'avait vu au saut du lit, les cheveux dans tout les sens et des petits yeux. Elle l'avait déjà vu torse-nu. Plusieurs fois même. Mais des années c'était écoulé depuis la dernière fois que cela lui était arrivé. Et vu ce que laissait entrevoir le t-shirt, il y avait eu du changement. « Oui, j’en ai aussi un pour toi, il n’y a pas de raison que je sois le seul à vivre cette torture ! » Elle s'en serait bien passé. « Espérons que Mélu ne me verra pas dedans. Elle risquerait de me virer pour manque de goût. » Elle eut un petit rire. Bon, elle arrivait quand même à se détendre. Juste un peu, mais c'était toujours ça. Elle doutait quand même de se faire renvoyer pour ça. Mais avec Mélusine, il fallait s'attendre à tout. Il pourrait même se passer l'inverse, elle pourrait être inspiré. Une collection sur le thème des associations. Saskia aurait bien rit toute seule à sa bêtise. Cillian lui tendit finalement un t-shirt. « Ça doit être ta taille, je pense… » Elle prit le t-shirt et regarda l'étiquette. C'était effectivement sa taille. Bon sang, mais comment pouvait-il la connaître ? Elle connaissait des filles qui vivaient avec les mêmes hommes depuis des années, et ces derniers étaient incapable de connaître la taille de leur compagne. Mais Cillian, lui, la connaissait. Le peu de sérénité qu'elle avait gagné avait comme fondu au soleil. « Oui, c'est bien ça. » Murmura-t-elle finalement, pas vraiment ravie de cette constatation.

Elle se donnait l'impression d'être une gamine à ne pas savoir quoi faire. Depuis quand était-elle aussi timide avec lui. C'était ridicule et stupide. Elle se serait bien pincer le bras pour se réveiller un bon coup. Mais faute de pouvoir se faire mal sans paraître complètement folle, elle préféra serrer le t-shirt entre ses mains. Elle tenta de se concentrer en parlant des deux mannequins d’entraînements qui patientaient dans le coffre de sa voiture. « Si tu veux, je peux m’en charger pendant que tu te change ? » L'idée de le voir s'éloigner pour reprendre ses esprits était bien tentante. Mais une autre chose la tracassait. Elle mordilla sa lèvre inférieur. Elle tint fermement son t-shirt d'une main et passa l'autre sur la pointe de ses cheveux. « T'es sure qu'il y a aucun risque que quelqu'un entre sans prévenir ? » Après tout, elle-même était rentrée sans annoncer son arrivée. Qui lui disait que quelqu'un d'autre pourrait le faire. « Tu pourrais pas resté devant pour surveiller ? Et on ira les chercher ensemble après. Ils sont vraiment encombrants ses mannequins. » Cela lui semblait la façon de faire la plus simple. Et la plus sure.

Cillian finit par obtempérer et elle entreprit de se changer rapidement. Elle n'était pas du genre pudique, mais elle n'était pas non plus du genre à s'exposer aux yeux de tous. Il y avait une différence entre s'habiller de façon sexy et de se foutre en sous-vêtement devant tout le monde. Elle voulu donc retirer son haut pas le haut, le passant par la tête. « Aie. » Comme l'idiote qu'elle semblait être en ce moment, elle venait de coincé sa boucle d'oreille dans la dentelle qui bordait les épaules de son haut. Elle tenta de se défaire. Chose mal aisée avec ses cheveux détachés qui s’empêtraient davantage dedans. Elle tira, tenta de se délivrer et avant même qu'elle ne comprenne ce qui lui arrivait, elle partait en arrière. « Aaaah... AAAH. » Elle tomba alors lourdement sur le sol, la tête toujours coincée dans son t-shirt. Elle n'avait plus qu'à espérer que Cillian ne serait pas alertée par son cri. Sinon, bonjour la situation gênante... Elle pouvait toujours se consoler en se disant qu'au moins, elle portait l'une des jolies créations de Mélusine en dentelle noire.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Sam 6 Sep - 23:06

Certaines causes vous rapprochent...


Cillian avait aperçu la manière un peu gênée dont Saskia l’observait. C’était comme si quand elle posait les yeux sur son t-shirt, ce qu’elle regardait en vérité, c’était ce qui se trouvait en dessous. Loin de le déranger, il lui semblait que depuis le fameux jour où il l’avait embrassé et même la bibliothèque, Saskia ne le regardait plus seulement comme un frère crispant mais plutôt comme un homme. Son regard était donc en train de changer ? Bien, il n’allait certainement pas s’en plaindre et plutôt que de la mettre mal à l’aise en lui faisant savoir qu’il l’avait remarqué, il fit semblant de rien. Au lieu de cela, il fit de même sous prétexte de lui donner sa taille de t-shirt. « Mélu t’adore et vous avez l’air de bien vous compléter… je doute qu’elle te vire pour un t-shirt… » Il détailla son buste un court instant et hocha la tête. Ce n’était pas réellement la peine de la détailler comme ça, il aurait pu dessiner ses courbes les yeux fermés. Après tout, ils avaient vécu assez longtemps sous le même toit pour qu’il ait le temps de les connaître… Et puis, toute menue qu’elle était, il n’allait pas lui donner l’une des plus grandes tailles… Même le plus bête des hommes pouvaient faire la différence entre un small ou un extra large.  

Souriant face à la réaction de Saskia, il mit les mains dans les poches pour garder une certaine contenance.  Il n’allait pas montrer à sa demi sœur à quel point ce retournement de situation le surprenait et l’amusait à la fois. Elle… Timide… C’était adorable. Pourtant, même s’il adorait la voir dans cet état de trouble, il l’aimait quand même assez pour continuer à vouloir la protéger. Et pour ça, il était prêt à lui offrir un moment de paix…

Mais Saskia avait raison, rien ne leur assurait que personne ne puisse pénétrer dans le stand par surprise. Or, si le jeune homme supportait déjà difficilement qu’elle ait des relations amoureuses, il ne pouvait même pas imaginer un intrus venir se rincer l’œil pendant qu’elle se changeait.  Se passant rapidement une main dans les cheveux, il secoua la tête à la négative. Non, il n’était sûr de rien. « Je t'attends à l’entrée… » Il fit demi tour et alla se planter plus loin, les mains dans les poches. La tentation était grande de jeter un œil en arrière mais non, il ne le ferait pas. Il avait trop de respect pour la jeune femme et d’amour aussi. Après tout, il n’avait rien d’un pervers…

Tirant sur le bas de son t-shirt, il grogna une nouvelle fois. Josh avait sérieusement abusé sur le modèle. Quoi qu’il était certain que ce t-shirt irait parfaitement à la belle brune. En réalité sa seule crainte était de se retrouver dans le même état qu’elle et de ne pas savoir où poser les yeux sans paraître être en train de mater.
Pourtant, le cri qu’elle poussa le sortit assez rapidement de ses inquiétudes puériles pour cette fois lui en faire vivre des réelles. Ne réfléchissant pas une seconde, il se retourna et revint rapidement vers le stand. « Tout va bien Saaaa…? »

Arrêt sur image. Cillian écarquilla les yeux en découvrant la scène qui se jouait au sol. Enfin la scène… Il aurait plutôt pu comparer ce qu’il voyait à un spectacle.  Bon elle allait être mortifiée quand elle allait comprendre qu’il avait vu…  « Tu es blessée ? » Reprenant ses esprits rapidement, il la rejoignit et l’aida à dégager son visage en prenant grand soin de ne toucher que le vêtement. Pas la peine d’en plus la stresser. Mais mon dieu, comment pourrait-il effacer cette image de son esprit ? Il l’avait déjà vue en maillot bien sûr, mais là… Ce qu’il avait vu c’était de la lingerie sexy. Probablement l’une des merveilleuses créations de Mélu à en croire l’originalité. Le motif délicat de la dentelle noire qui contrastait avec sa peau en épousant parfaitement sa poitrine… Serrant les dents, il se recula d’un  mouvement souple quoi que rapide. Il n’était pas certain de pouvoir se contrôler s’il restait si proche d’elle avec de telles images en tête. Bon sang comment allait-il faire durant le reste de la soirée ?

« Je… » Il se racla la gorge  avant de prendre conscience qu’il l’observait toujours. Et merde ! Il se retourna pour lui laisser un peu d’intimité. « Si tout va bien pour toi…  Je vais aller récupérer les… Les mannequins. » Et voilà qu’il en perdait ses mots. Ridicule.

Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Dim 7 Sep - 16:54

première intrigue

Saskia ne devait pas vraiment être douée pour faire des prévisions. Il fallait dire qu'elle enchaînait les situations rocambolesques qui la mettait mal à l'aise, voir carrément à l'agonie. Il y avait eu la cave, un magnifique point de départ pour cette semaine qui n'avait fait qu'empirer. Elle avait atteint un autre niveau dans la bibliothèque et surtout avec l'étoile. Elle était passée de perdue à complètement paumée. Et voilà que maintenant elle devenait stupide en s'inscrivant à une activité sans réfléchir. Changer ses habitudes était une idée totalement idiote. Elle aurait dû faire comme tout les ans, mettre un truc à brûler et aller se balader. Elle aurait même du aller choper quelque chose appartenant à Cillian pour le faire cramer. Cela aurait été une vengeance discrète pour ce qu'il lui faisait subir dernièrement. Mais non, à la place, elle était seule dans ce stand avec lui en train de regarder sa tablette de chocolat se dessiner sous son t-shirt. Définitivement perdue, comme Hansel et Gretel dans les bois, abandonnés de leurs parents. Cela aurait pu s’arrêter là, elle se serait contenté d'être perdue, idiote et un peu perverse. Mais non, il fallait un 4ème symptômes. La maladresse. Elle se retrouvait maintenant le cul par terre, son haut sur la tête, coincé dans sa boucle d'oreille et son soutien-gorge à la vue de tous. Enfin, surtout à la vue d'une personne. Toujours le même de toute manières. « Tout va bien Saaaa…? » Bon, si elle espérait qu'il n'ait rien vu, c'était de toute évidence complètement raté. A moins que Saaa soit sont nouveau surnom. Elle en doutait quand même. Et puis elle préférait Sassy quand même qu'à ce truc qui ne ressemblait à rien. Elle aurait bien essayé de se cacher si elle n'était pas sure que ce soit déjà trop tard. Et puis, elle avait besoin d'aide. A moins que finir étouffée sous l'un de ses hauts préférés fasse partie de ses rêves. Surtout qu'au vu de son état de santé mental ses derniers jours, cela pourrait totalement lui suffire à lui déclencher une crise d'angoisse à cause de sa claustrophobie. Mais il se passe quelques instants avec que Cillian ne réagisse. « Tu es blessée ? » Elle sent alors sa présence près d'elle. « L'humiliation compte comme une blessure ? » Marmonna-t-elle alors qu'il tire sur son haut pour l'aider. Elle n'est même pas sure qu'il l'est entendue, le son étant très certainement étouffé par le coton.

Elle remarqua bien qu'il ne toucha pas sa peau. Ce qui n'était pas plus mal, il se serait alors rendu compte que son rythme cardiaque avait considérablement accéléré. Son cœur tambourinait furieusement dans sa poitrine. Elle était devenue tellement sensible à la présence du jeune homme que ça en était risible à force. Elle avait bien du mal à faire avec ça, à voir, sentir, que sa vision de Cillian changeait de bout en bout. Changeait ou s'éveillait, elle ne savait même pas. Elle qui avait toujours grimacé en entendant Marnie dire que Cillian était l'un des plus beaux types de la ville, se rendait maintenant compte que finalement, la rouquine avait toujours eu raison. C'était même pire que ça, Saskia n'arrivait même pas à trouver le nom d'un homme qu'elle trouvait mieux que lui. Et voilà qu'elle se retrouvait en soutien-gorge devant lui. C'était Cillian bon sang ! L'énervant fils de son beau-père !

Elle fut finalement enfin libre et , grâce au brun, avait retiré son haut. Elle put enfin voir le visage de Cillian et ce qu'elle vit la perturba encore plus. Elle se noyait dans l'intensité de son regard. Elle n'avait jamais vu quelqu'un la regardé de cette manière. Elle s'en serait souvenue sinon. Cela l'aurait marqué. Autant que cela la marquait là. L'entendre la comparé à une étoile avait été déjà relativement perturbant, mais là c'était encore plus intense. Ce qu'elle voyait dans son regard, c'était du désir. Un vrai désir violent. Elle n'avait jamais inspiré un tel regard à un homme, elle en était sure. Surtout que derrière ce désir il y avait aussi de l'admiration. Et encore un autre sentiment, qu'elle n'était pas sure de vouloir reconnaître mais qui emballa son cœur déjà mis à mal. Il recule alors, comme s'il se rendait compte de ce qu'il dévoilait. Ce recul fait réagir un peu Saskia, qui plaque alors son haut contre elle. Mais elle ne parvient toujours pas à détacher ses yeux des siens, hypnotisés par son regard. « Je… » Lui par contre, semble davantage reprendre conscience et se tourne alors. La privant de ses yeux. Elle aurait bien continué à s'y noyer encore un peu. « Si tout va bien pour toi…  Je vais aller récupérer les… Les mannequins. » Sans qu'elle s'en rende compte et avant même qu'il ne puisse esquisser un geste, elle lève le bras, toujours au sol. Elle attrape alors la première chose qui lui vient à porter de main, le bas du t-shirt de Cillian. Elle ne sait même pas pourquoi elle retient. Elle devrait le laisser partir. Ne pas empirer cette situation déjà perturbante. Mais cela avait été plus fort qu'elle. Elle n'avait pas envie de le voir partir, même si elle ne savait pas pourquoi. Elle était sans doute en train de faire la plus grosse erreur de sa vie, mais elle s'en fichait. Si elle était honnête, sûrement qu'elle avouerait qu'elle aimerait son regard. Quelle femme ne serait pas sensible à ce genre de regard ? Elle n'en connaissait aucune. Mais le retenir, c'était stupide. Elle ne savait même pas quoi dire. « Tu... » Elle en perdait la parole. Entendre sa propre voix sembla tout de même la réveiller un peu, la sortir de son hypnose. Elle retire alors sa main de son t-shirt d'un mouvement vif, comme si elle se brûlait. Elle détourna le regard. C'était le moment de trouver un truc intelligent à dire. « Tu n'irais pas bien loin sans mes clefs de voitures. » C'était presque ça. Le plus intelligent aurait plutôt été de se rhabiller ! Plutot que de continuer à garder son haut plaquée contre elle d'une main.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Dim 7 Sep - 21:59

Certaines causes vous rapprochent...


Pourquoi fallait-il qu’elle le regarde de cette façon ? C’était déjà bien assez difficile de se contenir en temps normal… C’était de la torture. Le souffle lui manquait alors que son sang bouillonnait rageusement dans ses tempes. Son esprit était en off, une surcharge avait tout explosé sur son passage et à ce moment précis, Cillian n’était plus en mesure de bien agir. Seul son instinct avait pris les commandes, comme une bête se sentant traquée de toutes parts, il risquait de changer d’attitude si un grain de sable venait s’encastrer dans les rouages de sa logique. Il avait une conscience de moins en moins marquée de la réalité, après tout, s’il avait été totalement maître de son esprit, il se serait rendu compte qu’ils étaient tout deux exposés, que ses collègues allaient bientôt les rejoindre, ainsi que les participants et même leurs parents passeraient très certainement les voir et qu’il ne pouvait donc pas… qu’il ne devait pas…

Un dernier sursaut de réflexion et le voilà debout, il é »tait encore temps de fuir et de mettre la distance nécessaire entre eux. Oui, s’il parvenait à s’éloigner assez longtemps, il pourrait retrouver un semblant d’esprit. C’était incroyable, il pouvait sentir que ses jambes étaient elles aussi sans forces et qu’un tremblement inattendu s’était pris de ses genoux alors qu’il annonçait à Saskia dans un bégaiement ridicule qu’il allait récupérer les mannequins. Oui, elle n’avait rien, il pouvait donc la laisser et partir assez loin pour se passer la tête sous l’eau. Il allait avoir besoin de ça. Une bouteille d’eau ne suffirait pas à calmer le torrent de lave qui lui tordait le cœur et le corps, mais ce serait au moins un bon début pour retrouver ses esprits.

Pourtant, alors qu’il s’apprêtait à partir, il sentit une résistance l’en empêcher. C’était localisé au bas de son t-shirt, ce qui lui fit d’abord penser qu’il s’agissait d’un accroc dans une table ou tout autre obstacle qu’il n’avait pas remarqué dans ses conditions. Pourtant, lorsqu’il souleva le bas de son haut pour essayer de jouer avec ce qu’il croyait être un manche ou une écharde, il remarqua la main de Sassy. A nouveau son cœur s’emballa tandis qu’il écarquillait les yeux et que son souffle se bloquait dans un grondement. Bon sang, elle allait le tuer. C’était un fait certain, si elle le retenait sans raison, il allait devenir fou…
Il baissa les yeux sur sa demi-sœur et plongea son regard dans le sien en espérant être capable de n’y laisser paraître que la question silencieuse qu’il lui posait. Il ne pouvait plus bouger ni même parler car il savait qu’un rien ferait basculer la situation vers l’inconnu… Elle était si belle, essayant de cacher d’une main sa poitrine avec une certaine pudeur tandis que son regard brulant oscillait entre des émotions que Cillian n’arrivait pas à nommer clairement. Il se sentait happer et perdait pieds…

Alors quand elle retira sa main de son t-shirt, il ne put se résoudre à la laisser faire. Son instinct de prédateur avait pris le dessus sur sa conscience de garçon bien élevé.  Elle était tout ce qu’il désirait depuis toujours et la tentation était bien trop grande. Alors d’un geste rapide, il lui attrapa le poignet et suspendit son geste avant qu’elle ne puisse esquisser le moindre mouvement. Puis toujours aussi rapidement, il raffermit sa prise en prenant soin de ne pas lui faire mal et d’un geste la fit se relever et l’attira contre son torse. Ça avait été trop rapide pour qu’il puisse réfléchir à ce qu’il faisait. La tension qui régnait entre eux était bien trop forte pour que son cerveau imprime l’excuse qu’elle avait bien pu lui sortir. Tout ce qu’il savait c’était qu’il n’était pas prêt à la laisser comme ça. Au contraire, il avait passé son bras libre autour de sa taille pour l’empêcher de perdre l’équilibre ou même de reculer, ce qui lui permit de poser la main au creux de ses reins et de sentir son esprit s’enfoncer un peu plus dans le torrent de sensations qui lui grillaient le cerveau.

Elle était si proche qu’il pouvait sentir leurs souffles se mêler et la chaleur de son corps se répandre entre eux. Mon dieu comme il aimait cette femme et comme il la désirait… Frôlant ses lèvres des siennes, il lui suffirait d’incliner un peu la tête pour capturer ses lèvres et laisser la passion prendre les commandes. Se passant la langue entre les lèvres, il ferma les yeux en sentant qu’il venait de frôler les siennes au passage. Son pouce effectua des allers retours sur le bas de sa colonne tandis qu’il n’osait bouger la main, s’imprégnant de la douceur de sa peau. A nouveau, il luttait contre lui-même contre l’envie de tout envoyer valser et prendre ce qu’il désirait.

Quand tout à coup, il entendit un oiseau s’envoler dans un cri plaintif. Qu’était-il en train de faire ? Alors que son esprit reprenait petit à petit ses droits, il inspira profondément et appuya son front à celui de Saskia. Ce n’était pas correct, elle méritait mieux que ça… Il relâcha doucement son poignet en même temps qu’il laissa retomber sa main qui s’était trouvée au creux de ses reins et se redressa en ouvrant les yeux. « Tu… devrais te rhabiller… » Le cœur battant à tout rompre, il n’avait pas pu faire sans remarquer que son murmure était rauque.


Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Lun 8 Sep - 21:05

première intrigue

D'où lui était venu ce réflexe d'attraper le bas du t-shirt de Cillian, elle n'en avait absolument aucune idée. Mais c'était un très mauvais réflexe. Elle s'en rendu compte au moment où il se tourna vers elle et comprit que c'était elle qui le retenait. Si le regard du jeune homme l'avait totalement submergée tout à l'heure, ce n'était rien comparé à celui qu'il avait maintenant. Et un étrange sentiment commençait à naître dans le ventre de la jeune femme. Avant même qu'elle ne puisse réagir, elle était debout, Cillian tenant son poignet d'une main, et l'autre étant sur son dos nu. Le deuxième bras de la jeune femme était coincée entre leurs deux corps, tenant toujours son haut devant sa poitrine. Même si elle n'était pas sure que ce soit un geste vraiment utile maintenant. Elle n'avait même pas envisager de se débattre. Elle pensait à peine à fuir l'étreinte de Cillian. Elle était comme une poupée de chiffon entre ses bras, et il pouvait -à cet instant précis- faire tout ce qu'il voulait d'elle. Elle était hypnotisée et ne bougeait pas. Son regard était suspendu aux lèvres de Cillian, avant de se porter à ses yeux. Ils avaient tout les deux la respiration haletante et leurs souffles se mêlaient. Ils étaient si proches l'un de l'autre qu'elle avait l'impression d'aspiré l'air qu'il rejetait. Comme s'ils se respiraient l'un l'autre. Leurs lèvres se frôlèrent et Saskia frissonna. Un frisson fiévreux. Et ce fut pire quand ce fut le tour de la langue de Cillian de frôler ses  lèvres. L'espace d'un instant, elle s'était même demandée si ses jambes vacillantes la soutiendraient encore longtemps. La main de Cillian dans le creux de ses reins l'aidait sans doute à ne pas tomber, mais pas à se sentir plus maîtresse d'elle-même. Les mouvements de son pouce sur sa colonne laissaient dans leurs sillages une trace brûlante qui ne la rendait que plus fiévreuse. Et puis, l'expression du visage du jeune homme ne l'aidait pas du tout. Les yeux fermés, comme si tout contrôle l'avait abandonné. Elle n'arrivait même pas à esquisser le moindre geste. Et encore moins à reprendre ses esprits.

Ce fut lui qui le fit le premier. Il prit une profonde inspiration avant de poser son front contre celui de la jeune femme. Quelques boucles brunes vinrent frôler les joues de la jeune femme dont les narines furent assaillis par l'odeur du shampoing de Cillian. Elle ferma les yeux instants. Elle était totalement en train de perdre pied. Elle se noyait complètement, sans espoir de toucher le fond. Mais à cet instant, elle se moquait de toucher le fond. Et lorsqu'il la libéra finalement, lâchant son poignet et retirant la main qui lui caressait le dos, elle en resta un instant pantelante, les yeux toujours fermés et toujours son bras plaqué contre sa poitrine. Elle ne rouvrit les yeux qu'en entendant sa voix. « Tu… devrais te rhabiller… » Son cerveau lui disait bien qu'il avait raison et qu'elle devrait très certainement enfilé cet horrible t-shirt qui était le sien pour la soirée. Mais son corps réagissait différemment au son rauque de la voix du jeune homme. Quand la tête et le reste ne sont pas du même avis. Et le corps sembla prendre le dessus.

Avant même qu'elle ne se rende compte de ce qu'elle faisait, le haut qui lui servait de barrière protectrice pour sa pudeur commença à tomber. Dégringolant en direction du sol. Il ne l'avait d'ailleurs pas encore touché qu'elle avait entourée ses bras autour de la nuque de Cillian et qu'elle l'embrassait avec passion.

Il avait un film que Saskia aimait tout particulièrement, P.S. I love you. L'histoire d'une femme, Holly, qui réaprend à vivre après la mort de son mari, Gerry, grâce à une série de lettres qu'il lui avait laissé. Le film dévoile quelques flash-back sur ce qu'était la vie du couple avant. Notamment leur rencontre, dans la campagne irlandaise. Gerry soutient alors à Holly, que s'il l'embrasse, plus rien ne serait comme avant. Saskia n'avait jamais cru que des baisers pouvaient vraiment avoir ce pouvoir. Jusqu'à maintenant en tout cas. La vie de la jeune femme était totalement en train de basculé dans l'inconnu. Une constatation qui aurait du lui faire peur. Pourtant, elle continuait à l'embrasser avec plus de passion qu'elle n'en avait jamais eu pour personne d'autres. Elle glissa ses doigts dans les boucles brunes de Cillian, en geste qui la démangeait depuis un moment.

Elle ne sait combien de temps s'écoulèrent avant qu'elle ne reprenne ses esprits, que son cerveau ne reprenne les commandes. Lorsqu'elle se détacha de lui,  se brusquement et presque violemment. Elle fit même quelques pas en arrière en portant une main à sa bouche. Elle n'arrivait pas à croire ce qu'elle était en train de faire. Elle devenait totalement folle... C'était n'importe quoi ! C'était Cillian, bon sang. Son demi-frère, ce même garçon qu'elle avait passé son adolescence à vouloir ignorer. Elle ne tenta même pas de lire les expressions sur le visage du jeune homme, tout comme elle ne voulait pas comprendre ses sentiments à elle. Elle détourna le regard, avant de se tourner. D'un geste rapide elle attrapa l'horrible t-shirt et l'enfila, sans qu'aucune boucle d'oreille ne vienne la déranger cette fois-ci. Ce qu'elle aurait du faire, il y a bien longtemps. Au lieu de le retenir comme elle l'avait fait auparavant. Elle n'osa même pas se tourner de nouveau vers lui. Elle resta ainsi quelques instants, essayant de reprendre sa respiration et ses esprits. Elle ne pouvait pas resté là. Pas à côté de lui. Seule. Ses clefs de voiture toujours en poche, elle quitta le stand. Avant de passer la sortie, elle tourna tout de même la tête vers Cillian, lançant un regard furtif vers lui, avant de continuer son chemin. Elle se fit la réflexion qu'elle reviendrait au stand plus tard. Quand il y aura quelqu'un d'autre avec eux.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Jeu 11 Sep - 14:39

Certaines causes vous rapprochent...


Le cœur battant à tout rompre, Cillian était étourdi par tout le self contrôle dont il devait faire preuve pour ne pas craquer. Son sang rugissait dans ses tempes, son corps vibrait sous la tension qu’il s’imposait et Saskia était si proche, trop proche... Il allait devenir fou s’il ne parvenait pas à reculer ne serait ce que d’un pas. Mettre un peu de distance physique entre eux, et s’immerger dans l’océan, voilà ce qui lui permettrait de retrouver un semblant de calme. Oui voilà, il allait attendre que l’un de ses collègues les rejoigne et il prendrait une petite pause. Il irait nager, enchainer les longueurs jusqu’à ce que ses muscles soient raides et que sa gorge le brûle à force de respirer l’air iodé de la mer. Alors peut-être qu’ensuite, il serait capable de revenir et se trouver à proximité de Saskia…

Le tout était de réussir à reculer… Mais le temps venait de s’arrêter pour Cillian. La raison ? Sassy… Elle venait de lâcher son t-shirt en exposant sa poitrine aux yeux du jeune homme. Ils étaient trop près pour qu’il ne puisse pas remarquer la perfection de sa peau pâle et l’arrondi délicat de sa poitrine dans ce soutien gorge affriolant. Surpris, le jeune homme sera les poings dans son dos afin d’éviter de la toucher. Mais avant même qu’il ne puisse penser quoi que ce soit de la situation, il  releva les yeux vers elle. Au moment où il croisa son regard, le temps sembla reprendre son cours. Et alors qu’il savait qu’il allait devoir prendre une décision, ce fut la jeune femme qui le fit pour lui.

Elle venait littéralement de se jeter à son cou. Les bras autour de sa nuque, elle lui avait capturé les lèvres dans un baiser passionné. Il n’en fallut pas plus au jeune homme pour rabattre les bras autour de sa taille et la plaque contre son torse. C’était plus fort que lui, il voulait la sentir contre lui, sentir la chaleur de son corps contre le sien. Instinctivement, son corps avait répondu au sien, dés que leurs lèvres s’étaient rencontrées, Cillian avait répondu à son baiser en resserrant son étreinte. Tout en intensifiant le baiser, les mains du jeune homme explorèrent sa taille. Incorrigiblement, ses doigts caressaient sa peau, traçant des sillons le long de ses courbes et fichant leurs extrémités dans sa peau comme pour la marquer. Il le savait, son cerveau était en pause, il réagissait instinctivement sans plus penser à ce qu’ils pourraient advenir. Il n’était plus qu’un monde de sensation. La douce chaleur de sa peau sous ses mains, ses lèvres tendres et gonflées contre les siennes, son parfum délicat qui emplissait l’air tandis qu’il goûtait ses lèvres sans plus aucune limite. Même le frisson qui le parcouru lorsqu’elle plongea les doigts dans ses cheveux ne fit qu’augmenter le désir brûlant qui le torturait.

C’est pourquoi, lorsqu’elle le repoussa vivement, il lui fallu un court moment pour se reconnecter à la réalité. Que se passait-il ? Il ouvrit les yeux prenant tout à coup conscience de l’endroit où il se trouvait et de Sassy, qui semblait horrifiée. Elle se touchait les lèvres sans plus oser le regarder et enfilait son vêtement rapidement. Lui, restait planté là, les épaules basses et le souffle court, il se sentait à nouveau abandonné. Une sale habitude dés que Saskia était en jeu. Avait-il été objet dans cette situation ou plutôt celui qui s’était servi ? Sa demi-sœur se comportait comme une maitresse honteuse qui quitterait l’appartement de sa conquête au petit matin, avec des gestes vifs et désordonnés, elle voulait le fuir.
Pouvait-il la laisser faire ? Il n’était pas certain que la laisser partir comme ça soit la meilleure chose à faire. D’ailleurs s’il ne pensait qu’à lui, il ne pouvait pas la laisser faire. Il voulait qu’elle le regarde, qu’elle assume son acte et prenne conscience du choix qu’elle venait de faire. Mais plus que tout, il voulait qu’ils puissent se voir sans une gêne dans l’avenir…

Se secouant mentalement, il la rattrapa rapidement et vint s’arrêter juste en face d’elle. Avant de pouvoir dire quoi que ce soit, il la fixa un long moment avant de sourire avec malice. Il la connaissait assez pour savoir qu’elle était prête à exploser là tout de suite. Une bombe à retardement. Il lui suffisait juste de venir appuyer au bon endroit pour qu’elle exulte. « Tu sais, si tu voulais te servir de tout ça… » D’un geste de la main, il désigna son corps, de la tête aux pieds. « Tu n’étais pas obligée de t’inscrire sur ce stand… » Oui, il savait parfaitement qu’il jouait avec le feu. Il était encore perturbé de ce qu’il venait de vivre mais il savait aussi qu’il n’y aurait pas de meilleur moyen pour que sa petite sœur se détende. Des cris, de la rage, voilà ce qui lui ferait du bien. Et il était la victime tout indiquée. Le regard brûlant toujours de désir, il fit un nouveau pas dans sa direction pour raccourcir l’espace entre eux. « Où comptes-tu te planquer ? »  Il n’avait décidément pas envie de garder la vie, ni même de la laisser partir.

Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Ven 12 Sep - 11:17

première intrigue

S'enfuir lui semblait être la solution la plus sensé depuis qu'elle avait mis les pieds ici. Ou depuis que Cillian l'avait embrassé dans la cave. Depuis, elle faisait n'importe quoi en sa présence. L'embrasser à sont tour avait été la goutte d'eau. Et surtout de la manière dont elle l'avait fait. Rien à voir avec la douceur dont avait fait peur son demi-frère dans le sous-sol de la maison familial. Elle, elle l'avait embrassé comme si du feu coulait dans ses veines. Finalement, elle comprenait le lava fundida de la dernière fois. D'un autre côté, il lui avait répondu avec la même ardeur. Elle pouvait encore sentir le sillon brûlant de ses doigts sur sa peau. Son corps était encore marqué par ce baiser. Tout comme ses lèvres qui étaient encore rouge et gonflée. Au moins, elle n'avait pas mis de rouge à lèvres, cela évitait de lui donner encore plus une tête de clown. Oui, s'en aller était la meilleure chose à faire. Elle avait besoin de faire le point, de souffler. Loin de Cillian. Si elle restait près de lui, elle allait juste continuer à exploser. S'énerver, comme elle le faisait si bien. Mais apparemment, lui devait penser que partir n'était pas la solution, puisqu'il se planta entre elle et la sortie. Se rendait-il vraiment compte de ce qu'il était en train de faire là ? Sans doute pas puisqu'il se mit à lui sourire. Et puis, pas un banal sourire, non, un de ses sourire malicieux dont il avait le secret et qui avait toujours énervée la jeune femme. « Tu sais, si tu voulais te servir de tout ça… » Il indiqua son corps de la main. Elle se retint de suivre sa main. Non, pas besoin de regarder ça. Surtout avec ce t-shirt débile. D'ailleurs, elle sentait que le sien aussi devait rendre un effet du même genre. Qui que soit le créateur de ses trucs, il allait entendre parler d'elle. « Tu n’étais pas obligée de t’inscrire sur ce stand… » Elle serra les dents. Sérieusement, il se moquait d'elle maintenant ? Elle était à bout de nerfs, il pensait vraiment que c'était la chose à faire, là ? « Laisses-moi passer. » Elle avait dit ses mots avec à peine plus de force qu'un souffle. Comme si elle cherchait à se contrôler. Et c'était sans doute ça. Elle perdait totalement le contrôle sur elle-même. C'était tellement frustrant. Elle perdait totalement ses repères. Elle se sentait sur le point de tomber dans le vide. Tellement de sentiments la traversaient. La peur, l'incompréhension, la colère, la passion. C'était trop. Elle avait besoin d'air. Et avant qu'elle ne comprenne ce qui se passait vraiment dans sa tête, elle sentit ses yeux s'embuer et sa vision se troubler. Non, elle n'allait pas non plus pleurer maintenant. « Où comptes-tu te planquer ? » Elle desserra les poings -elle n'avait même pas eu conscience de les serrer- pour passer ses mains dans ses cheveux en arrière. « Cillian, laisses-moi passer. » Finalement, une larme s'échappa et glissa sur sa joue. Elle l’effaça dans un geste rageur.

Elle avait essayé de se contenir, vraiment. Elle n'avait pas envie de créer un scandale. Si elle se mettait à crier, elle savait que quelqu'un risquait de les entendre. Les stands étaient suffisamment proches les uns des autres pour ça. Si quelqu'un les entendait, ce serait loin d'être amusant. Ce qui venait de se dérouler ici, ne devrais jamais en sortir. Si ça venait à se savoir... Ce n'était même pas pour elle qu'elle s'inquiétait, elle, elle en avait l'habitude. Les gens aimaient parler sur elle. Vendre de la lingerie leur semblait tellement indécent, que forcément, elle devait avoir la réputation qui allait avec. Si Mélusine y échappait, c'était juste parce que ses frères avaient un don pour faire peur. Et qu'elle sortait bien moins que Saskia qui connaissait bien trop de cocktails différents pour que ça n'intrigue pas les gens. Mais elle, les gens s'en donnaient à cœur joie. Et elle laissait faire, parce qu'elle s'en fichait. Mais sa mère en avait souffert, Sas avait du lui expliquer que ce n'était pas vrai et que se défendre ne ferait que leur donner encore plus de raison de commérer. Mais si on se mettait à répandre la rumeur d'un inceste, elle avait peur que sa mère ne s'en remette jamais. Ce serait juste totalement catastrophique. Est-ce que Cillian s'en rendait compte ? « Pourquoi tu souries ? Je trouve rien de plaisant à cette situation. » Et voilà que la rage revenait à la surface. Elle devait quitter cette endroit. Trouver un lieu tranquille ou personne ne la verrait. Sa voiture et ses vitres teintés lui suffiraient pour le moment. « Est ce que tu te rends compte de ce qui se passerait si jamais ça... » Elle désigna leur deux corps d'un vague signe de la main. « … venait à atterrir dans l'oreille de nos parents ? Personnellement, je veux pas voir ce jour arrivé. Alors, encore une fois, laisses moi passer. » Elle lâcha un soupir. « C'était plus simple quand je faisais semblant de te détester. »

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Ven 12 Sep - 16:00

Certaines causes vous rapprochent...


La larme qui roula sur la joue de Saskia bouleversa Cillian. Bon sang, il était encore allé trop loin. Ce n’était pas ce qu’il voulait, la voir pleurer le déchirait littéralement. Il oubliait trop vite qu’elle se débattait dans cette histoire, comme une lionne prête à s’arracher la patte plutôt que de rester accrocher dans un piège à loup, elle avait l’air prête à s’arracher le cœur plutôt que de ressentir ce qu’elle vivait en ce moment. Pour elle, il était son frère, pas juste un simple gars. Il soupira à cette constation et se passa une main dans les cheveux. Elle allait le rendre fou si ça continuait…
Il avait pourtant essayé de bien se tenir. Lorsqu’elle était arrivée, il était décidé à ne pas se comporter comme un con. Il pouvait oublier les battements frénétiques de son cœur, tout comme le fourmillement qui enflammait sa peau. Il l’avait fait pendant si longtemps… pourquoi maintenant ça devait dérailler ?

« Je souris parce que je t’aime. » Sans tenir compte de la rage qu’il lisait dan ses yeux, il replaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille avec douceur avant d’ajouter. « Et que je ne vais certainement pas pleurer alors que pour une fois, c’est toi qui as pris la décision de m’embrasser. »

Il se doutait que ce n’était pas un moment romantique et que lui dire ces choses ne ferait qu’envenimer la situation. Elle n’allait certainement pas se jeter à son cou et lui répondre qu’elle était heureuse. Non, il sentait la tension qui alourdissait l’air au point de les étouffer. Mais il n’avait plus l’intention de se taire. Ça faisait trop longtemps qu’il le pensait et le ressentait. Pourquoi continuer à le cacher ?

Bien sûr, elle avait raison, si un jour quelqu’un venait à l’apprendre, ce serait considérer comme amoral. Les gens collerait l’étiquette de l’inceste sur leur histoire et leur parents seraient très probablement blessé. Mais ils n’étaient pas liés par le sang et quoi qu’en dise les mauvaises langues, Cillian n’avait jamais considéré Sassy comme une sœur. Il y avait donc une solution, même si personne ne la connaissait pour le moment, ça ne voulait pas dire qu’elle n’existait pas. Il était même prêt à quitter Elie Donham et aller là où personne ne connaitrait leur passé si c’était pour vivre avec elle. Après tout, ils n’avaient pas le même nom de famille, qui ferait le lien ? Pourtant quand elle insista pour fuir, il s’écarta de sa route.

« Ce n’est pas parce que tu croyais me détester que ça m'empêchait de te regarder comme aujourd'hui… » Sur ces mots, il retourna dans le stand. Bientôt, ils ne seraient plus seuls, il était grand temps qu’il prépare l’espace. Ça le détendrait peut-être de penser à autre chose. Compter les bandages, vérifier l’état des ciseaux, vérifier qu’il y avait assez de compresses stériles et de gants en latex.  Voilà des tâches simples qui occuperaient ses mains tremblantes de colère refoulée. Il en voulait au monde entier, aux personnes qui se permettaient de juger, de croire aux rumeurs et pire encore de les véhiculer. Il en voulait à son père d’avoir choisis d’épouser Mila, l’empêchant par ce fait de rencontrer Saskia d’une tout autre manière. La vie était injuste, il était tombé amoureux de la seule femme qu’il ne pouvait aimer en plein jour. Son amour pour elle la faisait souffrir mais pas seulement, il détruirait leur famille qui avait déjà eu tant de mal à exister.

Déroulant le tapis sur lequel il allait placer le mannequin pour les exercices, il soupira. Il n’osait pas se retourner et vérifier si Sassy était réellement partie. Il ne serait pas capable de rester indifférent s’il croisait son regard alors qu’il cherchait sa présence. Il valait mieux qu’il se concentre sur ses tâches pour essayer de garder l’esprit vide.
Cette journée allait décidément être longue et il avait besoin de calme pour décider de ce qu’il mettrait dans le bateau. Cette année, il voulait vraiment mettre un objet qui aurait du sens, quelque chose qui lui ferait tourner une page, évoluer… Si seulement il pouvait lui aussi passer dans le feu pour repartir à zéro…


Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mar 16 Sep - 12:54

première intrigue

L'honnêteté n'avait jamais fait partie de sa relation avec Cillian. Du moins du côté de Saskia. Et ça depuis l'instant où elle l'avait rencontré. Son père et lui avait débarqué comme ça et avant même de les voir, elle avait décider de les détester. Chose devenue difficile quand elle avait découvert les Wilson. Yvan avait été juste parfait avec elle. Gentil, sans devenir un type prêt à tout pour s'attirer les faveurs de sa belle-fille. En fait, il avait fait son chemin petit à petit dans le cœur de la jeune fille. Sans se montrer imposant, sans chercher à remplacer son père. Quand à Cillian... Elle ne lui avait jamais laissé l'occasion d'en faire de même. Elle avait décrété qu'elle le détestait et point barre. Peu importe ce qu'il faisait. Peu importe qu'il se soit toujours montrée adorable avec elle alors qu'elle était juste un peste -pour rester poli-. Mais dans le fond, c'était sans doute un réflexe de survie. Parce que si Yvan avait fait son chemin petit à petit, Cillian aurait pu le faire bien plus rapidement. Et sans doute l'avait-elle sentie des le départ. Ou quand il l'avait appelé Sassy pour la première fois. Et aujourd'hui, il lui semblait que tout ses mensonges, ses faux semblants pour faire croire qu'elle ne pouvait rester dans la même pièce que lui sans vouloir l'engueuler, lui éclatait en pleine en figure. Et maintenant qu'elle se rendait compte qu'être méchante avec lui ne changeait absolument rien, que ce soit pour lui ou pour elle, il ne lui restait plus qu'une chose à faire : fuir. Mais il ne lui laissait même pas cette possibilité. « Je souris parce que je t’aime. » Sa colère s’évapora alors, comme neige au soleil. Non, il n'avait pas le droit de lui dire une chose pareille. Même si elle l'avait plus ou moins compris ses derniers jours. Difficile de faire autrement avec tout ce qu'il lui disait -oui, elle repensait encore à l'étoile-. Mais l'entendre lui dire c'était autre chose. Elle n'osait même pas esquisser un geste, se contentant de sentir son cœur tambouriné dans sa poitrine. Tambourinement qui semblait accéléré quand il remit une mèche de cheveux de la jeune femme derrière son oreille. Un geste qu'il commençait à faire trop souvent. Qu'est ce qu'elle pouvait répondre à ça ? Rien, c'était mieux. « Et que je ne vais certainement pas pleurer alors que pour une fois, c’est toi qui as pris la décision de m’embrasser. » Elle détourna le regard. Il n'avait pas besoin de lui rappeler son excès de folie. Elle ne pouvait même plus nier être attirer par lui. Elle l'avait largement montré. Ce l'était même montré à elle-même. Elle était sure de ne jamais avoir embrassé quelqu'un comme elle venait de le faire. Pour la fille à qui la rumeur prêtait mille et un amant, c'était quand même quelque chose. Mais elle se refusait toujours à penser sentiment. Attirance et passion c'était déjà beaucoup pour elle. Cillian allait un poil trop vite en lui faisant une telle déclaration. Elle se sentait juste encore plus mal pour lui, plus coupable. Depuis combien de temps l'aimait-il ? Et combien de fois l'avait-elle fait souffrir ?

Finalement, il s'écarta du passage. Elle allait pouvoir fuir, trouver un coin isolé pour hurler. Sur elle même, sans doute. « Ce n’est pas parce que tu croyais me détester que ça m'empêchait de te regarder comme aujourd'hui… » Finalement, elle ne partit pas en courant. Elle suivit Cillian du regard alors qu'il regagnait le centre du stand et déroulait un tapis. Elle se détestait de le laisser seul dans un état pareil. Il ne méritait vraiment pas ce qu'elle lui faisait subir. Mais en même temps, comment faire autrement ? Aux yeux du monde, ils étaient frère et sœur, même si elle avait passée ses dernières années à réfuter tout ceux qui osaient dire une chose pareille devant lui.Si elle le faisait, elle avait toujours pensé que c'était parce qu'elle refusait cette nouvelle famille, mais finalement était-ce autre chose. Peut-être avait-il une raison plus profonde à son refus de voir Cillian comme un frère ? Voilà qu'elle se mettait à se questionner sur ses propres actions passés. En même temps, le baiser qu'elle venait de lui offrir remettait tout en perspective. Son aversion à imaginer Cillian et Marnie ensemble par exemple... Mais ce n'était pas du tout le moment de penser à ça. Elle prendrait le temps de faire l'introspection d'elle-même quand elle serait seule. Là, elle voulait juste essayer d'apaiser un minimum le jeune homme, sans n'avoir aucune idée de ce qu'elle pourrait dire. « Je n'ai jamais cru te détester. » Murmura-t-elle finalement. La première fois qu'elle lui avait dit qu'elle le détestait, elle l'avait regretté à l'instant où elle avait prononcé ses mots, en voyant son visage déconfit et en se détestant elle-même d'être la cause de ce regard. Elle savait que c'était un mensonge. Mais cela évitait d'autres questions. Des questions auxquels elle n'était pas prête à répondre à l'époque. Elle n'était toujours pas prête aujourd'hui, cela dit. Elle poussa un long soupir. « C'était juste le moyen le plus efficace pour te repousser. » Si elle voulait l'apaiser un peu, elle n'aurait pas pu s'y prendre plus mal. Sérieusement, qui consoles quelqu'un en disant qu'elle voulait le repousser ? N'importe quoi ! Elle avait l'impression de continuer à s'enfoncer dans des explications incohérentes. « Comment tu peux m'aimer après tout ce que je t'ai fait subir ? » Elle avait déjà plus ou moins posées cette question. Sauf que c'était à propos de ce surnom, estrella. Mais dans le fond, le sentiment était le même à ce moment. Elle comprenait toujours pas que la personne qu'elle avait sans doute fait le plus souffrir sur cette planète puisse ne même pas lui en vouloir. Pire que ça, elle avait l'impression que la personne qui se reflétait dans son regard à lui était bien meilleure que celle qu'elle était vraiment. « Pardon. » Elle se détourne finalement. D'un pas précipité, elle s'éloigne du stand, de lui. Elle atteint sa voiture et s'y engouffre rapidement.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mer 17 Sep - 22:54

Certaines causes vous rapprochent...


Elle n’avait jamais cru le détester ? Lui non plus n’y avait jamais réellement cru. Bon, il n’allait pas se mentir, lorsqu’il lui était arrivé de lui cracher sa haine sous le coup de la colère, il en avait souffert. Les mots sont bien souvent plus violents que les actes, n’est ce pas ? Et ces jours là, il avait nagé, nagé jusqu’à ce qu’il ait les poumons en feu et les muscles raides. Quand son corps hurlait de douleur, son cerveau arrêtait de tourner à plein régime. C’était parfait pour le jeune homme étant donné qu’il devait de toute façon s’entraîner s’il voulait garder sa place de leader dans l’équipe de natation du lycée.

Enfin, à entendre la manière dont elle avait murmuré cette phrase, il se demandait si des deux, elle n’était pas celle qui avait le plus souffert. Lui, au moins, avait accepté très tôt ce qu’il ressentait pour elle. Jeune, il avait bien sûr essayé de sortir avec d’autres filles. Certaines avaient même réussi à lui faire ressentir quelque chose. Il ne pouvait pas dire qu’il s’agissait d’amour, non, c’était moins fort, moins réel… Et toujours, son cœur battait pour une autre. C’en était frustrant pour lui mais aussi pour les filles en question qui ne comprenaient pas pourquoi il agissait de cette manière. Pourquoi, jamais aucune ne parvenait à le percer à jour, à entrer dans son cœur autant que dans sa vie. Comment aurait-il pu dire que la place était prise ?

Sortant de ses pensées en l’entendant reprendre la parole, il tourna les yeux dans sa direction. Elle avait cherché à le repousser ? Parfois, il se demandait réellement si elle se rendait compte de ce qu’elle lui balançait au visage. Les yeux écarquillés, Cillian resta un moment ahuris avant de se frotter le front en soupirant. Il commençait réellement à se demander s’il allait survivre à cette journée. Entre les moments où elle se jetait sur lui à moitié nue et les moments où elle le repoussait, elle soufflait le chaud et le froid beaucoup trop vite. Ouvrant la bouche pour dire quelque chose, il se ravisa. Il n’y avait rien à dire. Depuis toujours elle avait fait le choix de le repousser… Ce n’était pas comme s’il s’agissait d’une découverte…

Au lieu de dire quoi que ce soit, il entreprit de continuer à installer le matériel. Il valait mieux qu’il continue à s’occuper. Pourtant elle n’en avait pas fini visiblement…
Cillian ne voulait pas qu’elle s’excuse. Au contraire, l’entendre lui demander pardon, ça le rendait fou. Avait-il l’air d’avoir besoin de ça ? D’être une petite chose ridicule pour laquelle on devait ressentir de la pitié ? Non ! Certainement pas ! Serrant les poings dans les poches avant de son pantalon, il la regarda partir par-dessus son épaule. Non, il ne lui courrait pas après. Non, il ne fallait pas.

« Cillian ! Je t’ai amené deux personnes qui aimeraient apprendre les gestes des premiers secours ! »

Raidis, Cillian étouffa l’élan de colère qui bouillonnait en lui et se tourna dans la direction de Josh. Son collègue joyeux ne cachait même pas la manière dont il savourait la manière dont son œuvre était portée. Et si en temps normal, voir Josh le dévorer du regard n’avait aucune importance aux yeux du garde chasse, cette fois, il senti une bouffée d’irritation le prendre par surprise. C’était la faute de cet idiot si Saskia et lui s’était à nouveau retrouvé dans ce genre de situation ! Lui et ses t-shirt ridiculement serrant !

« Josh je te laisse t’en occuper un instant, je dois juste terminer le branchement de la radio… »

Le matériel d’urgence ne lui servirait pas à mettre de la musique dans le stand mais plutôt à rester joignable en cas de besoin. Après tout, s’il y avait bien une chose qu’il gérait, c’était son travail. Contrairement au reste.

« Cillian… de nous deux, tu es celui qui pourras le mieux leur expliquer… »

Laissant échapper un grognement furieux, il fusilla Josh du regard avant d’observer les deux demoiselles qui attendaient. Visiblement, elles étaient intéressée par la trousses de secour qu’il avait laissé près du mannequin. Il y avait donc des chances que ce ne soit pas encore un piège de la part de son collègue. Ce qui était d’ailleurs préférable vu son état de nerf.

« Très bien, branche ça. »

Il lui donna les câbles avant de s’armer de son sourire le plus chaleureux pour rejoindre les deux participantes. Il était capable de masquer ses émotions, il l’avait fait si souvent que c’était d’ailleurs devenu presqu’une seconde nature. Dans le cas présent, c’était même être professionnel. Au moins ça lui occuperait l’esprit…
Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Lun 22 Sep - 12:54

première intrigue

La portière de sa voiture à peine refermer, Saskia posa son front contre son volant. Elle ne cessait de voir et revoir, encore et encore, le regard de Cillian. Comment toutes ses expressions pouvaient arriver à la chambouler à ce point ? Elle ferma les yeux, comme si elle avait encore ce regard sur elle. Il lui suffisait d'y penser pour sentir son estomac se noué et une boule se formée dans sa gorge. Elle retint un cri frustré au fond de sa gorge. Cette situation échappait à son contrôle. Son propre corps était devenue hors de contrôle. Elle était en train d'en devenir folle. Complètement folle. Il s'agissait de Cillian pourtant. C'était le même depuis toujours. Celui qu'elle avait passé son temps à ignorer et à fuir. Il fallait croire qu'elle n'avait pas fui assez loin. Et maintenant, tout ça lui tombait sur le coin du visage avec une force incroyable. Elle était carrément assommée. Et elle l'avait embrassée... Elle releva la tête en passant un doigt sur ses lèvres. Elle ne l'avait pas juste embrassée, elle lui avait sautée dessus, comme une lionne affamée. Et en se fichant pas mal d'être juste en soutien-gorge. Elle se reconnaissait à peine. Elle n'avait jamais agit de cette manière. Elle jouait la séductrice, s'en amusait, mais cela s’arrêtait là.  Elle contrôlait toujours, là c'était loin d'être le cas. Elle se passa une main dans les cheveux, avant de soudainement stoppée son geste. C'était un geste qu'elle faisait une centaine de fois par jour, et voilà que subitement, ce geste l'énervait. Et encore une fois, à cause de Cillian. Tout simplement, parce que dans cette fichue bibliothèque, il avait fallut qu'il lui dise la préféré avec les cheveux détachés. Avec un geste rageur, elle ouvrit sa boite à gant. Elle était sure d'avoir dedans un élastique à cheveux ou une barrette. Non, elle ne lui ferait pas le plaisir de retourner dans ce stand coiffée comme il le préférait. C'était peut-être une idée puérile, mais elle avait l'impression que ce tout petit geste l'aiderait à reprendre au moins un semblant de contrôle. Elle trouva finalement un élastique. Il devait être là depuis bien longtemps au vu de son aspect, mais peu importe. Elle les attacha en un chignon rapide, légèrement informe. Elle dévoilait son tatouage comme ça, mais pour ce soir, elle ferait avec.

Il s'écoula encore plusieurs minutes avant qu'elle ne sorte de la voiture, avant qu'elle ne parvienne à se sentir à peu près elle-même, et qu'elle soit en pleine en possession de ses moyens. Du moins en partie. Elle avait attendu suffisamment longtemps pour que Cillian ne soit plus seul sur le stand. Et qu'elle n'ait donc pas à rester seule avec lui. Elle ne lui sautera peut-être pas dessus de cette manière. En claquant sa portière, son regard tomba sur les deux mannequins qui attendaient toujours là. Un rapide coup d’œil à l'heure sur son téléphone lui apprit qu'il était plus que temps de les ramener de l'autre côté, ils seront vite nécessaires. Mais transporté les deux toutes seules risquaient d'être une tâche compliqué. Elle repéra alors un jeune lycéen, qui semblait seul. Il avait suffit d'un sourire pour qu'il attrape l'un des mannequins. Être une femme à ses avantages, elle devait l'avouer.

Ils ne leur fallut pas longtemps pour qu'ils atteignent le stand. Comme elle l'avait espéra, Cillian n'était plus seul. Un homme qui devait être un collègue de son demi-frère au vu de son t-shirt, s'occupait de la radio, tandis que Cillian s'occupait de deux personnes. Elle eut un coup au cœur en le voyant sourire, et d'autant plus quand elle se rendit compte que les deux visiteurs étaient deux visiteuses. Elle fut alors perplexe en se rendant compte que ce coup au cœur n'était rien d'autres que de la jalousie. « Je pose ça où ? » La voix du jeune lycéen la tira de ses pensés. Oublié Cillian et agir normalement, cela allait être son mantra pour le reste de la soirée. Elle sourit alors au jeune garçon. « Poses le là, Barry. » Elle en fit de même avant de poser sa main sur le bras de l'adolescent. « Merci pour ton aide. » Il ne fallut pas longtemps au lycéen pour finalement partir. Elle se répéta son nouveau mantra mentalement. Oublier Cillian et agir normalement. Elle se tourna alors vers le type qui s'occupait de la radio. Elle lui tendit la main. « Salut, moi c'est Saskia. » Il lui rendit son sourire avant d'attraper sa main. « Josh. Tu es la sœur de notre Cillou, pas vrai ? » Elle du se faire violence pour garder son sourire. Elle avait tellement l'habitude de rabrouer les gens qui disaient que Cillian était son frère. « Pas vraiment. Nos parents sont juste mariés ensemble. » C'était bien la première fois que déclamer qu'ils n'étaient pas frères et sœurs prenaient un autre sens. D'habitude, elle ne le disait que pour signaler qu'elle n'avait aucun lien de parenté avec lui, pour l'éloigner encore plus d'elle. Là, pour la première fois, cela apaisait sa conscience. Embrasser Cillian en risquant de faire du mal à sa mère était déjà beaucoup pour elle, mais si en plus ils avaient eus un réel lien de parenté, elle aurait déjà été vidé son estomac dans un buisson alentour.

Ce n'était pas comme ça qu'elle allait éviter de penser à Cillian... Elle se laissa finalement tombé à côté du dit Josh. « Tu aurais besoin d'aide ? »

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


COMPLEMENT D'INFOS
DISPONIBILITE:
LIENS:

MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Lun 22 Sep - 23:23

Certaines causes vous rapprochent...


« Pour commencer, mettez-vous assises ou debout, mais toujours face au blessé… »

D’un commun accord tacite, les trois s’assirent en cercle sur le tapis que Cillian avait installé un peu plus tôt. Il n’était pas utile que les deux filles soient si proche de lui mais peu importe, Cillian devait être encore à fleur de peau à cause de ce qui s’était produit avec Saskia. Pourtant, elles avaient l’air gentilles et réellement intéressées par le sujet, il pouvait faire un effort… Il pouvait oublier que Sassy était dehors et bouleversée. Il devait oublier son envie de se lever pour la rejoindre. Mais par dessus tout, il ne devait surtout pas oublier qu’il y avait du public maintenant et qu’il devait bien se tenir.

Très vite, les deux filles l’informèrent d’ailleurs qu’elles voulaient apprendre à réaliser un bandage. Elles avaient raté le cours qui y était destiné dans leur cours d’autodéfense et s’en voulaient de ne pas pouvoir agir en cas de besoin. Bien, il pouvait leur montrer ça, sans aucun problème. Il attrapa des compresses et des rouleaux de bandage et s’installa face à la demoiselle qui avait relevé sa manche.

« Un bandage s’effectue de bas en haut et de dedans en dehors, c’est-à-dire qu’il faut faire des tours de gauche à droite, dans le sens des aiguilles d’une montre. »

Tout en parlant il avait déballé son matériel et à présent, il prit doucement le poignet de la jeune femme et d’un trait de marqueur, il dessina une plaie de quelques centimètres. C’était bien sûr quelque chose fait rapidement qui ne servait qu’à montrer l’emplacement de la blessure. En temps normal, il avait de quoi imiter une blessure mais il n’allait pas abimer leur tenue avec du faux sang. En plus, il n’avait pas le cœur à ça.

« Sachez qu’à moins de n’avoir d’autre choix, vous devez toujours éviter de placer le bandage directement sur la plaie… » Il vérifia qu’elles avaient compris avant de continuer : « Un bandage doit être suffisamment serré pour maintenir le pansement, arrêter une hémorragie ou empêcher un mouvement, mais ne doit pas bloquer la circulation sanguine. Desserrez le bandage si le blessé se dit gêné, se plaint de fourmillements et d’une diminution de sensibilité des doigts. »

Lorsque Cillian entendit la voix de Saskia, il du se concentrer pour ne pas arrêter ses explications. Visiblement, elle parlait à quelqu’un. Une personne qui lui avait apporté quelque chose. Quoi, ça il l’ignorait. Or il ne pouvait pas passer son temps à écouter la conversation de la jeune femme. Déjà, parce que ça ne le regardait pas et que c’était tout bonnement irrespectueux, mais aussi parce que les deux filles attendaient la suite.  Il pouvait être professionnel, se dit-il en jetant un regard en arrière le temps de la voir saluer Josh.

C’était professionnel de vouloir savoir où se trouvait ses collègues, non ? Il n’y pouvait rien si l’une d’entre eux n’était autre que Saskia… Il n’en pouvait rien si il ressentait des choses si fortes pour sa « collègue » du jour.
Un léger raclement de gorge et Cillian se tourna à nouveau vers les jeunes filles. Il leur sourit sans joie mais toujours aussi gentiment. Il était évident qu’elles attendaient la suite mais qu’elles n’auraient pas osé se plaindre de l’attente. Ce dont il était très reconnaissant car ça ne valait pas la peine qu’elle fasse remarquer son regard intense en direction de la jolie brune.

« Une dernière chose avant que vous vous exerciez sur nous,  n’oubliez pas que si le bandage est utilisé pour arrêter une hémorragie, vous devez faire le nœud sur le pansement lui-même, à l’endroit de la plaie. »

Maintenant qu’il avait fini les explications, il montra une nouvelle fois chaque étape du bandage. Quand on savait exactement quoi faire, c’était chose facile à faire… Mais quand on débutait, comme pour ces demoiselles, mieux valait s’entraîner hors d’une situation stressante. Du coup, il se tourna une nouvelle fois vers ses collègues, mais cette fois complètement et leur sourit innocemment.

« J’ai besoin de l’un d’entre vous… »

Il avait bien évidemment deux bras. Les deux filles auraient pu s’entrainer à leur aise sur chacun de ses avants bras. Mais il préférait garder sa main dominante complètement libre pour aider celle qui viendrait s’entrainer sur lui. Et puis, ce n’était pas comme s’ils étaient débordés. Bon, Josh avait visiblement bien des difficultés avec le matériel, mais Sassy avait clairement l’air inoccupée. Sans un mot, il fit de la place à côté de lui afin qu’elle puisse venir se placer face à la demoiselle qui préparait son matériel et offrit son bras à l’autre.


Code by Silver Lungs

_________________
Cillian.
La maison est derrière, le monde est devant,
Et il y a bien des chemins à parcourir
À travers les ombres jusqu’à l’orée de la nuit,
Jusqu’à ce que les étoiles soient toutes allumées.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   Mer 24 Sep - 19:16

première intrigue

Parler avec Josh lui semblait être finalement une bonne idée. Il semblait être un type plein de bonne humeur et surtout cela lui permettait d'ignorer un petit moment que Cillian était juste à quelques mètres d'elle. Se concentrer sur son collègue lui semblait donc être la meilleure idée qu'elle puisse avoir. Il refusa son aide, mais cela ne l’empêcha pas de lancer quand même la conversation. « Alors il te plaît le t-shirt ? » Elle baissa son regard sur ce qu'elle portait. Avant de le relever vers lui avec une mine contrite. « C'est toi qui les a fait ? » Elle détestait ces trucs, elle ne pouvait le nier. Et pas qu'à cause de leur design. « Pour l'année prochaine, je te donnerais le numéro de ma patronne. Ça pourrait t'aider. » Même si le boulot de Mélu était la lingerie elle savait qu'elle ferait un truc bien mieux que ça. Mais elle fit tout de même un sourire à Josh. Elle ne voulait pas non plus le vexer, mais il fallait bien que quelqu'un lui fasse comprendre qu'il devait abandonnée tout idée de faire du stylisme. Il devait se contenter de son boulot de garde forestier. « J’ai besoin de l’un d’entre vous… » Son cœur eut une brusque accélération en entendant la voix de Cillian. Elle se tourna vers lui en espérant avoir pris le visage le plus inexpressif possible. C'était pas le plus facile à faire. Surtout qu'avec sa peau pâle, toute rougeur se voyait directement. Au moins, elle ne rougissait c'était toujours ça de gagné. Elle tenta de comprendre pourquoi Cillian avait besoin de quelqu'un. Parce que si elle pouvait restée là, c'était tout aussi bien. Apparemment, il avait surtout besoin d'un cobaye. Elle jeta un œil à Josh, qui haussa les épaules en signe d'incapacité. Il était au milieu de ses fils et elle n'avait fait que le ralentir. Elle tourna de nouveau le regard vers Cillian. Il s'était déplacé pour lui laisser de la place à côté et avait même déjà tendu son bras à la jeune fille en face de lui. Avec un soupir, elle se leva. « J'arrive. » Marmonna-t-elle.

Si tôt se retrouver à côté de Cillian c'était pas bon pour elle, elle s'en rendit compte à l'instant où son épaule frôla le jeune homme, alors qu'elle s'installait en tailleur au sol. C'était plus que le moment de se répéter son mantra mentalement. Elle se maudissait une énième fois de s'être inscrite à ce stand. Elle ne changerait plus jamais ses habitudes. Plus jamais. Même si elle venait de les changer encore en attachant ses cheveux... Elle fit son possible pour ne pas le toucher davantage Cillian. Exploit rendue difficile par la place qu'elle avait à disposition. Elle se rendit rapidement compte que son genou allait vite la déranger. Et à moins de passer des heures à chercher sa position, elle allait devoir faire avec. Elle trouva tout de même une manœuvre, retenir son genou un peu haut. Elle allait pas pouvoir tenir bien longtemps et cela sentait la crampe, mais elle ferait avec. Pour le moment. Finalement, la professionnel en elle reprit le dessus. Elle tendit son bras droit à la demoiselle en face d'elle avec un sourire. Elle avait l'habitude de forcer le sourire dans la boutique. Si elle aimait ce qu'elle vendait, elle aimait beaucoup moins certaines des clientes. Elle savait donc faire le sourire spécial cliente casse pied. Un sourire qui d'apparence semblait parfait et qui dans le fond voulait dire totalement l'inverse. Enfin là, pour le coup, elle n'en voulait pas vraiment à la jeune visiteuse. Elle en voulait à Cillian. Parce qu'elle était sure qu'il aurait très bien pu se débrouiller sans elle. Elle laissa choir sa main entre ses jambes. Hors de question de la laisser entre Cillian et elle. Il était déjà suffisamment proche d'elle comme ça pour la perturber, pas la peine de s'en rajouter. Elle n'avait jamais eu autant conscience de sa présence que maintenant. La soirée allait être longue, très longue.

_________________

    Are you ready for the last act ? To take a step you can't take back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: intrigue #1 + premier geste de secours   

Revenir en haut Aller en bas
 

intrigue #1 + premier geste de secours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Chansons de Geste
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Villains don't get happy endings :: Eile Domhan :: Iasc Bay-